Taper et lire du chinois
sur votre ordinateur,
votre téléphone et l'Internet

Les pages de ce chapitre abordent des questions pratiques regroupées en rubriques:

Si vous entrez dans des pages écrites en chinois sur l'Internet, vous ne pourrez les lire directement. En effet, elles recourent à des systèmes d'encodage, dont les principaux s'appellent GB, BIG-5, HZ et Unicode. Cette page tente de donner quelques indications pour résoudre cette question; elle aborde également d'autres points liés à la frappe du chinois.

Même si vous possédez la version chinoise de Windows, vous ne pourrez lire toutes les pages en chinois sur l'Internet. Ceci est dû au fait que les versions commercialisées à Hongkong et à Taiwan sont en code BIG5, tandis que celles vendues à Singapour ou sur le continent ont un code GB (ou Guobiao). Un autre standard, Unicode, est maintenant le standard le plus répandu.

Donc, vous aurez de toute façon besoin soit d'un logiciel gérant les caractères chinois, soit d'un visionneur particulier, soit encore de télécharger des polices spécifiques pour le chinois. Voici une brève présentation des solutions envisageables, suivant le type de plateforme que vous utilisez.

Plateformes 3.1x/95/98/2000/XP   Linux Macintosh
  Firefox      
Autres questions Wenlin
un dictionnaire associé à un traitement de texte
Astuce
créer des fichiers graphiques ou ses propres polices
Taper du pinyin
avec les tons
Wubi
Téléphone mobile Pleco - Chinese.ID Meilong pour le HSK    

Windows 3.1x/95/98/2000/XP

Dans la catégorie des logiciels complets, citons les programmes conçus par

ChineseStar Chinese Star MP (Multi-Platform Edition)
Chinese Star XP
Chinese Star for Windows 2000
Chinese Star 2001
(Windows 3.x, 95, 98, 98SE/ME)
NJStar NJStar Chinese WP 5.23 (Windows 95/98/NT/Windows2000/Me/XP)
version d'évaluation de 30 jours téléchargeable
Twinbridge Chinese Partner 6.5 (Windows 2000/XP/Vista (32, pas pour Vista 64))
UnionWay AsianSuite 97 (NT, 9x, 3.x)
AsianSuite 2000
(XP, 2000, NT, 9x)
et AsianSuite X2 (XP, 2000, NT, 9x)
peuvent être téléchargés gratuitement pour 60 jours

A noter que le produit proposé par NJStar est un traitement de texte à part entière, contrairement aux autres qui sont des logiciels "résidants". La plupart des produits comprennent des dictionnaires chinois-anglais, anglais-chinois et supportent aussi le code Unicode.

Une alternative intéressante...
Parmi ses fort utiles "Chinese Tools", Erik Petersen propose depuis peu une macro pour Word97/2000/XP permettant de taper du chinois. La procédure d'installation y est décrite avec précision et la macro est téléchargeable gratuitement. Cette dernière travaille automatiquement avec deux polices de caractères Unicode, lesquelles peuvent être téléchargées sans frais depuis divers sites indiqués dans sa présentation.
Le fonctionnement est simple. Le mode d'introduction est le pinyin. Les caractères chinois s'affichent en simplifiés ou en classiques, tout en pouvant être mélangés au sein d'un même document.

Un instrument à la portée de tous, épargnant l'acquisition et l'installation de logiciels parfois complexes ou onéreux.

2) Le téléchargement de polices spécifiques:

La première fois où Explorer 5.0 tombera sur une page comprenant des caractères chinois, votre navigateur devrait vous demander si vous souhaitez télécharger les polices nécessaires à leur visionnement.
Si tel n'est pas le cas, vous pouvez télécharger gratuitement deux polices de caractères chinois depuis le site de Microsoft:

Après les avoir copiées sur votre machine, il vous restera à configurer votre navigateur:

  • Explorer: Sous Outils, Option Internet, Préférences, Polices, sélectionner dans "Jeu de caractères", soit chinois simplifié, soit chinois traditionnel, et cliquez sur les polices correspondantes (par exemple, respectivement: MS Song et MS Hei), dans les fenêtres qui se trouvent en dessous 
  • Netscape: Edition, Préférences, Aspect, Polices, mettre dans "Pour l'encodage", chinois simplifié ou traditionnel, et procéder de la même manière que ci-dessus.

La prochaine fois où votre navigateur rencontrera une page en chinois, il devrait la détecter automatiquement et afficher les caractères chinois. De temps à autre, il faut changer le code de la page [avec Explorer, bouton droit de la souris, Codage ou Affichage Codage; avec Netscape, Affichage Encodage].

