Les dossiers de SinOptic :

2006

2006 2018-02-27T12:56:33+00:00

Articles et ouvrages spécialisés – 2006

Revue TEC21 LIANG Sicheng – Tor zur Moderne öffnen
Revue TEC21 China
Beatrice FERRARI A home for the world’s elite
La construction des espaces transnationaux à Beijing
Basile ZIMMERMANN De l’impact de la technologie occidentale sur la culture chinoise
Guido MÜHLEMANN Chinas Experimente mit westlichen Staatsideen
Pierre MONTAVON
texte de Frédéric KOLLER
Le fleuve muré
ZHANG Wei Zwischen den Stühlen
Robert GASSMANN Verwandtschaft und Gesellschaft im alten China
Begriffe, Strukturen und Prozesse
WANG CHONG
Trad. de Nicolas ZUFFEREY
De la mort
Margrith LIN-HUBER Chinesen verstehen lernen
ETH Globe Dossier China
Jean François BILLETER Contre François Jullien
Nicolas MUSY (éd.) Behind the China Kaleidoscope
Lucas CHRISTOPOULOS Le gréco-bouddhisme et l’art du poing en Chine
Helmut BRINKER Laozi flankt, Konfuzius dribbelt
Mark HENLEY China [sur] real
DUANMU Mei Some Notes on the Historial Background – Switzerland
Commemorative Volume for the Opening of the Consulate General in Guangzhou

LIANG Sicheng – Tor zur Moderne öffnen

Revue tec21, n° 47, 2006Présentation de l’œuvre de LIANG Sicheng (1901-1972), un des plus célèbres architectes chinois.Version pdf (7 p., 560 kb)
tec 21 - n° 47

China
Revue tec21, n° 29-30, 2006Version pdf (21 p., 3,7 mb)Ce numéro comprend une présentation du projet de rénovation à Shaxi, province du Yunnan.

Voir également ci-après le numéro spécial d’ETH Globe.
tec 21 - n° 29-30

The noble, the traditional and the cosmopolite – reading Beijing urban landscape and its global materialities
Beatrice FERRARI, China ‘s urban transition and city planning conference, Cardiff, 2007, 131 p.

Version pdf (4,6 m).

Ce mémoire a été publié en 2008, par l’Université de Neuchâtel, Coll. Géoregards, n° 71.
Communiqué de presse de l’Université de Neuchâtel du 6 février 2008 (pdf, 2 p., 93 kb)

Présentation rédigée par Beatrice FERRARI:
Beijing affiche clairement son objectif de devenir une ville globale, tout en réaffirmant sa position prédominante de capitale politique et culturelle du pays. Depuis plusieurs années, on assiste à un véritable processus de modernisation et d’internationalisation de la ville, accompagné de nombreux efforts pour modifier son image. Ce processus est particulièrement visible dans l’environnement bâti, car l’architecture semble être un des langages choisis pour exprimer la nouvelle image de la ville, non sans susciter de nombreux débats concernant l’identité et la modernité, et les formes choisies pour les représenter.Le premier chapitre laisse place à la vision des architectes et urbanistes pékinois sur les transformations de leur ville. Une question émerge : quelle est la ville qui semble naitre de ces transformations, quelle est sa nouvelle image et quel est le message qu’elle transmet ? Comment concilier son statut de capitale politique, de centre culturel et de ville globale ?La deuxième partie s’intéresse à une forme de bâti très visible dans le paysage de Beijing : les résidences destinées à une clientèle internationale. L’analyse de leur production, de leur forme ainsi que du langage publicitaire qui les accompagne donne un aperçu de la manière dont le « monde » est imaginé, reproduit, intégré et commercialisé dans une ville qui cherche sa place parmi les grandes villes du monde.Voir également ses publications faites en 2007.
Beatrice FERRARI - La construction des espaces transnationaux à Beijing

De l’impact de la technologie occidentale sur la culture chinoise
Les pratiques des musiciens électroniques à Pékin comme terrain d’observation de la relation entre objets techniques et création artistique

Basile ZIMMERMANN, Université de Genève, Faculté des Lettres, thèse sous la direction du professeur Nicolas ZUFFEREY, co-directrice de thèse: prof. Ellen HERTZ, 2006, 318 p.

