Articles et ouvrages spécialisés – 2021

Lena KAUFMANN Rural-Urban Migration and Agro-Technological Change in Post-Reform China
LIU Wangyu et Claudio R. BOËR Fundamentals of Machine Manufacturing Technology
Jean François BILLETER L’Art d’enseigner le chinois
Jean François BILLETER Les Gestes du chinois
Hans J. ROTH Chinajahre
Chinesische Entwicklung und persönliche Erfahrungen
Pascal GRECO Hong Kong Neon
Laurent ROCHAT Le Tao de papa
Pérégrinations chinoises d’un taoïste d’Occident
Patrick ROHR Die neue Seidenstrasse. Chinas Weg zur Weltmacht
ZOU Qingshun Maîtriser la culture des affaires chinoise
Devenir un·e expert·e de la Chine

 


Rural-Urban Migration and Agro-Technological Change in Post-Reform China
Lena KAUFMANN
Amsterdam, Amsterdam University Press, 2021, 306 p.
ISBN: 9789048552184

Texte fourni par Mme Lena KAUFMANN, que nous remercions chaleureusement:
Inhat des Buches
«Wie gehen ländliche chinesische Haushalte mit dem doppelten Druck um, zum Arbeiten in die Städte abzuwandern und gleichzeitig zu Hause zu bleiben um ihre Felder als Rückfallnetz zu bewahren? Für Reisbauern ist dies eine besondere Herausforderung, da Reisfelder kontinuierlich bewirtschaftet werden müssen, um Bodenqualität und Wert zu erhalten. Auf der Grundlage ethnografischer Feldforschung und schriftlicher Quellen beschreibt Rural-Urban Migration and Agro-Technological Change in Post-Reform China die bäuerlichen Strategien zum Umgang mit diesem Dilemma. Das Buch zeigt, wie ländliche Familien im Kontext von Land-Stadt-Migration und agrartechnologischem Wandel sowohl Migration als auch Landwirtschaft aufrechterhalten. Es beschreibt ländliche Haushalte als Teil einer grösseren bäuerlichen Praxisgemeinschaft, die sich sowohl auf die zurückbleibenden als auch auf die abwandernden Haushaltsmitglieder und deren materielle Welt erstreckt. Anhand einer beispielhaften Ressource – Reisfelder – wird argumentiert, dass sozio-technische Ressourcen Schlüsselfaktoren für unser Verständnis von Migrationsbewegungen und der Beziehungen zwischen Migrierenden und ihren Herkunftsorten sind. Insgesamt bietet das Buch seltene Einblicke in die ländliche Seite der Migration und in das Wissen und die Handlungsfähigkeit der Bauern.»

Kurzbiografie

Lena Kaufmann ist Postdoktorandin am Historischen Seminar und assoziierte Wissenschaftlerin am Institut für Sozialanthropologie und Empirische Kulturwissenschaft an der Universität Zürich. Ausgebildet als Ethnologin und Sinologin verbrachte sie vier Jahre in China, wo sie unter anderem in der Stadt und auf dem Land zur chinesischen Migration forschte. Aktuell forscht sie zu den chinesisch-schweizerischen Verflechtungen im Bereich digitale Infrastrukturen.

«How do rural Chinese households deal with the conflicting pressures of migrating into cities to work as well as staying at home to preserve their fields? This is particularly challenging for rice farmers, because paddy fields have to be cultivated continuously to retain their soil quality and value. Drawing on ethnographic fieldwork and written sources, Rural-Urban Migration and Agro-Technological Change in Post-Reform China describes farming households’ strategic solutions to this predicament. It shows how, in light of rural-urban migration and agro-technological change, they manage to sustain both migration and farming. It innovatively conceives rural households as part of a larger farming community of practice that spans both staying and migrating household members and their material world. Focusing on one exemplary resource – paddy fields – it argues that socio-technical resources are key factors in understanding migration flows and migrant-home relations. Overall, this book provides rare insights into the rural side of migration and farmers’ knowledge and agency.»

«Comment les ménages ruraux chinois font-ils face aux pressions conflictuelles de la migration vers les villes pour y travailler et rester au pays natal pour préserver leurs champs? Ce problème est particulièrement ardu pour les riziculteurs, car les rizières doivent être cultivées en permanence, afin de conserver la qualité et la valeur du sol. S’appuyant sur des travaux de terrain ethnographiques et des sources écrites, Rural-Urban Migration and Agro-Technological Change in Post-Reform China décrit les solutions stratégiques prises par les ménages agricoles face à cette situation difficile. Il montre comment, à la lumière de la migration rurale-urbaine et du changement agro-technologique, ils parviennent à soutenir à la fois la migration et l’agriculture. Il conçoit de manière innovante les ménages ruraux comme faisant partie d’une communauté de pratiques agricoles plus large, couvrant à la fois les membres du ménage qui restent sur place et ceux en migration, tout en assurant le substrat matériel. En se concentrant sur une production exemplaire – les rizières – il soutient que les ressources sociotechniques sont des facteurs clés pour comprendre les flux migratoires et les relations migrant-domicile. Dans l’ensemble, ce livre fournit des aperçus rares sur la migration rurale, ainsi que sur les connaissances et l’action des agriculteurs.»
[Traduction SinOptic]

Mme Lena KAUFMANN est chercheuse postdoctorale au Département d’histoire et chargée de conférences au Département d’anthropologie sociale et d’études culturelles, à l’Université de Zurich. Anthropologue et sinologue de formation, elle a passé près de quatre ans en Chine pour conduire des recherches sur les migrations en ville et à la campagne. Elle étudie actuellement les interactions sino-suisses dans le domaine des infrastructures numériques.
Lena KAUFMANN - Rural-Urban Migration and Agro-Technological Change in Post-Reform China