Input Method Editor IME 5.02 : ce complément proposé par Microsoft permet de taper du chinois dans les programmes de ce fabricant (Outlook, Office 2000, XP, etc.):
- Téléchargement de la version chinoise simplifiée - (en français).
- Téléchargement de la version chinoise classique - (en français)
- Page générale de téléchargement des modules chinois, japonais et coréen - (en anglais)
 
Le site lechinois.com vous explique comment l'installer et le faire fonctionner.

A notre avis, l'utilisation de IME ne va pas sans créer quelques problèmes, surtout si vous avez déjà installé un logiciel gérant le chinois. Le décryptage des pages sur la Toile n'est pas à 100%; de fortes différences apparaissent aussi entre les navigateurs lors de la reconnaissance de ces pages.

Autre difficulté: avec les versions les plus récentes de Office 2000, une masse de fonctions est chargée automatiquement (correction, contrôle orthographique, insertion). Des textes écrits avec un autre logiciel et codés en gb ou en big5, risquent d'être fortement perturbés, voire devenir illisibles.
Une possibilité est alors de recourir à un logiciel moins "perturbant", tel le Star Office 5.1 ou 5.2 distribué gratuitement par Sun Microsystems (très gros à télécharger, toutefois le logiciel est parfois distribué dans des salons informatiques). Ainsi, vous retrouverez vos documents intacts!

Pour en savoir plus sur toutes ces questions, jetez un oeil à notre carrefour de liens. Sa rubrique «Informatique» vous propose quelques documents de base.

Sous Windows 2000, langue et écriture font partie intégrante du produit. La configuration revient, dans Menu Démarrer > Panneau de configuration > Options Régionales, à cocher "Chinois simplifié" dans les paramètres généraux et "Chinois simplifié République populaire de Chine" dans les paramètres d'entrée.

Si vous utilisez Office XP pour taper en chinois, vous devrez installer "Global IME for Office XP". Microsoft a une page qui donne plus de détails sur l'installation. Expérience faite, le IME fonctionne très bien dans cette configuration.

Linux

Grâce à un autre correspondant, voici quelques liens vers des informations de base:

Des ressources pour les applications en chinois se trouvent dans le site Using Linux.

Macintosh

Pour Internet, un produit est téléchargeable gratuitement pour... une semaine:
http://www.ifcss.org/ftp-pub/software/mac/c-sys/ Elixir [malheureusement, ce lien ne répond plus. Nous cherchons une autre référence].

Mais grâce à un de nos visiteurs, voici un peu plus d'informations:

A partir du système 8.5, il est possible de mettre en place depuis son CD d'installation les scripts et polices nécessaires à la consultation de pages internet en chinois (traditionnel et simplifié), japonais, coréen, arabe, cyrillique, etc. Cette installation ne se fait pas par défaut, mais peut être exécutée à n'importe quel moment. Elle rend donc caduque l'extension Elixir que l'on utilisait pour des systèmes plus anciens.
Malheureusement, pour les langues d'Extrême-Orient (2-bytes), elle ne permet que de consulter et non pas d'écrire des caractères. Pour cela,  il faut se procurer le Chinese Language Kit, qui est en version 2.x et qui permet d'introduire des caractères chinois dans les applications qui le supporte (cela marche avec plusieurs traitements de texte, mais pas avec Word98, comme par hasard!). Le Chinese Language Kit est aussi diffusé, par exemple, par Chinese Software et par Free Light Software.

Avec Mac OS 9, les modules linguistiques qui étaient vendus séparément dans les versions antérieures sont fournis d'office, c'est le cas pour le chinois, en caractères simplifiés et classiques.

Un autre visiteur nous précise:

A partir du système 9, l'ensemble des scripts et polices qui se trouvent sur le CD d'installation n'est autre que le Chinese Language Kit. Il n'est donc plus nécessaire de se le procurer séparément. Il permet non seulement de consulter des pages Web, mais aussi d'écrire en chinois dans les logiciels qui le permettent : SimpleText, UniText, Apple Works, Adobe Illustrator, etc. On peut s'en servir également pour envoyer des messages en chinois, pour autant qu'on ait choisi dans Netscape Communicator ou dans Internet Explorer l'encodage qui convient.

L'application doit être compatible Worldscript 2, ce qui n'est pas toujours le cas des partagiciels (shareware!).
 
Au sujet des polices et des logiciels, dont UniText, se référer au site d'UniDoc System.