Version pdf (8 m).

Présentation dans les pages « cyberthèses » de l’Université de Genève:
« Présentée dans le cadre des études chinoises contemporaines, cette thèse de doctorat propose une réflexion sur les objets techniques modernes utilisés en Chine au travers d’une analyse de l’interaction entre les appareils et logiciels dédiés à la composition musicale et le travail créatif de quatre artistes à Pékin entre les années 2001 et 2004. Son idée directrice est que les objets techniques ne sont pas neutres, mais véhiculent des contenus culturels qui influencent l’activité de leurs utilisateurs.
Le travail est divisé en trois parties : une introduction, qui pose les fondements conceptuels et méthodologiques de la recherche; quatre études qui décrivent sous la forme d’observartions ethnographiques le travail de musiciens électroniques à Pékin; une analyse, qui fait la synthèse des observations précédentes et propose une réflexion théorique sur le rapport objet technique-utilisateur lorsque l’outil est de conception étrangère. »
Basile ZIMMERMANN - De l'impact de la technologie occidentale sur la culture chinoise

Chinas Experimente mit westlichen Staatsideen
Eine rechtshistorische und zeitgeschichtliche Untersuchung
zur chinesischen Rezeption europäischer Staatsideen

Guido MÜHLEMANN, Verlag Schulthess, 2006, CHF 85.–
ISBN/ISSN: 978-3-7255-5296-2

Présentation tirée du site des éditions Schulthess :
Obwohl China heute wichtiger denn je erscheint, gibt es im Westen starke Divergenzen hinsichtlich seiner mutmasslichen politischen Weiterentwicklung. Zweck Vertiefung des Verständnis für dieses noch immer vielen Menschen als rätselhaft erscheinende Land wird dem Leser in einem umfassenden Grundlagenteil das notwendige Hintergrundwissen zur neueren chinesischen Geschichte vermittelt wie auch Grundkenntnisse über die vier wichtigsten Richtungen der traditionellen chinesischen Philosophie, die sich zu einem grossen Teil mit Politik befasst hat. Anschliessend werden auf dieser Grundlage die chinesischen Erfahrungen mit den sechs westlichen Staatskonzepten Theokratie, konstitutioneller Monarchie, Nationalismus, Faschismus, Marxismus-Leninismus und Demokratie dargestellt.Adresse :
Schulthess Juristische Medien AG
Zwingliplatz 2, CH-8022 Zürich
TEL. +41 44 200 29 99 FAX +41 44 200 29 98
Commandes +41 44 200 29 29
Guido MÜHLEMANN - Chinas Experimente mit westlichen Staatsideen

Le fleuve muré
Genève, Cadrat Editions, 2006, 148 p., CHF 67.–.
Un livre de photographies en n/b et en couleurs de Pierre MONTAVON avec un texte de Frédéric KOLLER en français et en chinois.
Communiqué (pdf, 11 p., 3,8 mb), comprenant quelques photographies tirées de l’ouvrage.

Le texte de Frédéric KOLLER rend compte, par le biais historique, politique, social et écologique, de l’important bouleversement survenu dans la région concernée lors de la construction du barrage des Trois Gorges.Les photographies de Pierre MONTAVON ont été réalisées d’octobre 2003 à mars 2006 dans la province du Hubei et dans la municipalité de Chongqing. Le reportage photographique s’articule en trois parties, appelées à se compléter et à entrer en résonance :

  • il révèle la présence massive de ce gigantesque ouvrage à travers des détails de construction, de structure et de matière,
  • il témoigne des bouleversements humains et sociaux engendrés par l’élévation du niveau des eaux : destruction des habitations et déplacement de plus de 2 millions de riverains dont un très grand nombre de laissés-pour-compte,
  • il montre une nouvelle urbanisation, celle des villes entièrement construites en très peu de temps pour reloger une partie de la population.

SinOptic a participé à la traduction en chinois du texte de Frédéric KOLLER, qui fut correspondant à Beijing de 2000 à 2006 pour divers médias francophones dont Le Temps.

