Les dossiers de SinOptic :

2007

2007 2017-12-07T09:32:04+00:00

Articles et ouvrages spécialisés – 2007

Thomas RICHTER
Frauke SEIDENSTICKER
Evaluation des Menschenrechtsdialogs der Schweiz mit der Volksrepublik China
Jean RICHARD (éd) En souvenir de Roland DUMARTHERAY, missionnaire de la Mission de Bâle, 1921-2006
Éric MARIÉ Précis de médecine chinoise
Beatrice FERRARI The noble, the traditional and the cosmopolite
Reading Beijing urban landscape and its global materialities
Marco PAOLUZZO
Myriam MEUWLY
Pékin
Basile ZIMMERMANN
Nicolas ZUFFEREY
Caractères chinois courants
Mme POIZAT-XIE Honghua Préparation aux HSK
Niveau de base – Niveau élémentaire-intermédaire
Térence BILLETER L’Empereur jaune – Une tradition politique
Gilbert ÉTIENNE Chine-Inde : la grande compétition
Pascal ROCHA DA SILVA La population chinoise en Suisse dans l’ère de la globalisation
Hans Jakob ROTH Managing China
Cyrill ELTSCHINGER Source Code China – The New Global HUB of IT Outsourcing
Antoine KERNEN Les stratégies chinoises en Afrique : le pétrole et les bassines en plastique
Matthias MESSMER China – Schauplätze west-östlicher Begegnungen
Bruno PAULET Mémoires des sables
En Haute-Asie sur la piste oubliée d’Ella MAILLART et Peter FLEMING
Urs SCHOETTLI China – die neue Weltmacht
Vérène NICOLLIER Flacons à tabac chinois

Evaluation des Menschenrechtsdialogs der Schweiz mit der Volksrepublik China
Thomas RICHTER, Frauke SEIDENSTICKER, Deutsches Institut für Menschenrechte, Berlin, 2007, 26 p.

Sur mandat de la Division politique IV du Département fédéral des affaires étrangères, le Deutsches Institut für Menschenrechte a conduit en 2007 cette évaluation sur le dialogue que la Suisse entretient depuis 1991 dans le domaine des droits de l’homme avec la République populaire de Chine.

  • Évaluation en allemand (pdf, 26 p., 154 kb) et en anglais (pdf, 24 p., 144 kb)
  • Prise de position du DFAE en allemand (pdf, 2 p., 30 kb) et en anglais (pdf, 2 p., 30 kb).
Evaluation des Menschenrechtsdialogs der Schweiz mit der Volksrepublik China

En souvenir de Roland DUMARTHERAY, missionnaire de la Mission de Bâle, 1921-2006
Jean RICHARD (éd.), Lausanne, Éditions d’en Bas, 2007, 36 p.
ISBN-13 : 978-2-8290-0346-2

D’après le site de Pain pour le prochain :
« Des témoignages d’amitié et de reconnaissance ont été rassemblés afin de dépeindre le portrait d’un missionnaire, un chrétien européen qui a tout fait pour que les chrétiens de l’Asie du Sud-Est puissent affirmer avec assurance leur identité propre. En effet, Roland DUMARTHERAY se souciait sincèrement de la réalité quotidienne des Eglises partenaires et du développement de leur pays.Il créa Pain pour le prochain en 1961, et contribua pendant 10 ans à son développement, rassemblant des fonds pour venir en aide à  » tous ceux qui ont faim « . »La Mission de Bâle, fondée en 1815, fait partie des missions protestantes classiques pour répandre le christianisme en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Elle fut présente en Chine méridionale dès 1847.

Roland DUMARTHERAY fut entre autres :
– missionnaire en Chine, à Wuhua et Laolong, dans la province du Guangdong, de 1947 à 1951,
– inspecteur de la Mission de Bâle pour Hongkong, de 1978 à 1984.

Version pdf.
En souvenir de Roland DUMARTHERAY, missionnaire de la Mission de Bâle, 1921-2006

Précis de médecine chinoise
Éric MARIÉ
Nouvelle édition, revue, corrigée et augmentée
Paris, Dangles, 2007, 488 p. 35,00 €
ISBN : 978-2-7033-0717-4