Firefox

Il existe un module complémentaire (gratuit) d'une grande utilité : Chinesepera-kun - Chinese Popup Dictionary. Une fois installé, il donne le pinyin et la définition des caractères simplement en passant la souris dessus.

Wenlin ou comment s'y retrouver dans la "forêt des caractères"...

Ce logiciel tient une place à part. Il combine un traitement de textes et un dictionnaire bi-directionnel (chinois-anglais, anglais-chinois). Il est un instrument précieux pour celles et ceux qui apprennent cette langue ou souhaitent approfondir leurs connaissances. Vu la puissance des fonctions proposées, les sinologues ou sinisants avancés trouveront également de quoi satisfaire leurs propres besoins.

Parmi les outils, citons:

  • la traduction immédiate: que l'on tape dans Wenlin en anglais ou en chinois, il suffit de passer la souris, qui prend la forme d'un doigt, sur les mots pour obtenir au bas de l'écran des propositions de traduction (instant look-up);
  • la frappe du pinyin avec les tons: shi2 ou lao3hu3 se transforment instantanément en et ;
  • l'introduction du pinyin permet de faire apparaître rapidement sur la barre supérieure du logiciel les caractères chinois correspondants, puis de feuilleter si nécessaire pour trouver le bon;
    le nombre de traits est un autre  mode d'introduction;
  • vous ne savez pas comment se prononce un caractère: un espace de dessin s'ouvre pour que vous puissez tracer le caractère en question. Wenlin tente de le reconnaître. Il convient d'introduire les traits dans le bon ordre, mais pas besoin de faire de l'esthétique. Le logiciel est indulgent...
  • la prononciation: une fonction vous permet d'entendre un ou des caractères en recourant à choix à une voix d'homme ou de femme;
  • l'accès à des listes de recherche pour retrouver tel ou tel sinogramme en utilisant le pinyin, le nombre de traits, la fréquence d'utilisation, les composants, le code Unicode, etc.

Wenlin n'offre peut-être pas toute la puissance d'un traitement de texte sophistiqué. En revanche, les fonctions de recherche et de consultation de dictionnaires sont particulièrement performantes:

  • dès que l'on clique sur un caractère chinois, une notice explicative apparaît qui donne sa (ou ses) prononciation(s), l'origine étymologique, la manière de le tracer trait par trait;
    à signaler qu'un module supplémentaire donne la possibilité de suivre plus précisément comment le caractère s'écrit: sous une forme animée, trait par trait (en avant et en arrière!), vitesse d'exécution et épaisseur du trait sont paramétrables;
  • plusieurs listes sont proposées: mots qui utilisent ce caractère comme une partie constitutive d'autres caractères, mots les plus courants où on le trouve, mots composés où le caractère vient en premier; on peut chercher aussi dans une masse de textes joints au logiciel qui permettent de retrouver ce caractère dans des phrases;
  • les codes gb, big5 et Unicode, ainsi que le radical et son numéro sont indiqués;
  • ceci est également valable pour les mots composés (deux caractères et plus);
  • le dictionnaire est fait pour évoluer: ajouter des entrées, les modifier selon ses propres souhaits;
    mentionnons un point important: le français est utilisable dans les entrées ! C'est souvent un gros inconvénient d'autres logiciels qui ne supportent pas les caractères accentués. Ici, cela fonctionne, à condition de choisir "latin" dans la configuration du clavier.

Ajoutons encore que le programme dispose de "flashcards"; vous avez ainsi la possibilité de composer votre propre programme d'apprentissage, de révision et d'évaluation.

On pourrait encore ajouter d'autres précisions sur ce logiciel qu'il vaut vraiment la peine de découvrir.
Pour davantage d'informations sur la version 4.2, lancée le 27 avril 2015 :
www.wenlin.com

Astuce: transmettre des caractères chinois lorsque votre destinataire ne possède pas de logiciel chinois

Twinbridge est un des logiciels qui offre deux manières de transmettre des caractères chinois:

  • L'une revient à créer des fichiers graphiques wmf (windows metafile) en utilisant un utilitaire appelé SuperMeta. Vous pouvez en choisir la police, l'encodage.
    Cela s'avère pratique pour fournir des titres, des phrases courtes, etc.
  • L'autre permet de créer une police True Type sur un seul byte (puisque le chinois en utilise deux, sauf si le code est Unicode). Vous pourrez alors l'envoyer en même temps que votre document. Single-Byte Manager donne la possibilité de choisir l'encodage, la police de départ, de classer les caractères selon l'ordre du clavier ou le code ANSI. L'utilisation est plus simple que sa description (pour vous rassurer d'emblée...).
    Une limite toutefois: environ 150 caractères par police créée.

