Les dossiers de SinOptic :

Inondations

Inondations 2017-07-22T18:27:29+00:00

Archives – 1998
Inondations de 1998
Récoltes de fonds, liens et principales régions touchées

Point d’orgue

En 1998, la solidarité avec les populations chinoises touchées a eu quelque peine à s’exprimer dans notre pays. Dans son Rapport annuel 98 (page 8), la Chaîne du Bonheur tente d’expliquer le pourquoi de ces difficultés:

«(…) Pour l’année 1998, où les campagnes ont été nombreuses, leur succès a été très inégal. Il n’est pas aisé pour autant d’analyser les causes de la désaffection du public pour des drames tel que celui des inondations en Chine ou des réfugiés du Kosovo.

Dans le cas de la Chine, l’impact médiatique est resté extrêmement modeste et l’engagement de la Chaîne peu bruyant, compte tenu du fait que seul l’un de ses partenaires, la Croix-Rouge suisse, était à même d’utiliser les fonds récoltés, les autres œuvres suisses d’entraide ne s’étant pas impliquées. On peut le regretter, mais il faut surtout comprendre que la Chaîne ne saurait travestir la réalité de l’engagement de ses partenaires opérationnels, sous le prétexte de récolter davantage de fonds. En l’occurrence, la somme de moins de 20’000 francs suisses est cependant restée bien en-deçà des besoins de la Croix-Rouge suisse, qui a dû chercher ailleurs les compléments financiers à son action.

(…) De manière générale, la décision de lancer ou non une collecte – que celle-ci se limite à quelques appels radiodiffusés et télévisés (Afghanistan, Italie, Kosovo) ou qu’elle prenne la forme d’une journée régionale (les personnes démunies en Suisse) ou nationale (Sud-Soudan, Amérique centrale) – est le fruit d’une concertation multilatérale. Les professionnels de la SSR, les représentants des œuvres d’entraide et le personnel permanent de la Chaîne du Bonheur s’entendent sur l’opportunité de déclencher les appels. Outre les éléments objectifs à disposition sur la nature et l’envergure de la catastrophe, sont également prises en compte la réceptivité du public à la cause proposée, ainsi que la capacité réelle des partenaires de la Chaîne de se déployer sur le terrain.»

*     *     *

Quant à la Chambre de commerce Suisse-Chine, elle a récolté, en collaboration avec la Société Suisse-Chine et la Société pour les échanges culturels avec la Chine, un montant de 40’000 francs. «Cette somme a été consacrée, par l’intermédiaire de la Croix-Rouge et de l’Ambassade de Suisse à Pékin, au financement d’une station médicale opérant dans les régions sinistrées.»
(Newsletter Suisse-Chine, no 3, mai 1999, courriel de la Chambre: sccc@swissonline.ch)

*     *     *

cd_inon1.jpg (14067 octets) « Village in the floods » est destiné à venir en aide aux victimes des inondations. Arthur Mattli (piano), et Yang Jing (pipa) ont composé et enregistré ce disque compact, dont les bénéfices seront intégralement versés à la Croix-Rouge.Arthur Mattli est par ailleurs conseiller aux affaires économiques auprès de l’Ambassade de Suisse en Chine.

 

Les commandes sont à adresser à la:
Chambre de commerce Suisse-Chine
Secrétariat central

cd_inon2.jpg (17346 octets)
.
Sashi - 1998 Sashi (province du Hubei). Les eaux se sont retirées. Le record historique demeure gravé sur la pierre: 45,22 m.
Document SinOptic 1998

Récolte de fonds – Trois possibilités s’offrent à vous

  • La Société Chine-Suisse pour l’échange culturel, la Société Suisse-Chine et la Chambre de commerce Suisse-Chine, section romande, ont ouvert un compte commun afin de récolter des fonds destinés aux populations touchées:
    Compte postal: 40-514643-1.
  • La Croix-Rouge suisse, Berne, compte postal 30-4200-3, mention Chine.
  • Une autre récolte de fonds a été lancée par BLIA, Intrscom, Kantonesischer Verein Schweiz, Verein der kantonesischen Oper in der Schweiz, Chinesische Verteidigungskunst Schweiz et quelques personnalités chinoises de notre pays:
    Compte auprès du Crédit Suisse, 4310 Rheinfelden
    No: 0607-364941-90

Un peu de géographie…
Les deux principales régions touchées sont indiquées ci-dessous, à savoir :
– la province du Heilongjiang,
– la province du Hubei et les autres provinces environnantes.

 

carte des inondations

Inondations de 1998 dans la province du Heilongjiang

Le chef-lieu de la province, Harbin, subit les assauts de la Songhuajiang. C’est surtout la région de Zhaoyuan, Zhaozhou et Zhaodong, ainsi que Daqing et son champ pétrolifière qui ont été les plus touchés.

Heilongjiang: inond_2.jpg (144473 octets)

Inondations de 1998 en Chine centrale

C’est tout le cours moyen du Yangzi qui subit des crues historiques. À part Wuhan, chef-lieu de la province du Hubei, les eaux menacent également Yichang et Shashi, ainsi que d’autres cités – Jiangling, Gong’an, Jianli – et les campagnes qui bordent le fleuve. Dans la province du Hunan, le niveau du lac Dongting est également au plus haut. Jiujiang, province du Jiangxi, a été très éprouvée.

Province de l’Anhui

Province du Hunan Province du Jiangxi