4e de couverture:
« La médecine chinoise, issue de théories très anciennes, s’est transmise pendant plus de 2000 ans avec une remarquable continuité. Médecine d’État en Chine, intégrée à l’enseignement universitaire et à la pratique médicale dans de nombreux pays, elle constitue un patrimoine d’une richesse exceptionnelle. Fondée sur une conception de l’interaction entre l’être humain et son environnement, elle s’est aujourd’hui répandue dans le monde entier. Le Professeur Éric MARIÉ pratique et enseigne cette discipline depuis de nombreuses années, aussi bien en Chine que dans le monde occidental. Il nous présente ici un ouvrage, à la fois rigoureux et accessible, érudit et concis, théorique et pratique qui donne accès à l’essence de la médecine chinoise de façon progressive et structurée. Après un exposé historique qui nous permet d’en comprendre l’évolution dans la longue durée, Éric Marié nous conduit, étape par étape, dans la complexité des théories fondamentales, expliquant chaque concept de manière systématique. Yin/Yang, Cinq Mouvements, Organes et Entrailles, Méridiens et Ramifications, causes des maladies et processus de leur développement sont soigneusement développés. Le diagnostic, à travers ses différentes méthodes et sa classification, constitue la partie suivante, apportant des éclairages utiles sur des pratiques délicates comme l’observation de la langue ou la palpation des pouls. Enfin, les principes généraux de la prévention et de la thérapeutique complètent cet exposé, avec des exemples de traitements et des modèles de prescriptions classiques. Que nous soyons néophyte ou praticien, cet ouvrage nous touche car il parle de l’Homme, de sa nature profonde et de sa complexité, avec sobriété et profondeur. Déjà considéré comme une référence majeure par les chercheurs, les étudiants et les praticiens, il est dorénavant présenté dans une édition entièrement revue et augmentée. »
« Cette nouvelle édition d’un livre qui a déjà été vendu à 17’000 exemplaires est une refonte totale qui a demandé une année de travail. Son volume a été augmenté de 236 pages par rapport à la version précédente. Les caractères chinois ont été intégrés systématiquement pour tous les termes et expressions techniques, citations et extraits de traités classiques dont l’auteur a assuré la traduction. Des dizaines de notes de référence et de commentaires, un index de plus de 600 entrées, 66 tableaux, des schémas techniques, des reproductions de documents chinois anciens, des photographies et une amélioration significative de la mise en page en font un outil de travail efficace et une référence incontournable pour tous ceux qui souhaitent acquérir des bases rigoureuses en médecine chinoise. »

Présentation et table des matières de l’ouvrage (pdf, 6 p., 438 kb).

Eric MARIÉ est professeur en langue, littérature et civilisation chinoises, directeur du Département d’études chinoises, I.C.E.S. à La Roche sur Yon, professeur à la Faculté de médecine traditionnelle chinoise du Jiangxi (République populaire de Chine) et président de la Fédération européenne de médecine chinoise. Il a été professeur invité à la Faculté de médecine de l’Université de Lausanne.
Eric MARIÉ - Précis de médecine chinoise

The noble, the traditional and the cosmopolite
Reading Beijing urban landscape and its global materialities
Beatrice FERRARI, Laboratoire Chôros, Institut du développement territorial (INTER), École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), 26 p.

Version pdf (546 kb).

Autres articles publiés en 2007 sur la planification urbaine en Chine et plus particulièrement à Pékin :
Pékin à un an des Jeux Olympiques, Pouvoirs Locaux, n.75, IV/2007
L’organisation territoriale en Chine, Pouvoirs Locaux, n.75, IV/2007

Voir aussi son mémoire présenté en 2006 : A Home for the world’s elite. La construction des espaces transnationaux à Beijing.

Pékin
Marco PAOLUZZO (photographies) et Myriam MEUWLY (texte), Lausanne, Pierre-Marcel Favre, 2007, 175 p., 69,00 CHF, 39,00 €
ISBN-10 : 2828909352
ISBN-13 : 978-2-8289-0935-2

Présentation tirée du site de l’éditeur :
« Pékin / Beijing est une mégalopole hors de toute mesure: capitale et centre culturel de la République populaire de Chine, elle compte plus de 7.5 millions d’habitants, le double si l’on englobe l’ensemble de la municipalité. A l’heure actuelle, le pouls de la ville s’accélère encore avec frénésie, sous l’impulsion des constructions et de l’organisation des prochains Jeux Olympiques d’été (août 2008), 29e jeux organisés de l’ère moderne. A l’heure où Pékin semble définitivement tourner le dos à son passé, cet arrêt sur image(s) nous offre en témoignage un splendide portrait d’une ville ouverte, entre modernité et traditions millénaires.

Marco PAOLUZZO est né en 1949 à Bienne. Il suit les cours de l’école de photographie de Vevey. En 1981, il s’établit dans sa ville natale où il travaille pour la publicité et l’industrie. En 1995, son travail s’oriente vers la photographie de voyage suite à la publication de son premier livre sur l’Islande. Depuis, il parcourt le monde pour différents magazines. Ses images ont été publiées par Animan, Geo, National GeographicTraveler, Traveller Magazine, Altaïr, Paris Match, Vogue, l’Illustré et bien d’autres. Il a publié une dizaine de livres dont Lumières d’Ethiopie chez le même éditeur.
Myriam MEUWLY est journaliste. Elle a vécu à Pékin pendant plusieurs années. »

