Figures
Walter BOSSHARD (1892-1975)

Né à Samstagern (Canton de Zurich) en novembre 1892, Walter BOSSHARD fut un pionnier du photojournalisme moderne.

Après une formation à l'école normale, il suit des études en histoire de l'art aux universités de Zurich et Florence, interrompues par la Première Guerre mondiale durant laquelle il sera enseignant à Feldmeilen (Zurich).

Il part pour l'Asie en 1919 pour se livrer à diverses activités commerciales, dans le caoutchouc à Sumatra ou les pierres précieuses en Thaïlande notamment. Il documente ses voyages et ses photos et articles paraissent déjà dans la presse suisse.

En 1927-1928, il rejoint l'expédition scientifique en Asie centrale des Allemands Emil TRINKLER et Helmut DE TERRA comme photographe et logisticien. Partant de Srinagar dans la vallée du Cachemire, les trois Européens et leur équipage (qui comptera jusqu'à une douzaine d'hommes, plus de cent yacks, des chevaux et moutons) parviennent à Kashgar via le Ladakh et le désert du Takla-Makan. Ses articles sur l'expédition paraissent dans plusieurs revues et journaux (dont : Berliner Illustrierte Zeitung, Schweizer Illustrierte Zeitung, Neue Zürcher Zeitung, Atlantis) ; c'est le début de la reconnaissance de son travail de photojournaliste.

En 1930, il parcourt l'Inde pour le compte de l'agence photographique Dephot de Berlin et la Münchner Illustrierte Zeitung. Il se fait un nom avec son grand reportage sur Gandhi et le mouvement indépendantiste indien. 

Dès 1931, il est témoin de l'invasion japonaise de la Mandchourie, ses articles paraissent dans la Berliner Illustrierte Zeitung.

De 1933 à 1939, il élit domicile au Chunshu Hutong 32, à Pékin, d'où il effectue de nombreux voyages et travaille pour des agences de presse européennes et américaines (Neue Zürcher Zeitung, Life, Black Star).

De mai à septembre 1933 il prend part à l'expédition du professeur de géographie allemand Günther Köhler pour le Kokonor, soit le Lac Qinghai, en remontant le Fleuve Jaune et avec un arrêt, sur le chemin du retour, au Monastère de Kumbum au sud-ouest de Xining.

En mars 1934, il assiste au sacre de PUYI, sous le nom de « Kangde », comme empereur de l'Etat fantoche du Mandchoukouo.

Il séjourne à quatre reprises en Mongolie Intérieure entre 1934 et 1936 ; il transcrira sa fascination pour la vie nomade des steppes dans l'ouvrage « Kühles Grasland Mongolei » (1938), traduit en français par « Sous la yourte mongole ».

De 1937 à 1939, il rapporte les violences du front de la Seconde Guerre sino-japonaise. Il suit aussi attentivement la lutte de pouvoir entre le Guomindang et les communistes.

En mai 1938, avec son collègue Archibald T. STEELE du Chicago Daily News, il parvient à Yan'an, la « capitale rouge » et devient le premier journaliste européen à interviewer MAO Zedong. Seuls les journalistes américains Helen et Edgar SNOW, avec Agnes SMEDLEY, les ont devancés.

La Neue Zürcher Zeitung l'engage comme correspondant étranger en 1939. Il parcourt le monde, du Proche-Orient à l'Europe du sud-est pour couvrir la 2nde Guerre mondiale en passant par les Etats-Unis (il met sur pied le bureau du journal à Washington en 1942) à l'Asie (il se rend à Chongqing, alors capitale de guerre du Guomindang en 1942)

De 1946 à 1949, il s'installe à nouveau à Pékin où il retrouve ses affaires parfaitement entreposées pendant 7 ans et emménage au Datianshuijing Hutong. Correspondant permanent de la Neue Zürcher Zeitung, il délaisse alors la photographie pour se concentrer sur l'analyse politique. Il quitte la ville en mai 1949 après avoir brûlé ses carnets de note, rapports et autres télégrammes pour ne pas mettre sa fuite en péril.

En 1953, il chute alors qu'il visite la délégation suisse à Panmunjom (Corée) et se brise la hanche ; marchant dorénavant avec une canne, il ne se remettra jamais complètement de cet accident et se retire peu à peu de la vie professionnelle.

Il partage sa retraite entre Grimentz, dans le Val d'Anniviers (Valais) pour les mois d'été, l'Espagne ou l'Egypte en hiver. Il meurt à Torremolinos (Espagne) en novembre 1975, 10 jours après son 83e anniversaire.

Liens :

Walter BOSSHARD avec MAO Zedong et Archibald T. STEELE (à droite), Yan'an, 1938
Walter BOSSHARD avec MAO Zedong et Archibald T. STEELE (à droite), Yan'an, 1938
in: Fernsicht-Walter Bosshard-Ein Pionier des modernen Photojournalismus, Peter PFUNDER et al., Benteli Verlag, Berne, 1997

Gautier CHIARINI, Zurich, avril 2016


Gautier CHIARINI, arrière-petit-neveu de Walter BOSSHARD, a vécu dix ans à Pékin pour l'étude du chinois puis différents postes à l'Ambassade de Suisse en Chine. Il vit aujourd'hui à Zurich où il travaille dans la culture et le design.

Avec nos vifs remerciements à M. Gautier CHIARINI d'avoir rédigé cette notice pour le site SinOptic.