Le fleuve muréLe fleuve muré - yaozhan

Zwischen den Stühlen
Geschichten von Chinesinnen und Chinesen in der Schweiz

ZHANG Wei, Zurich, Editions NZZ, 2006, 176 p., CHF 38.00
ISBN 3-03823-292-0

Présentation tirée du site NZZ-Libro (novembre 2006):
« Chinesinnen und Chinesen erzählen von ihrem Leben in der Schweiz. Welche Erfahrungen machen sie, welche Konflikte erleben sie im Alltag, wie stark passen sie sich an, welche Werte sind für sie wichtig? Was halten sie selbst von der Schweiz und den Schweizern? In 21 Porträts gibt die Autorin, selbst Chinesin und seit vielen Jahren in der Schweiz, einfühlsam Auskunft.Chinesinnen und Chinesen, die seit Längerem in der Schweiz leben, berichten von ihren interkulturellen Erfahrungen. Sie stammen aus China, Taiwan, Hongkong oder Südostasien und aus unterschiedlichen sozialen Verhältnissen, berufen sich aber dennoch auf gemeinsame kulturelle Wurzeln. Sie äussern sich zu ihrem Selbstverständnis zwischen Ost und West, setzen sich mit Fragen der Identität – ihrer eigenen und derjenigen ihrer Kinder – auseinander und denken über Heimat, Sprache, Werte, Erziehung und Integration nach. Die Porträts beschreiben kollektiv geteilte Erfahrungen, vermitteln aber vor allem individuelle Bilder, die die Vielfältigkeit der chinesischstämmigen Bevölkerung in der Schweiz dokumentieren. Diese Geschichten gewähren nicht nur einen Einblick in das chinesische Leben, sondern sprechen auch allgemeine Fragen der Immigration an. Nicht zuletzt halten sie der Schweizer Gesellschaft einen Spiegel vor. Die doppelte Perspektive der Immigranten hat aber den Preis des Lebens «zwischen den Stühlen». »
Zwischen den Stühlen

Verwandtschaft und Gesellschaft im alten China
Begriffe, Strukturen und Prozesse

Robert GASSMANN, Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, Peter Lang, 2006, 593 p. CHF 115.–.
ISBN 3-03911-170-1

« Das Thema « Verwandtschaf t» oder « Gesellschaft » wird im Zusammenhang mit dem antiken China meist nur summarisch oder dann auf spezielle Aspekte bezogen behandelt. Obwohl ein vertieftes Verständnis dieser beiden Bereiche die notwendigen kontextuellen Informationen für die Interpretation des zugehörigen Schrifttums liefert, gibt es bisher keine diese Anforderungen erfüllende Studie. Durch ein akribisches Quellenstudium lassen sich aber sehr viele Einsichten in das Zusammenwirken von Verwandtschaft und Gesellschaft gewinnen. Diese Studie beschäftigt sich in einem ersten Teil mit den Bezeichnungen für die relevanten Verwandtschaftsformationen (Klan, Stamm, Sippe). Dabei werden insbesondere die genealogischen und geneataktischen Strukturen dieser Formationen freigelegt, die Zugehörigkeitsparameter untersucht und definiert und die Folgen für gewisse Formen der Ahnenverehrung (im sog. zhao-mu-System) diskutiert. Im zweiten Teil werden die Gliederungselemente der segmentären Gesellschaft (ren und min), verschiedene gesellschaftliche Gruppierungen (z.B. die jun-zi oder die Herrschermütter) sowie allgemeine Charakteristika der Gesellschaft analysiert und beschrieben. Im Schlussteil werden insbesondere Namens-, Anrede- und Referenzformen im Hinblick auf ihre Aussagekraft für die gesellschaftlichen Positionen der Träger untersucht. Einige rekonstruierte Genealogien aus dem Fürstentum Lu runden das Ganze ab. »

Né en 1946, Robert H. GASSMANN est professeur de sinologie à l’Université de Zurich depuis 1985. Parmi ses autres publications :
– Cheng Ming: Richtigstellung der Bezeichnungen (1988)
Antikchinesisches Kalenderwesen (2002)
– avec W. BEHR, Antikchinesisch: Ein Lehrbuch in drei Teilen (2005), toutes aux éditions Peter Lang.