Autres ouvrages auxquels il a participé :
China memories, Lausanne, Pierre-Marcel Favre, 2011
Shanghai, en collaboration avec WANG Anyi, Ferit KUYAS, Edy BRUNNER, édition Stemmle, Thalwil & New York, 1999
Myriam MEUWLYet Marco PAOLUZZO, Pékin

Caractères chinois courants
Basile ZIMMERMANN, Nicolas ZUFFEREY, Paris, Youfeng, 2007, 160 p., 15,00 €
ISBN : 978-2-84279-357-9

Ce manuel présente 2200 caractères chinois de base, correspondant aux trois premiers niveaux du standard international HSK, sous la forme d’une liste dédiée à l’apprentissage et à la révision de l’écriture. Ce corpus représente la majorité des caractères véritablement utiles dans l’apprentissage de la langue chinoise.Pour chaque caractère est proposée une traduction, soigneusement choisie, en français. Une autre originalité de ce lexique est de proposer à la fois les formes simplifiées (utilisées en République populaire de Chine) et les formes non simplifiées, utilisées à Taiwan, Hong Kong, et parfois encore en Chine continentale.Basile ZIMMERMANN, docteur ès lettres, est maître-assistant à l’Unité des études chinoises de l’Université de Genève.
Nicolas ZUFFEREY est professeur de langue et civilisation chinoises à l’Université de Genève.
Basile ZIMMERMANN, Nicolas ZUFFEREY, Caractères chinois courants

À signaler toujours chez Youfeng, l’ouvrage de Mme POIZAT-XIE Honghua
Préparation aux HSK
Niveau de base – Niveau élémentaire-intermédaire

Paris, 303 p., 24,00 €
ISBN . 978-2-84279-001-1

Présentation tirée du site de l’éditeur :
En 2005,près d’un million deux cent mille personnes partout dans le monde se sont présentées aux tests HSK. Vous étiez peut-être parmi eux, et vous avez envie d’aller plus loin, de vous montrer meilleur ; vous avez besoin d’un certificat de niveau de chinois afin de pouvoir étudier dans une université chinoise ou travailler dans une entreprise en contact avec la Chine alors ce livre est pour vous. S’appuyant sur d’innombrables exemples sélectionnés dans les vrais tests blancs de HSK, l’auteur analyse en détail les exigences linguistiques, partie par partie, catégorie par catégorie, requises dans les deux niveau de base et élémentaire-intermédaire. Vous trouverez également dans ce livre beaucoup d' »astuce », parfois très utiles pour un meillaur résultat. Un chapitre entier est consacré aux exercices, une sorte d’autoévaluation ou test par sondage avant le véritable test. A l’aide des propositions de réponses, vous découvrez vos points forts et faibles. Ainsi, votre travail ou vos révision seront mieux orientés. Dans l’annexe se trouvent les points de grammaire dont la connaissance est exigée officiellement dans les trois niveau (1 et 2 pour le niveau de base, 2 et 3 pour l’élémentaire-intermédaire).

L’auteure :
Mme POIZAT-XIE Honghua est docteur ès lettres (linguistique chinoise) et chargée d’enseignement de la langue chinoise à l’Unité des études chinoises de l’Université de Genève.

Autres ouvrages de l’auteure :

Mme POIZAT-XIE Honghua, Préparation aux HSK

L’Empereur jaune – Une tradition politique
Térence BILLETER, Paris, Les Indes savantes, 2007, 549 p., 37,00 €
ISBN-10 : 2846540942
ISBN-13 : 978-2846540940

Présentation de l’éditeur :
«  Cet ouvrage issu d’une thèse de doctorat étudie la propagande nationaliste du régime de Pékin depuis le lancement de la politique de réforme en 1979, et plus particulièrement depuis la répression du mouvement étudiant de 1989. A travers l’étude d’un symbole particulier – la figure de l’Empereur jaune – cette recherche montre comment le PCC tente de se légitimer à l’heure où son pouvoir est érodé par l’ouverture du pays, la mondialisation de l’économie et, les bouleversements sociaux. Construisant un contre-modèle de modernité à opposer aux tenants des droits de l’homme et de la démocratie, le PCC élabore un discours de légitimation cohérent quoique flou destiné à rallier la nouvelle base sociale du pouvoir chinois : la bourgeoisie urbaine émergente. Mais au-delà d’une réinvention nationaliste de la tradition somme toute assez classique, cette recherche permet également d’avoir accès à certaines représentations fondamentales du politique en Chine. En remontant aux origines du symbole, elle montre que la figure de l’Empereur jaune n’a pas été choisie par hasard par les idéologues du régime, mais bien au contraire avec la volonté de capitaliser sur une symbolique ancienne qu’il importe de connaître pour comprendre la nature du politique dans la Chine contemporaine. »

