Les dossiers de SinOptic :

Rappels et principes

//Rappels et principes
Rappels et principes 2017-08-24T11:04:39+00:00

Le système de transcription (ou translittération) utilisé en République populaire de Chine est le pinyin, qui fut adopté en 1979 par le gouvernement. Nous présentons ci-dessous quelques-unes des règles et conventions qui le caractérisent, en particulier pour les noms propres et les noms de lieu.

Noms propres

  • En Chine, le nom de famille vient en première position, suivi du prénom (ou nom personnel) : DENG Xiaoping, XI Jinping, ZHANG Ziyi, LI Bai.
  • La plupart des noms de famille sont à un seul caractère et les prénoms en comptent le plus souvent deux. Toutefois, de nombreux prénoms ont également un seul caractère: LI Bai, PENG Zhen, WANG Dan.
  • Il existe également des noms de familles à deux caractères : DUANMU Mei, OUYANG Xiu, SIMA Qian.
  • Lorsque le prénom compte deux caractères, il s’écrit d’un seul tenant et sans trait d’union, contrairement à ce qui se pratique à Taiwan.
  • Parfois, des confusions s’installent entre les noms de famille LU et . qui sont bien entendu différents. « LÜ » est de temps à autre écrit « LV » en pinyin…

Pour la translittération des noms des principaux dirigeants chinois actuels en RPC et à Taiwan, et celle d’anciens dirigeants, d’écrivains et artistes, ainsi que de personnalités du cinéma, consultez nos pages spéciales.

Noms de lieu

  • A l’exception des villes qui sont connues de longue date sous une transcription francisée, tels que Pékin (Beijing), Nankin (Nanjing), Canton (Guangzhou), Urumqi (Wulumuqi), on privilégiera le recours au pinyin: Wuhan, Chongqing, Kunming, Tianjin, etc.
  • On préférera Shanghai à Shangai, tout en notant que la césure devrait se faire, – si l’informatique l’autorise…, – de la façon suivante: Shang-hai.
  • Quant à la célèbre place Tiananmen, on privilégiera cette manière de l’écrire.

Autres précisions

  • Une apostrophe est insérée dans certains noms pour éviter des ambiguïtés. Ainsi en est-il pour certains:
  • noms de lieu: Xi’an, composé des deux caractères xi et an (chef-lieu de la province du Shaanxi), plutôt que Xian (un seul caractère qui a une autre signification).
  • autres exemples: Guang’an, lieu de naissance de DENG Xiaoping, car Guangan pourrait indiquer un autre lieu; Yan’an, Huang’an.
  • noms de rue: l’avenue Chang’an, célèbre artère qui passe à Tiananmen.
  • noms de personne: LI Xu’e et LI Xue sont deux personnes différentes.

N.B. Il est à relever que les Chinois eux-mêmes ne sont pas toujours très rigoureux dans l’utilisation de cette transcription et la manient souvent mal, car ils ont peu l’occasion d’y recourir. Ils ont commencé à inverser nom et prénom, écrivent ces mêmes noms en trois caractères séparés, ajoutent parfois des traits-d’union, etc. Même les instances officielles se trompent…