Présentation et table des matières (pdf, 5 p., 226 kb)

Robert GASSMANN - Verwandtschaft und Gesellschaft im alten China

De la mort
WANG Chong, textes extraits de Discussions critiques (Connaissance de l’Orient, série chinoise, n° 96), trad. du chinois, préfacé et annoté par Nicolas ZUFFEREY, Paris, Gallimard, Collection Folio n° 4393, 2006, 128 p. 2 €.
ISBN 2-07-033811-8.

Texte 4ème de couverture
« Selon WANG Chong, grande figure de la Chine ancienne, la vie est un lent et irréversible épuisement du qi (fluide), qui s’achève avec la mort. Notre vie comme notre mort nous échappent. Nulle place pour l’immortalité ou une quelconque forme de survie.
Qu’il traite du déterminisme du qi, de la réalité des fantômes ou de l’organisation des funérailles, WANG Chong offre une réflexion lucide, débarrassée des superstitions et des peurs. »

M. Nicolas ZUFFEREY est professeur de chinois à l’Université de Genève. Quelques autres de ses textes :
Outlaws and Vengeance in Martial Arts Novels. Modern law and popular values in contemporary China (2005)
La condition féminine traditionnelle en Chine. État de la recherche (2003)
To the Origins of Confucianism (2003)
Les Lumières de Hongkong et les brumes de la traduction. A propos des éditions françaises de deux romans chinois contemporains (2003)

WANG Chong - De la mort

Chinesen verstehen lernen
Wir – die Andern : erfolgreich kommunizieren

Margrith LIN-HUBER, Berne, Editions Hans Huber, 2006, 261 p., EURO 19.95 / CHF 34.90
ISBN 3-456-84269-4

2ème édition actualisée et complétée
Texte 4ème de couverture
« Kontakte mit China werden aufgrund politischer, kultureller und wirtschaftlicher Interessen immer wichtiger. Doch Europäer und Chinesen verfügen aufgrund ihrer kulturellen Sozialisation über unterschiedliche Orientierungs- und Wertesysteme. Die interkulturelle Verständigung ist nicht einfach. Auf dem politischen Parkett kommt es immer wieder zu Verstimmungen. Obwohl die Chinesen ein Viertel der Weltbevölkerung stellen, müssen wir uns eingestehen, dass wird eigentlich wenig über sie wissen. Dieses Buch befasst sich mit den kulturspezifischen Höflichkeitsprinzipien und stellt die Besonderheiten des chinesischen Gesprächsverhaltens anschaulich dar. Anhand vieler Beispiele erlebt der Leser, wie durch Unkenntnis der kulturellen Kommunikationsregeln schwerwiegende Missverständnisse entstehen können. Auch mit Blick auf die Olympiade 2008 in China leistet das Buch einen wichtigen Beitrag zur Verbesserung der interkulturellen Kompetenz. Erfolgreich zu kommunizieren – trotz kultureller Schranken – zählt heute zu den Schlüsselqualifikationen für globales Handeln. »Paru en 2001, cet ouvrage est une référence, car il fournit une compréhension de base de l’univers de communication chinois. Les principes d’interaction, les formes de politesse, les normes de comportement, les styles de communication, les inévitables quiproquos constituent la matière de ce livre, riche et dense. De nombreux exemples, parfois cocasses, toujours pertinents, permettent au lecteur de suivre aisément le propos de l’auteure.
Cette deuxième édition, actualisée et complétée, tombe bien. Un éditeur francophone prendra-t-il l’initiative d’en faire une adaptation ?
Margrith LIN-HUBER - Chinesen verstehen lernen

Dossier China
École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), Zurich, in ETH Globe n° 1/mai 2006, pp. 16-39.

Version pdf (3 mb)