Présentation de la libraire Le Phénix :
« Ouvrage important qui pose l’une des questions décisives sur la Chine d’après 1989 : qu’est-ce qui fait tenir ensemble une société caractérisée par l’inflation des espoirs économiques et la déflation des espoirs politiques ? La réponse de l’auteur est séduisante : c’est que, bien au-delà des rêves révolutionnaires, le régime de Pékin a réhabilité un idéal nationaliste qui favorise l’Etat bien plus que la nation, et qui sert de ciment à une couche dirigeante en voie d’internationalisation en même temps qu’à une population souvent déchirée par le changement. Le gouvernement mobilise et réinvente une tradition flatteuse et appréciée de tous en Chine. La promotion des succès nationaux joue un rôle central dans la propagande du régime : le langage courant ainsi que ceux des media et du tourisme accordent une place considérable à une série de mythes nationaux très vivants (et très juteux), dont celui de l’Empereur Jaune. »Après des études de philosophie, de chinois et de relations internationales à Genève, M. Térence BILLETER a été assistant dans le cadre d’un projet du Fonds national suisse de la recherche scientifique. Grâce à des bourses, il a consacré plusieurs années à l’étude du nationalisme chinois contemporain qui ont débouché sur une thèse de doctorat soutenue en 2001 à l’Institut d’études politiques de Paris.
Térence BILLETER, L'Empereur jaune

Chine-Inde : la grande compétition
Gilbert ÉTIENNE, Paris, Dunod, 2007, 232 p., 19,00 €
ISBN-13 : 978-2100510610

Présentation de l’éditeur :
« Dans la course au développement et à la croissance, qui va gagner de la Chine ou de l’Inde ? Après un rappel des origines de ces deux civilisations, l’auteur présente les premières manches de la compétition, révolutionnaires en Chine, réformistes en Inde. La phase d’accélération de la croissance économique et son environnement politique et social marquent le début du XXIe siècle et constituent le cœur de ce livre. Grâce à ses observations recueillies sur le terrain et aux nombreuses études qu’il a menées, l’auteur dresse un tableau nuancé de cette compétition. Si la vigueur croissante des deux économies relève de l’évidence, bien des incertitudes demeurent à l’horizon 2020-2050 : l’avenir politique de la Chine, les inquiétudes concernant l’environnement, les carences agricoles, les infrastructures précaires en Inde, les criantes injustices sociales et la corruption. Quelles que soient les incertitudes, la Chine, l’Inde et – ne l’oublions pas – les autres pays d’Asie sont en train de provoquer une redistribution des cartes au niveau planétaire. En sommes-nous assez conscients ? »

Gilbert ÉTIENNE (1928-2014), professeur honoraire d’économie du développement aux Instituts de Hautes études Internationales et d’études du développement de Genève, a passé de longues années en Inde et effectué de nombreux voyages d’études en Chine.
Gilbert ÉTIENNE, Chine-Inde : la grande compétition

La population chinoise en Suisse dans l’ère de la globalisation
Pascal ROCHA DA SILVA, mémoire de maîtrise en démographie économique et sociale, Laboratoire de démographie et d’études familiales, Faculté des sciences économiques et sociales, Université de Genève, 2007, 125 p.

Version pdf (2,2 m)
SinOptic remercie vivement M. Pascal ROCHA de mettre ce document à la disposition des visiteurs du site.

