10 ans du Centre d'études et de documentation suisse à Beijing

Allocution prononcée par Madame CHEN Naifang,
Présidente de l'Université des Langues étrangères de Beijing
à l'occasion de la Fête commémorative des échanges culturels et éducatifs sino-suisses
organisée à l'Université des langues étrangères de Beijing le mardi 24 octobre 2000

S. E. M. l'Ambassadeur,
Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les représentants de la Fondation Pro Helvetia
Mesdames et Messieurs,

C'est un grand plaisir pour moi de vous adresser mes félicitations les plus chaleureuses au cours de cette grande fête commémorative des échanges culturels et éducatifs sino-suisses, organisée à l'occasion du 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Suisse. Je tiens à exprimer, au nom de l'Université des langues étrangères de Beijing et en mon nom personnel, mes souhaits de bienvenue les plus chaleureux et mes salutations les plus sincères, à S. E. M. Dominique DREYER, Ambassadeur de Suisse en Chine, à Monsieur CHEN Haosu, Président de l'Association pour l'amitié du peuple chinois avec l'étranger, aux représentants de la Fondation Pro Helvetia et du Ministère chinois des affaires étrangères, aux amis de l'Association des étudiants revenus de l'Occident, de l'Académie des sciences, de l'Académie des sciences sociales, et enfin aux professeurs, chercheurs et étudiants ici présents.

Lorsqu'il est question des échanges culturels et éducatifs entre la Chine et la Suisse, je pense tout naturellement à la manifestation qui a eu lieu en 1998, à notre Université, pour fêter le 10e anniversaire du Centre d'études suisses. Créé grâce aux efforts conjoints de la Fondation Pro Helvetia, de la Conférence des recteurs des universités suisses et de l'Université des langues étrangères de Beijing, le Centre d'études suisses a contribué au développement des échanges culturels et de la coopération dans le domaine de l'enseignement. Il est à souligner que les professeurs et étudiants du Département de français, malgré la charge de travail que représentent l'enseignement et la recherche, organisent périodiquement discussions, conférences et séminaires de différents niveaux sur divers thèmes culturels. Les étudiants des départements de français et d'allemand rédigent régulièrement des articles et traduisent des textes sur la culture suisse pour les exposer dans la vitrine "Fenêtre suisse". Cela nous permet de mieux connaître la Suisse pluriculturelle.

Le fait que le Centre d'études suisses se trouve à l'Université des langues étrangères de Beijing n'est pas du tout un hasard. Comme tout le monde le sait, notre Université est une école de grande renommée qui dépend directement du Ministère chinois de l'éducation. C'est la plus grande université de langues étrangères en Chine, où l'on enseigne 31 langues étrangères. Ses bonnes expériences et les résultats obtenus dans l'enseignement des langues sont évidents pour tous. L'Université des langues étrangères de Beijing est devenue pour ainsi dire la base de l'enseignement des langues étrangères en Chine. L'Université a par ailleurs un centre de formation des interprètes et traducteurs pour l'UNESCO. Elle jouit aussi d'une renommée internationale. Plus de 60 000 de nos diplômés travaillent actuellement dans la diplomatie, le commerce, les finances, le journaliste, les sciences, la culture et l'enseignement, la défense nationale et le tourisme. La plupart d'entre eux sont devenus des chefs de file dans divers domaines. Parmi nos anciens diplômés qui travaillent au Ministère des affaires étrangères, 204 sont ambassadeurs et plusieurs vice-ministres. La maison d'édition de notre Université est l'une des plus grandes parmi les presses universitaires pour la publication des dictionnaires et des méthodes de langues étrangères. Notre Université accorde également une attention toute particulière aux échanges académiques et culturels avec des écoles et institutions étrangères. Elle s'efforce d'établir des liens de coopération avec 167 universités de 46 pays et régions. Au cours de ces 5 dernières années, notre Université a effectué des échanges et coopérations effectifs avec 53 écoles étrangères. Depuis les années 50, notre école accueille des étudiants étrangers. Nous avons fait tous nos efforts pour qu'ils puissent mieux connaître la langue et la civilisation chinoises, et que leurs conditions d'études et de vie ne cessent de s'améliorer. Ces dernières années, un développement rapide a été enregistré dans le recrutement des étudiants étrangers. A titre d'exemple, les étudiants étrangers qui font actuellement leurs études à long terme à notre Université sont au nombre de 700. Je suis certaine que les conditions matérielles et l'environnement multiculturel constituent une base solide pour développer les relations et échanges culturels et éducatifs entre la Chine et la Suisse. J'espère que la visite des délégués suisses à notre Université contribuera au renforcement d'une coopération longue et stable. La fête d'aujourd'hui doit être un tournant pour réaliser cet objectif.

L'année prochaine, l'Université des Langues étrangères de Beijing fêtera son 60e anniversaire, on est en train de préparer les chroniques de l'école dans lesquelles une page sera consacrée au Centre d'études suisses. Celui-ci sera de plus en plus connu des professeurs, chercheurs et étudiants, chinois ou étrangers. Je saisis l'occasion qui m'est offerte aujourd'hui pour souhaiter que le Centre d'études suisses se développe davantage avec le soutien, comme par le passé, de la Fondation Pro Helvetia et de la Conférence des recteurs des universités suisses, et qu'il apporte sa contribution aux échanges culturels et éducatifs entre la Chine et la Suisse.

Je vous remercie!