Population
Demandes d’asile présentées par des ressortissants de la République populaire de Chine

2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
358 696 808 675 380 586 315
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
66 155 350 227 70 87 475 251 90 365
1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
72 50 55 48 36 63 84

Au 31 décembre 2019, 2’124 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 207 en cours de procédure. En outre, 926 sont des réfugiés reconnus; 1’899 ont obtenu une admission provisoire.
Les taux de reconnaissance et de protection ont été respectivement de 19.4% (66 personnes) et de 61,2% (142 personnes).

Au 31 décembre 2018, 2’348 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 274 en cours de procédure, 2’061 admises provisoirement).
Les taux de reconnaissance et de protection ont été respectivement de 14.9% (62 personnes) et de 65,5% (211 personnes).

Au 31 décembre 2017, 2’530 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 412 en cours de procédure, 2’109 admises provisoirement).
Les taux de reconnaissance et de protection ont été respectivement de 16.1% (60 personnes) et de 64,8% (181 personnes).

Au 31 décembre 2016, 2’703 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 511 en cours de procédure, 2’182 admises provisoirement). 315 nouvelles demandes ont été enregistrées l’année dernière, soit une baisse de 271 cas (-46,2%).
Les taux de reconnaissance et de protection ont été respectivement de 13.1% (62 personnes) et de 50,1% (175 personnes).

Au 31 décembre 2015, 2’787 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 590 en cours de procédure, 2’193 admises provisoirement. 586 nouvelles demandes ont été enregistrées l’année dernière, soit une augmentation de 206 cas (+54,2%).
Les taux de reconnaissance et de protection ont été respectivement de 16.8% (129 personnes) et de 69,8% (409 personnes).

Au 31 décembre 2014, 2’665 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 717 en cours de procédure, 1’942 admises provisoirement. 380 nouvelles demandes ont été enregistrées l’année dernière, soit une baisse de 295 cas (-43,7%).
Le taux d’octrois sur les demandes traitées en première instance a été de de 13% (181 personnes).

Au 31 décembre 2013, 2’773 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 1’614 en cours de procédure, 1’159 admises provisoirement. 675 nouvelles demandes ont été enregistrées l’année dernière, soit une baisse de 133 cas (-16,5%).

Au 31 décembre 2012, 2’343 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 1’236 en cours de procédure, 1’104 admises provisoirement. Avec 808 nouvelles demandes, l’augmentation est de 112 par rapport à l’année précédente (+16,1%).

Au 31 décembre 2011, 1’700 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 560 en cours de procédure, 1’139 admises provisoirement).

Au 31 décembre 2010, 1’175 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 290 en cours de procédure, 870 admises provisoirement).

Au 31 décembre 2009, 995 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 281 en cours de procédure, 713 admises provisoirement).

Au 31 décembre 2008, 844 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 195 en cours de procédure, 648 admises provisoirement).

Au 31 décembre 2007, 842 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 228 en cours de procédure, 614 dans le processus d’exécution du renvoi (sur ce dernier chiffre, 577 font l’objet d’une admission provisoire).

Dans sa Statistique en matière d’asile – 2006, l’Office fédéral des migrations (devenu depuis le Secrétariat d’État aux migrations) note en page 3 : « La CRA [Commission suisse de recours en matière d’asile] est d’avis que s’ils retournent en Chine, les Tibétains risquent d’être persécutés pour avoir fui clandestinement le pays. Ainsi que la CRA l’a déterminé dans un jugement de principe rendu en décembre 2005, la qualité de réfugié doit donc être reconnue aux Tibétains en raison de « motifs subjectifs survenus après la fuite » (LAsi, art. 54). En 2006, 364 admissions provisoires pour réfugiés ont ainsi été prononcées à l’égard de ressortissants chinois. »

Au 31 décembre 2006, 835 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 291 en cours de procédure.

Au 31 décembre 2005, 578 personnes d’origine chinoise se trouvaient dans le processus d’asile, dont 403 en cours de procédure, 175 dans le processus d’exécution du renvoi.

Sites de référence :

Autres documents :

  • Rapport annuel de l’Office fédéral de la police
    (jusqu’en 2009, ce document s’appelait Rapport sur la sécurité intérieure de la Suisse, voir ci-dessous)
    Département fédéral de justice et police
    Édition 2009 (pdf) : en allemand (84 p., 2,6 mb), en français (82 p., 2,6 mb) et en italien (pdf, 84 p., 2,6 mb).
    Publié le 25 juin 2010.
    Rapport sur la sécurité intérieure de la Suisse
    Édition 2008 (pdf) : en allemand (77 p., 2,9 mb), en français (77 p., 2,9 mb) et en italien (pdf, 77 p., 2,9 mb).
    Publié le 19 mai 2009.
    Voir en particulier, pour la version en langue française, le chapitre « 3.1.5. Crime organisé chinois » aux pages 29-30 ; pour les questions liées à la migration, se référer aux pages 33-34.
    (29.5.2009)
    Édition 2007 (pdf) : allemand (70 p., 2,8 m) et français (70 p., 2,9 m).
    Publié le 4 juillet 2008.
    Voir en particulier, pour la version en langue française, le chapitre « 3.1.6. Crime organisé chinois » aux pages 25-26 ; pour les questions liées à la migration, se référer aux pages 29-30.
    Édition 2006 (pdf) : allemand (92 p., 2,0 m) , français (92 p., 1,7 m) et italien (92  p., 2,1 m).
    Publié le 31 mai 2007.
    Voir en particulier, pour la version en langue française, le chapitre « 5.4. Crime organisé chinois » aux pages 53-54.
    Édition 2005 (pdf) : allemand (94 p., 2,0 m) , français (94 p., 2,1 m) et italien (88  p., 2,1 m).
    Publié le 30 mai 2006.
    Voir en particulier, pour la version en langue française, les pages 56-57.
  • Pascal ROCHA, La population chinoise en Suisse dans l’ère de la globalisation, Université de Genève, mémoire de maîtrise en démographie économique et sociale, 2007, 125 p.
    Présentation.
  • Les Chinois en Suisse romande (pdf, 427 kb, 37 p.), un mini-mémoire écrit en 2005 par ZHANG Sumei, diplômée de l’Ecole de français moderne de l’Université de Lausanne.