L’introduction de l’ouvrage  :
« La diaspora chinoise a une existence qui remonte à plusieurs siècles et elle domine toutes les autres tant en terme de taille démographique qu’économique. A partir du 17ème siècle déjà, les Chinois sont plusieurs milliers à être installés un peu partout dans les îles du pourtour de la Mer de Chine Méridionale. Mais il faut attendre le siècle particulièrement troublé du 19ème pour que les effectifs prennent leur envol. Les flux migratoires en direction de l’Europe sont plus tardifs et ne deviennent significatifs qu’au cours du 20ème siècle. La France fut probablement l’une des premières destinations « chinoise » du Vieux Continent lorsque, au cours de la Première Guerre Mondiale, Paris recrute 140’000 Chinois pour faire face à la pénurie de main d’oeuvre occasionnée par la mobilisation des hommes. Quant à la Suisse, elle abrite de nombreux étrangers depuis le 18ème déjà. Lorsque le Premier Conflit Mondial débute, la population étrangère se monte à près de 15%, soit un niveau particulièrement élevé. Cependant, les étrangers sur sol helvétique ont longtemps été avant tout des Européens. D’autre part, la Suisse est un pays neutre et sans passé colonial, ce qui contraste justement avec le cas français. Finalement, la Chine est restée fermée quasi hermétiquement entre 1957 et 1977. C’est pourquoi le nombre de résidents de Chine (populaire après 1949) en Suisse ne devient significatif qu’à partir du début de la décennie 1980.Cela explique probablement pourquoi, bien que les études se penchant sur la diaspora chinoise soient nombreuses et touchent à tous les domaines : tant économique, que sociologique ou historique, aucune ne s’est encore consacrée à la minorité chinoise de Suisse. Pourtant les ressortissants de Chine populaire sont actuellement au nombre de 7000 à résider dans notre pays. Le chiffre est multiplié par un facteur de trois lorsque l’on considère les personnes ethniquement chinoises.Le présent travail se propose de combler ce manque. Il est original en ce qu’il aborde ce pan de diaspora au moyen d’une problématique démographique et combine les sources statistiques et orales. Ce mémoire est divisé en trois chapitres, qui s’emboîtent et sont structurés selon la même question d’arrière fond : les Chinois de Suisse sont-ils plus proches des autres diasporas de par et d’autre de l’Europe où ressemblent-ils davantage aux autres minorités ethniques helvétiques ? En d’autres termes, est-ce le contexte national où le bagage socioculturel qui imprime sa marque le plus distinctement ? La réponse est, on s’en doute, complexe car nuancée.Le premier chapitre se penche sur les caractéristiques temporelles et spatiales de la dynamique migratoire au cours du dernier quart de siècle et les éclairent en les liant aux différents facteurs et acteurs modulant ces flux. Il s’intéresse notamment à la situation et aux intérêts des quatre principaux acteurs de la migration, à savoir : les états suisse et chinois, les étudiants et le secteur des écoles privées. Une fois le cadre général posé, le second chapitre peut dès lors s’écarter des politiques et des flux proprement dit, pour s’attacher à l’analyse des caractéristiques de la minorité chinoise de Suisse. Il s’agit, entre autres, de pondérer les composantes de la croissance démographique. Dans un second temps, les structures par âge et par genre des chinois seront étudiées. Nous verrons ainsi que la féminisation a été particulièrement rapide par rapport à d’autres parties de la diaspora du continent européen. Le tableau est complété par une analyse socioprofessionnelle de la minorité, qui mettra en lumière son caractère bipolaire. Les questions d’intégration, qui sont influencées par les facteurs pré-cités, notamment par les caractéristiques socioprofessionnelles, seront abordés en fin de chapitre.Les deux premières parties du travail reposant principalement sur des bases de données, le chapitre final se propose de prolonger la réflexion en s’appuyant plus généreusement sur des sources orales. Il vise en particulier l’étude de trois questions distinctes. La première consiste à savoir si la principale concentration de Chinois (au sens large) du pays (Genève) renferme les ingrédients nécessaires à l’émergence d’une communauté, voire d’un chinatown. Puis la question suivante sera posée : les Chinois de Suisse maintiennent-ils suffisamment de liens avec la terre de leurs origines pour constituer une diaspora ? Comme c’est le cas, ce constat amène une seconde question. En cette ère de montée en puissance généralisée du sous-continent chinois, ces liens ne vont-ils pas évoluer, à terme, vers un retour au pays ? Finalement le regard sera porté sur les clandestins afin de mieux comprendre la précarité de leurs situations et leurs stratégies migratoires. Cette problématique est intéressante d’une part parce que les bases de données sont évidemment muettes à cet égard. Mais aussi en raison du fait que près d’un Chinois sur sept est clandestin, soit une proportion conséquente. »Voir aussi les autres recherches de Pascal ROCHA sur les problèmes de population :

Pascal ROCHA DA SILVA - La population chinoise en Suisse dans l'ère de la globalisation

Managing China
Hans Jakob ROTH, Hans J. Roth Publishing, Hongkong, 2007, 137 p.
ISBN-10: 978-988-99874-3-5

Résumé tiré de la couverture de l’ouvrage  :
« Hans J. Roth is among the few experienced China hands who had already started their contact with the People’s Republic of China in the 1970s. His extensive work on political, economic, legal and cultural issues gives him an excellent overview over the last 30 years of Chinese development. Extensive contact with foreign and Chinese companies during his posting in Shanghai as Swiss Consul-General from 2001 to 2006 and his current assignment in the same position in Hongkong have given him a deep insight into management issues of companies operating in China.His long China experience led him to the development of an intercultural model, allowing to grasp behavioural differences as well as other thought patterns in a very convincing way. Operational issues being in general quite well known, this book goes one step further and provides a manager with a model to better streamline the strategic issues of management in a Chinese social environment. »

Couverture et table des matières (pdf, 3 p., 826 kb).M. Hans Jakob ROTH, consul général de Suisse à Hongkong de 2006 à 2919, après avoir occupé la même charge à Shanghai de 2001 à 2006.
Pour plus de détails sur la carrière de M. ROTH.
Hans Jakob ROTH - Managing China

Source Code China – The New Global HUB of IT Outsourcing
Cyrill ELTSCHINGER, John Wiley and Sons, 2007, 320 p.
ISBN-10: 0470106964
ISBN-13: 978-0470106969