Si vous connaissez d'autres astuces, n'hésitez pas à nous les faire parvenir!

Au passage:

Taper du pinyin

Pour taper du pinyin avec les tons, copiez une police pour PC depuis notre page spéciale.

Quant aux caractères tibétains, un logiciel multimédia (Windows95-2000/NT4) destiné à acquérir une prononciation correcte et un traitement de texte sont distribués en Suisse.
Pour toute information: bestellung@rabten.com
Voir aussi le programme Clearlook TM pour Windows95/98/NT 4.0 (en version allemande ou anglaise), dont une version est téléchargeable gratuitement dans le site.

Wubi: un autre  mode d'introduction des caractères chinois

Il existe plusieurs modes pour entrer des caractères chinois. Les logiciels du marché en proposent toujours plusieurs: pinyin, zhuyin, cangjei, bihua, etc. Une autre manière est le wubi zixing, beaucoup plus rapide que le pinyin quand on le connait. Nombre de Chinois qui ont appris à se servir d'un ordinateur connaissent le wubi par coeur. Comme son nom l'indique, le wubi consiste en l'introduction de cinq lettres ou chiffres qui permettent de composer n'importe quel caractère chinois.

Pour en voir un exemple issu d'un manuel de wubi, cliquez ici.

Vous souhaitez en savoir et expérimentez ce mode. Lisez la note explicative de Thierry Couquillou, où vous trouverez les ressources nécessaires pour installer un wubi sur votre machine (voir aussi sous IME plus haut dans cette page). Deux méthodes sont proposées : une simple et rapide, une plus complexe si la première échoue.

Des dictionnaires sur votre téléphone mobile

L'entreprise Pleco propose un produit pour faire fonctionner des dictionnaires sur votre téléphone mobile. La version proposée permet de consulter des dictionnaires anglais-chinois, chinois-anglais, de faire reconnaître des caractères écrits au stylet, d'écouter les caractères sélectionnés, de faire tracer des sinogrammes et de les reconnaître grâce à un module OCR. Elle fournit caractères simplifiés et classiques. D'autres dictionnaires, ainsi que des " flashcards " sont aussi utilisables.

Pleco a une version pour iPhone. Une version pour Android a été lancée début 2012.

Pour Windows Mobile & Palm, Pleco 2.0 est à utiliser.

Le Grand Ricci sur votre intelliphone (smartphone)
Celles et ceux qui apprécient ce magnifique Grand dictionnaire Ricci de la langue chinoise, en version papier ou DVD, ont la possibilité dès maintenant de l'utiliser sur iOS (iPhone, iPad) et sur Android (smartphones et tablettes) comme module du dictionnaire Pleco. L'achat de cet ajout se fait pour iOS (iPhone/iPad, ou rechercher directement dans iTunes "Pleco Chinese Dictionary") et pour Android (ou rechercher directement dans le Google Play Store "Pleco Chinese System").
Ce module reprend l'ensemble du contenu du Grand Ricci, mais il ne contient pas encore les graphies archaïques ; leur ajout fera l'objet d'une mise à jour (gratuite) ultérieure.
(24.06.2013)

Pour iPhone & iPad, il existe également Chinese.iD.

Meilong - Pour apprendre et exercer le vocabulaire HSK 1 à 4 (iPad et iPhone)

Les principales caractéristiques de cette application :

  • les flashcards permettent d'apprendre et d'exercer les caractères et les mots dans les deux sens : chinois-français ou français-chinois, avec ou sans affichage du pinyin.
  • tous les mots sont prononcés par 王欣 de langue maternelle chinoise.
  • la compréhension orale peut être exercée par l'option " 1 sur 4 " soit en indiquant la traduction française du mot entendu, soit en indiquant le ou les caractères chinois.
  • une option est spécialement prévue pour exercer les tons.
  • les autres options permettent d'exercer la reconnaissance des caractères, la traduction dans les deux sens et l'écriture correcte en pinyin.
  • dans la plupart des options, il est possible d'écouter la prononciation des mots.
  • chaque niveau HSK peut être exercé séparément.

Vous trouverez plus d'informations sur le site de l'application: www.meilong.ch.
Cette application est disponible en français, allemand et anglais. Les versions respectives pour iPad et iPhone peuvent s'acquérir pour quelques francs suisses...