Les dossiers de SinOptic :

Du Chinglish de haut vol

//Du Chinglish de haut vol
Du Chinglish de haut vol 2017-07-06T18:10:06+00:00

Tutti frutti
Vous reprendez bien un peu de Chinglish
ou quand le Chinglish est de haut vol…

Le premier exemple – un classique du genre – vient d’un hôtel de Shanghai, avec une signalétique dont la dernière ligne est suffisamment explicite. Il s’en passe des choses dans les hôtels et surtout au rez-de-chaussée… (en Chine, le 1er étage équivaut à notre rez).
Le cliché, qui date de février 2007, nous a été transmis par une aimable correspondante que nous remercions.

Le second exemple a été pris par l’envoyé spécial de SinOptic dans un hôtel de Harbin, chef-lieu de la province du Heilongjiang, en septembre 2006 :

Une traduction simple donnerait : « Il est interdit de s’adonner au jeu, de se droguer, de recevoir des prostituées et de se livrer à toutes autres activités délictueuses ».

En l’occurrence, les traducteurs se sont donné de la peine pour proposer des termes anglais, rares ou argotiques. « hit the pipe » signifie, dans le slang en usage à la fin du XIXe siècle, « fumer de l’opium ». « wench » est également un terme relativement peu usuel pour « forniquer ». Loin des coquilles et des contresens, il s’agit en l’occurrence d’une espèce assez unique parmi les exemples de chinglish : le recours à un anglais d’un niveau élevé, qui laisserait pantois plus d’un touriste de base…

Dernier détail : le maintien dans la version en anglais de la virgule d’énumération (penchée vers la droite), signe typographique propre à la langue chinoise.