La nouvelle revue trimestrielle d’informations sur les recherches actuelles de l’EPFZ et plus particulièrement sur ses activités dans le monde consacre son premier numéro à un dossier sur la Chine. Ce dernier relate les expériences des chercheurs et des entrepreneurs travaillant dans le domaine de la construction, et donne la parole à Bruno KELLER, président de Keller Technologies. Un entretien est conduit avec Mme WU Qidi, vice-ministre de la Construction, qui fit son doctorat à l’EPFZ. Un article est également consacré au rôle de leader pris par l’ETHZ dans les contacts que la Suisse développe avec la Chine, suivi d’un entretien avec Mme WANG Haijing, coordinatrice Chine à l’EPFZ.Quatre collaborations dans le domaine de la recherche sont présentées en guise d’exemples : remise en état de Shaxi (province du Yunnan), auquel participe l‘Institut für Raum- und Landschaftsentwicklung (IRL) ; les projets conduits par le ETH-Zentrum für Unternehmenswissenschaften (BWI) ; la gestion de l’eau dans le bassin du Yanqi (province du Xinjiang) par l’Institut d’hydromécanique (GWH) ; les questions d’aménagement urbain à Guangzhou (Canton, province du Guangdong), avec l’appui d’une équipe pluridisciplinaire du Département d’architecture du Forum de l’habitat de l’EPFZ.Enfin, deux témoignages concluent le dossier : Albert M. BAEHNY, président de Geberit, et Wolfgang KINZELBACH, professeur d’hydromécanique à l’EPFZ.
ETH Globe - Dossier China

Contre François Jullien
Jean François BILLETER, Paris, Allia, 2006, 123 p., CHF 11.50.

Présentation de l’éditeur :
«  Ce que nous considérons aujourd’hui comme la  » civilisation chinoise  » est intimement lié au despotisme impérial. Nous devons la juger là-dessus – non pour nier sa grandeur, ni pour réduire le rôle qu’elle a joué dans l’histoire, mais pour déterminer le rapport que nous voulons entretenir avec elle.

François JULLIEN a publié sur la  » pensée chinoise  » des ouvrages nombreux, qui ont connu un succès considérable en France et des traductions dans une quinzaine de langues. Un autre sinologue, Jean-François BILLETER, présente ici quelques-unes des objections qu’on peut lui faire sur sa méthode et sa vision de la Chine. Il ouvre un débat qu’il estime indispensable et dont il montre les implications intellectuelles, morales et politiques. »Autres ouvrages et articles de Jean François BILLETER, qui fut professeur d’études chinoises à l’Université de Genève :

Jean François Billeter - Contre François Jullien

Behind the China Kaleidoscope
Nicolas MUSY (éd.), Shanghai, CH-ina, 2006, 530 p., CHF 190.–.

Suite à un mandat de l’Osec, du Swiss Center Shanghai, de la Chambre de commerce Suisse-Chine et de SwissCham, ainsi qu’avec le soutien de nombreux partenaires, l’entreprise de conseil CH-ina (Shanghai) Ltd. a conduit une étude appelée « Swiss China Survey ». Il s’agissait de saisir les buts, les expériences et les difficultés enregistrées par les entreprises suisses lors de leur entrée et de leurs opérations en Chine. 107 entrepreneurs et directeurs en Suisse et 111 en Chine y ont participé.Ce véritable guide rassemble les résultats de cette étude, auxquels s’ajoutent des études de cas, des avis d’experts et des conseils pratiques.Pour une table des matières détaillées, commander l’ouvrage en ligne ou toute autre précision, consultez le site dédié :
http://www.chinaguide.ch/
China Kaleidoscope

Le gréco-bouddhisme et l’art du poing en Chine
Lucas CHRISTOPOULOS, Sino-Platonic Papers, avril 2005, N° 148Victor H. MAIR
Department of East Asian Languages and Civilizations
University of Pennsylvania
Philadelphia, PA 19104-6305
États-Unis

La publication peut être commandée dans le site Sino-Platonic Papers.Publié par Victor MAIR de la célèbre Université de Pennsylvanie, dans les Sino-Platonic papers, l’auteur décrit l’influence de la gymnastique et des arts guerriers grecs en Chine, des Qin aux Tang.
Avec l’arrivée du gréco-bouddhisme et de ses arts en Chine par l’Asie centrale, il trace non seulement un lien historique entre les civilisations grecque et chinoise, mais il expose aussi de nombreux parallèles d’ordre technique et philosophique.
La conception du corps taoïste chez les Chinois verra avec l’arrivée du bouddhisme venu de l’Ouest, de nouveaux éléments qui se mélangeront aux traditions locales du passé, et qui seront adoptés a un niveau institutionnel par les communautés monastiques et les classes guerrières, en formant ainsi l’art du poing chinois (quanshu) ou les arts martiaux (wushu).