Résumé de présentation tiré du site entièrement dédié à cette publication, Source Code China  :
« Apprenez pourquoi la Chine offre les meilleurs débouchés en sous-traitance de services informatiques à l’étranger pour votre entreprise ! Prenez l’ascendant sur vos concurrents et augmentez les profits de vos actionnaires! Code Source Chine (Source Code China) vous donne l’avantage sur vos concurrents pour préparer votre entreprise à la nouvelle réalité du déplacement vers la Chine du paysage de la sous-traitance mondiale de l’industrie.L’auteur, Cyrill ELTSCHINGER, un pionnier de l’industrie avec 20 ans d’expérience dans la sous-traitance industrielle et près de 15 ans de travail comme cadre en Chine, remet en question les principes et les pays traditionnels de la sous-traitance. Dans Code Source Chine (Source Code China), il vous montre comment votre entreprise peut prendre l’avantage sur ses concurrents en profitant des progrès technologiques de la Chine. Il partage ses stratégies pour réussir, les importantes leçons qu’il a apprises et donne beaucoup de conseils très pratiques pour un cadre dirigeant de multinationale a la recherche de l’excellence. »

M. Cyrill ELTSCHINGER, Suisse établit en Chine depuis près de 15 ans, fondateur et PDG de I.T. UNITED, est l’auteur de Source Code China – The New Global HUB of IT Outsourcing. Cet ouvrage, publié par John Wiley&Sons, est le premier livre au monde à révéler cette transformation d’un marché chinois à impact global qui devient un leader dans les secteurs du service, de la technologie et de la sous-traitance en informatique.
Cyrill ELTSCHINGER - Source Code China - The New Global HUB of IT Outsourcing

Les stratégies chinoises en Afrique : le pétrole et les bassines en plastique
Antoine KERNEN, Politique africaine, n° 105, mars-avril, 2007, pp. 163-180.Version pdf (18 p., 111 kb)

Résumé de présentation :
« Cet article aborde la question du renforcement des liens économiques et politiques entre la Chine et l’Afrique. Il tente de prendre le contre-pied d’une littérature dominée par des internationalistes, qui posent une approche très classique des relations internationales, centrée exclusivement sur les relations interétatiques. On propose ici d’élargir la perception « des stratégies chinoises en Afrique » en s’intéressant au développement de multiples réseaux commerciaux nourris par la croissance économique chinoise et donnant naissance à d’innombrables activités commerciales de dimensions très diverses. Les acteurs qui y participent bénéficient, pour les plus importants d’entre eux, d’un certain soutien de l’État, mais à l’évidence leurs actions ne s’inscrivent pas dans la stratégie gouvernementale chinoise à l’égard de l’Afrique. »M. Antoine KERNEN est maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne et chargé d’enseignement à l’Institut universitaire d’études du développement à Genève.
Quelques autres de ses publications déjà référencées dans le site :
The Reemergence of Street Protests : 50 State Workers Challenge the Chinese State
in Exploring Social (In-) Securities in Asia, 2005
La Chine vers l’économie de marché – Les privatisations à Shenyang
Paris, Karthala, 2004
Quel avenir pour les ouvriers du secteur d’Etat
Perspectives chinoises, n° 69, janvier-février 2002
Traitement social du chômage et nouvelle pauvreté. Le cas de Shenyang et du Liaoning,
Perspectives chinoises, no 56, novembre-décembre 1999
Politique Africaine n° 105

China – Schauplätze west-östlicher Begegnungen
Matthias MESSMER, Vienne, Böhlau Verlag, 2007, 659 p., illustrations.
EUR 39.–
ISBN 3-205-77594-5Voir la couverture complète (jpg, 1,3 m) et la table des matières (jpg, 591 kb)

Présentation tirée du site de Böhlau Verlag :
« Entwickelt sich China zu einem das Abendland konkurrierenden Riesen mit Weltmachtstatus, oder bewegt es sich noch lange in kleinsten Schritten am beschwerlichen Pfad in Richtung Industrialisierung? Die Antwort ist ungewiss. Fest steht allerdings: Das China der Zukunft steht auf den Fundamenten des 20. Jahrhunderts !
Bis 1949 wurde China im Bewusstsein des Westens wenig reflektiert. Opiumkrieg, Boxeraufstand, Missionswesen und das Leben in den Handelshäfen rückten später in den westlichen Blickwinkel, chinesische Quellen blieben vielfach verschlossen.
Die schriftlichen Zeugnisse westlicher China-Reisender im 20. Jahrhundert, Revolutionspilger, Abenteurer, Journalisten, Diplomaten, Forschungsreisende und jüdische Flüchtlinge aus Europa, relativieren in atmosphärischen Schilderungen ihrer Lebensumstände und ihrer politischen und kulturellen Netzwerke das jahrzehntelang verbreitete China-Bild – ein China, das nur aus seiner eigenen Geschichte zu begreifen ist.

