Archives

Femina, n° 24, 11 juin 2000

Femmes et société - Sabrina aux mains ailées (2)

Les Romands rêvent de Chine (1)
La voie des moines guerriers (3)
Lingling aux doigts de fée (4)

Ecrire le chinois est tout un art. Comment retenir son souffle, comment assurer la pureté d'une ligne? Sabrina Yan l'enseigne à ses élèves.

Monique Stidel

Au XXIe siècle, où rapidité et rentabilité prédominent, la calligraphie reste un art difficile et obligatoire en Chine, tout de patience. Brûler les étapes ne sert à rien. Professeur assistante à l'Académie des beaux-arts de Canton, Sabrina Yan donne des cours à des adultes et, une fois par mois, à une vingtaine de mômes surdoués de 6 à 14 ans. Elle présente d'abord brièvement l'histoire des caractères chinois, leur origine, leur construction et leur graphisme, avec l'indispensable ordre des traits. Puis elle fait place aux matériaux, à l'encre de Chine, au papier de riz et au pinceau chinois, dont les mouvements sont si particuliers. Viennent ensuite des exercices pratiques où chacun apprend à exécuter les huit traits de base puis à tracer les premiers caractères complets. "Je les choisis, dit Sabrina, en fonction de leur relative simplicité et de leur fréquence. Ils peuvent donc constituer un vocabulaire de base pour celles et ceux qui souhaiteraient un jour apprendre le chinois."
Trois principes imprègnent la calligraphie: le souffle, la position du corps et la concentration. Un mouvement poussé ou tiré ne sera pas le même si l'on inspire ou si l'on expire en le faisant. Pour que la ligne reste pure sur toute sa longueur, le calligraphe retient son souffle. Avant de calligraphier une lettre ou un mot, il doit prévoir les endroits où il lui sera possible de reprendre son souffle et, par la même occasion, de l'encre.
Le calligraphe doit travailler dans une ambiance sereine, en faisant le vide autour de lui. Quand sa main est "ailée", son énergie atteint son maximum et il en charge ses lettres. La danse du geste commence alors; et avec elle la joie, la paix, l'angoisse parfois quand on sait que la capacité d'absorption immédiate du papier ou de la soie rend tout repentir, correction ou effacement impossibles. On s'aperçoit aussi que la texture extrêmement souple du poil transmet immanquablement chaque geste de la main ou du bras... Chaque frémissement.

Adultes:
Université populaire de Lausanne prix du cours, prévu en automne 2000, 280 francs.
Inscriptions au tél. (021) 312 43 48, fax (021) 311 50 73
Internet: http://www.uplausanne.ch/
E-mail: info@uplausanne.ch
Enfants:
Association suisse pour les enfants précoces
Mme Frédérique d'Agostino
Villars-le-Terroir
Tél. (079) 233 13 23.

--------------------------------------------------------------------------------

Où parler à Lausanne...
Le dernier samedi de chaque mois, au Chinese Corner, dans le parc du Musée de l'Elysée (en cas de pluie à la cafétéria du Musée olympique), dès 14 heures, sans inscription et tout à fait spontanément, les amoureux de cette langue (débutants comme avancés, qu'importe) conversent. De tout et de rien, en toute simplicité, mais en chinois bien sûr.
Adresse de contact: http://www.sinoptic.ch/chinesecornerls/

...et se cultiver à Genève
Des expos, des conférences, des voyages, de la calligraphie et des arts modernes, l'Association Suisse-Chine Genève varie les plaisirs sous le signe de la rencontre. Demandez le programme auprès de:
Pierre-Alain Formica au tél. (022) 786 04 83.

Sur le net
http://www.sinoptic.ch/
Ce site gratuit, indépendant et très complet créé par Gérald Béroud, intitulé Services et études du monde chinois, est remarquablement bien fait et rencontre un grand intérêt. Environ 5000 pages sont consultées chaque semaine.

http://www.cctv.com/
Site de China Central Television (CCTV) - en chinois et en anglais.

http://www.infinit.net/
Site canadien sur la langue, avec beaucoup d'informations.