Né le 28 mai 1973 à Lausanne, Lucas CHRISTOPOULOS a suivi sa scolarité dans le canton de Vaud. A l’âge de 16 ans, il décide de partir en Chine et d’y apprendre les arts de combat et la philosophie. Il intègre ensuite l’Institut des langues de Pékin (Beijing Yuyan Xueyuan) où il y étudie le chinois, avant de suivre durant quatre ans les cours de wushu à l’Université des sports de Pékin (Tiyu Daxue). Puis, il poursuit une formation de professeur d’éducation physique, avec comme spécialisation le wushu sportif.
Lucas CHRISTOPOULOS - Le gréco-bouddhisme et l'art du poing en Chine

Laozi flankt, Konfuzius dribbelt
China scheinbar abseits : Vom Fussball und seiner heimlichen Wiege

Helmut BRINKER, Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, Peter Lang,
Série Mondes de l’Extrême-Orient Vol. 9, directeur de collection: Société Suisse-Asie
2006, 180 p., 39 illustrations. CHF 54.–.
ISBN 3-03910-890-5

En cette année du mondial de football, voici un ouvrage qui tombe à pic. « Laozi centre, Confucius dribble » s’intéresse à cette pratique sportive qui remonterait en Chine à deux siècles avant notre ère. Le professeur BRINKER a rassemblé des écrits anciens, tels les notes de SIMA Qian (env. 145-86 av. J.-C.). Il passe en revue l’évolution du foot, de ses règles, de sa technique et de sa technique, sous les Han (-206 – 220), les Tang (618-907) et les Song (960-1279).

Cet ouvrage est préfacé par M. Joseph S. BLATTER, président de la Fédération international de football (FIFA).Né en 1939, M. Helmut BRINKER enseigne depuis 1970 à l’Université de Zurich, Il enseigne l’histoire de l’art de l’Asie de l’Est et travaille en tant que conservateur au musée Rietberg de Zurich. Parmi ses ouvrages les plus connus, on compte Zen in der Kunst des Malens (1985) et ZEN : Meister der Meditation in Bildern und Schriften (1993).
Helmut BRINKER - Laozi flankt, Konfuzius dribbelt

China [sur] real
Mark HENLEY, Beijing, Timezome 8, 2006, 135 p.
ISBN 988-99265-6-3
Ce recueil de photographies et les expositions qui ont été mises sur pied ont bénéficié du soutien du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Présentation tirée du site du Festival International Médias Nord Sud, dont l’édition du 10 au 12 octobre 2005 avait été l’occasion de montrer au public le travail de ce photographe :
« A travers le regard surréaliste et ironique de M. Henley, le Centre de compétence pour la politique étrangère culturelle du DFAE invite le spectateur à une mise en perspective des chances, des risques et des défis de la Chine d’aujourd’hui. Pour le DFAE, cette exposition fonctionne comme un espace de réflexion autour des réalités socio-économiques d’une nation au centre des intérêts de la diplomatie suisse.Mark HENLEY, photographe de nationalité anglaise, passa de nombreuses années en Asie, se concentrant sur les changements économiques et sociaux qui ont traversés ce continent. Même si son travail couvre plus de trente pays, son obsession principale reste la Chine, pays dans lequel il retourna fréquemment depuis 1989. Son travail a été publié dans différents magazines à travers le monde, notamment dans Newsweek, Time et The Economist ainsi que dans de nombreux journaux passant par le Asahi Shinbun et le Financial Times ainsi que Libération et le NZZ. Son travail fût aussi utilisé par les Nations Unies, Amnesty International et un grand nombre d’ONG.Il vit actuellement à Genève et est représenté par Panos Pictures à Londres.
Son exposition ‘China [sur] real’ est présentée avec le soputien du Département fédéral des affaires étrangères, dans le cadre de sa politique étrangère culturelle. Elle tournera dans toute l’Asie, y compris la Chine suite à son ouverture au Festival International Médias Nord Sud. »

Texte de présentation dans Paroles mars-avril 2007 (pdf, 2 p., 324 kb).
Mark HENLEY - China [sur] real

Some Notes on the Historial Background – Switzerland
Commemorative Volume for the Opening of the Consulate General in Guangzhou

DUANMU Mei, Guangzhou, 2006, pp. 11-17.

Texte.