  •  » Spannend geschrieben, lässt uns der Autor durch die Schilderung individueller, namentlich jüdischer Schicksale und Lebenswelten sowie durch seine Analyse der unterschiedlichsten Berichte teilhaben an den west-östlichen Begegnungen, an verschiedenen ‘Bildern’ von China und an den offenbar werdenden Verhältnissen im Land. Die Darstellung ermöglicht völlig neue Einblicke in interkulturelle Beziehungen und das Leben in China.  » (Heiko HAUMANN, Prof. für Osteuropäische und Neuere Allgemeine Geschichte, Universität Basel)
  •  » Die Stärke des Textes liegt im Gespür für die subjektiven Bedingtheiten des objektiven Geschehens, im Blick für die Mikrologien des Daseins, für all die sinnlichen Hinter- und Vordergründe, die dem Geschichtsverlauf Leben verleihen. Das vorliegende Buch leistet einen wertvollen Beitrag zur Chinawissenschaft.  » (Prof. Rainer HOFFMANN, Historisches Seminar, Universität Freiburg i. Br.)
  •  » In diesem Buch wird eine beeindruckende Menge von bisher unerschlossenem Material zu einem für die Theorie der interkulturellen Wahrnehmung bedeutsamen Aspekt der Forschung erstmals zugänglich gemacht und zugleich in überzeugender Weise analysiert und interpretiert.  » (Peter WEBER-SCHAEFER, Prof. em. für Politik Ostasiens, Universität Bochum).

China Where East Meets West

This book concentrates on an extraordinary interface in the contacts between East and West during the Twentieth Century. Up until the present day conventional pictures of China have been filled up over the course of centuries with specific – often fictional – contents (stereotypes) and passed on by Westerners of various origins. On the contrary to the arrogant Western imperialism, the viewpoints of selected Jewish personalities in this book acquired a richer and more sophisticated dimension.
Some of these visitors, themselves refugees, experienced the country and its people as rescuing from National Socialist Imperialism and developed the greatest interest in the foreign culture. Others, such as journalists, artists, revolutionaries and scholars, who came to China, explored an untouched world through their non-conformist thinking and distinctive lifestyle.
The Jewish perceptions reveal the lost corner in the mapping of China. The significance of this book lies in its interdisciplinary nature and the uniqueness of concentrating on an extraordinary form of intercultural exchange.
« China – Schauplätze west-östlicher Begegnungen » is divided into three parts: Part one covers the observations and atmosphere of places where those westerners shaped their images of China (Peking, the ‘Treaty Ports’, Manchuria, places of revolution such as Kanton, Hankow, Yan’an etc.); part two deals with the individual biographies and their corresponding ‘Lebenswelten’ (living environments) in China; and Part three elaborates the Western silhouettes of China, Chinese culture and mentality and the Chinese people according to topics that fascinatingly over and over struck the Westerners.

Comments:

  •  » Excitingly written… The book enables completely new views of intercultural relations and the life in China.  » (Heiko HAUMANN, Prof. of History, University Basel)
  •  » This book makes a valuable contribution to the knowledge of China.  » (Rainer HOFFMANN, Prof. of Chinese Studies, University of Freiburg)
  •  » In this book, an impressive amount of unexplored material is published and analyzed, interpreted in a convincing way.  » (Peter WEBER-SCHAEFER, Prof. of Political Science, University of Bochum) »


M. Matthias MESSMER, né en 1967, a fait des études de politique, de droit et d’économie à l’université de St. Gall. Il est détenteur d’un doctorat de la Faculté des sciences sociales de Constance. Depuis plusieurs années, il rédige des articles sur la Chine, entre autres pour la Neue Zürcher Zeitung. Vit et travaille en tant que journaliste et conseiller à Shanghai.

Autres publications :
Jewish Wayfarers in Modern China. Tragedy and Splendor, 2012.
– avec Mme CHUANG Hsin-Mei, China’s Vanishing Worlds. Countryside, Traditions and Cultural Spaces, 2012

Matthias MESSMER - China - Schauplätze west-östlicher Begegnungen

Mémoires des sables
En Haute-Asie sur la piste oubliée d’Ella MAILLART et Peter FLEMING

Bruno PAULET, Genève, Editions Olizane, 2007, 320 p.
CHF 39.–
ISBN 978-2-88086-354-8

Présentation tirée du site Editions Olizane :
« Ce récit nous entraîne sur les pas d’Ella Maillart et de Peter Fleming qui entreprirent, en 1935, un audacieux périple de Pékin aux Indes britanniques par l’Asie centrale. A mi-chemin de leur voyage, les deux écrivains-voyageurs furent contraints de s’aventurer dans une région montagneuse des confins de la Chine, que s’étaient disputée tour à tour Mongols, Tibétains, Ouïghours et Chinois.
C’est cette contrée, toujours interdite en ce début de 21e siècle et où presque rien n’a changé, que l’auteur a entrepris de traverser à son tour, accompagné d’un ami photographe. Après avoir dû faire face à d’innombrables difficultés pour constituer une caravane de chameaux et convaincre un autochtone, peu enclin à l’aventure, de les accompagner, ils entreprirent à trois cette marche de huit cents kilomètres, franchissant des déserts d’altitude situés à plus de quatre mille mètres. Tour à tour récit de voyage, pèlerinage littéraire et évocation historique, cet ouvrage dévoile une fascinante terra incognita.
A travers des paysages d’une beauté à couper le souffle et hantés par une faune sauvage rare, l’auteur met en perspective l’ensemble des explorations de cette région à la croisée de différents peuples, religions et civilisations. Il y associe sa propre expérience immédiate, éprouvante ou cocasse, ponctuée de rencontres insolites qui viendront souligner le caractère isolé du lieu: bergers nomades, prospecteurs ou officiels chinois sont autant d’occasions de partage ou de risques à affronter.Bruno PAULET est passionné par l’Asie centrale et l’histoire de son exploration. Sa connaissance du chinois lui a permis d’entreprendre de nombreuses expéditions dans les déserts et les montagnes de l’empire du Milieu, à la recherche d’itinéraires oubliés. »

Dans le site de Bruno PAULET, il est possible de visualiser le voyage effectué.
Bruno PAULET - Mémoires des sables

China – die neue Weltmacht
Urs SCHOETTLI, Zurich, Verlag Neue Zürcher Zeitung, 2007, 240 p.
50 illustrations noir/blanc, CHF 38.–
ISBN 978-3-03823-315-2

Présentation tirée du site NZZ Libro :
« China ist mit Riesenschritten zu einer Grossmacht mit globalen Ambitionen geworden. Seinem rasanten wirtschaftlichen Aufstieg stehen grosse innere Probleme gegenüber: gesellschaftlich, politisch, ökologisch. Urs Schoettli, Korrespondent der «Neuen Zürcher Zeitung» in Peking, führt in die Geschichte und die Gegenwart Chinas ein, kompetent und spannend wie kaum ein anderer.Die Renaissance des Reichs der Mitte ist für alle Staaten von Bedeutung. Der wirtschaftlichen und sozialen Modernisierung steht aber ein gefährlicher politischer Reformstau gegenüber. Das Riesenland sieht sich mit gewaltigen Umweltproblemen, einem eskalierenden Reichtumsgefälle und wachsenden sozialen Spannungen konfrontiert. Die westlichen Industriestaaten leiden unter der Abwanderung von Jobs ins Billiglohnland China. Die USA befürchten, dass China zu einer für sie bedrohlichen Macht aufsteigen wird. Die Weltgemeinschaft muss ein Interesse an einem stabilen, wohlhabenden und friedlichen China haben. Chaos in einem Land mit 1,3 Milliarden Menschen würde die ganze Erde in Mitleidenschaft ziehen. China hatte während der letzten zwei Jahrhunderte eine turbulente Geschichte. Dies muss Anlass für eine differenzierte Beurteilung der Risiken und Chancen in Chinas künftiger Entwicklung sein.« Das Hochglanz-China der Wolkenkratzer und das ländliche China der Bauern stehen in einem Spannungsverhältnis, das dramatische Züge aufweist. Das Riesenland sieht sich mit wachsenden sozialen Spannungen, einem gefährlichen politischen Reformstau und gewaltigen Umweltproblemen konfrontiert. Die Widersprüche sind eklatant. Werden sie nicht gelöst, wird das Folgen für den Rest der Welt haben. »

Urs SCHOETTLI, né en 1948 à Bâle, a suivi des études de philosophie à l’Université de cette ville. De 1978 à 1991, il est d’abord secrétaire général, puis vice-président de l’Internationale libérale à Londres. De 1983 à 1989, il est correspondant en Asie du sud pour la Neue Zürcher Zeitung (NZZ). De 1990 à 1995, il est représentant pour la pénincule ibérique de la Fondation Friedrich-Naumann. Il est de retour à la NZZ en 1996, où il prend le poste de correspondant à Hongkong jusqu’en 1999. De 1999 à 2002, il est correspondant à Tokyo, depuis 2002 à Beijing. M. SCHOETTLI est membre du Conseil de la Fondation Schmidheiny.
Urs SCHOETTLI - China - die neue Weltmacht
Flacons à tabac chinois
Vérène NICOLLIER, Genève, 5 Continents & Fondation Baur, 2007, CHF 200.–
ISBN 10: 887439361X
ISBN 13: 9788874393619
Vérène NICOLLIER - Flacons à tabac chinois