Fundamentals of Machine Manufacturing Technology
机械制造技术基础

LIU Wangyu 刘旺玉, professeur, South China University of Technology 华南理工大学 (SCUT), et Claudio R. BOËR 伯乐, professeur et vice-président du Conseil, Haute école spécialisée de la Suisse italienne (SUPSI)
Guangzhou, South China University of Technology Press, 2021, 328 p.
ISBN: 978-7-5623-6306-4

Texte fourni par M. Claudio R. BOËR, que nous remercions vivement:
La coopération académique entre la Chine et la Suisse se poursuit depuis longtemps avec des échanges d’étudiants et de professeurs. La South China University of Technology (SCUT) et la Haute école spécialisée de la Suisse italienne (Scuola universitaria professionale della Svizzera italiana, SUPSI) ont un accord de longue date. Dans le cadre de cette coopération, le professeur BOËR a donné durant quelques années avec le professeur LIU, un cours en anglais à une classe d’étudiants chinois en ingénierie. Cette expérience a été convertie dans un nouveau manuel publié en Chine mais disponible également en Suisse. C’est un résultat unique de la coopération entre les deux pays et, espérons-le, pas le seul.
Cet ouvrage a reçu le soutien de MM. GENG Wenbing, ambassadeur de Suisse en Chine (2016-2020), Bernardino REGAZZONI, ambassadeur de Suisse en Chine, Manuele BERTOLI, conseiller d’État du canton du Tessin et directeur du Département de l’éducation, de la culture et des sports, et Giorgio MASIERO, professeur et vice-président de HumaniTech Network.
Ce livre est un manuel professionnel de base pour les étudiants de premier cycle visant à cultiver des talents internationaux sur la base de la prise en compte de matériels pédagogiques et de systèmes de programmes d’études chinois similaires en Chine.
Par rapport à des manuels étrangers similaires, son système de connaissances et son contenu prennent en compte l’héritage du système curriculaire national, de sorte qu’il est meilleur et plus pratique pour l’enseignement et l’apprentissage. En outre, par rapport aux manuels similaires actuels en Chine et à l’étranger, contenu et système ont été mieux intégrés et mis à jour. Il comporte sept chapitres, présentant respectivement: l’outil de coupe des métaux, la théorie de la coupe des métaux, la planification des processus, la machine-outil, la conception de gabarits et de montages pour les machines-outils typiques, la précision d’usinage, les qualités de surface usinée.
LIU Wangyu et Claudio R. BOËR - Fundamentals of Machine Manufacturing Technology

L’Art d’enseigner le chinois
Jean François BILLETER
Paris, éditions Allia, 2021, 64 p., € 8,00
ISBN: 979-10-304-1357-1

Présentation tirée du site de l’éditeur:
«“L’élève doit se souvenir des mots nécessaires, les mettre dans le bon ordre (c’est ce qui compte le plus en chinois), prendre son élan pour les mettre en mouvement afin que de leur suite résulte un geste signifiant. Il doit donner de la voix, veiller à ce que les sons soient chinois, à ce que les tons soient justes et s’enchaînent naturellement – tout en me regardant comme on le fait lorsqu’on s’adresse à quelqu’un, car parler, c’est cela : dire quelque chose à quelqu’un. Pour l’enseignant, la première règle de l’art est le respect absolu du travail qui s’accomplit à ce moment-là dans l’esprit de l’étudiant. Je ne bouge pas tant que ce travail est en cours.”
Le sinologue Jean François BILLETER publie simultanément Les Gestes du chinois et L’Art d’enseigner le chinois, deux brefs essais indépendants­­­­­, mais jumeaux.
Dans celui-ci, il tente de faire, sous une forme brève, la synthèse de l’expérience qu’il a acquise au fil des années en enseignant les premiers éléments de cette langue, tâche qui lui a toujours paru la plus importante et la plus intéressante. Il parle d’un “art” parce que, pour bien enseigner cette langue, dit-il, il ne suffit pas d’appliquer une méthode. Il faut développer une activité plus subtile et plus complète, fondée sur une intuition juste de ce que sont le langage, la parole et la conquête de la parole en général. C’est donc aussi de cette intuition juste qu’il s’agit ici.
Mais, pas plus qu’on ne peut parler de musique sans faire de la musique, on ne peut traiter de la forme que la parole prend en chinois sans faire un peu de chinois. C’est pourquoi le lecteur est invité à s’approprier quelques phrases caractéristiques et à comprendre­­­­­ par là comment on entre dans cette langue.»

Jean François BILLETER, professeur honoraire de l’Université de Genève et fondateur des études chinoises dans cette université.
Jean François BILLETER - L'Art d'enseigner le chinois

Les Gestes du chinois
Jean François BILLETER
Paris, éditions Allia, 2021, 96 p., € 9,00
ISBN: 979-10-304-1352-6

Présentation tirée du site de l’éditeur:
«“On a parfois dit que le chinois n’avait pas de grammaire. On l’a cru parce que la part essentielle de cette grammaire est un jeu de gestes imaginés et sentis. Parce qu’ils forment un ensemble cohérent et simple, les Chinois n’ont jamais éprouvés le besoin de les signaler par des marques visibles dans leur écriture et n’ont par conséquent jamais explicité la grammaire de leurs langues comme nous l’avons fait des nôtres.”
Le sinologue Jean François BILLETER publie simultanément Les Gestes du chinois et L’Art d’enseigner le chinois, deux brefs essais indépendants­­­­­, mais jumeaux.
Celui-ci met en lumière ce qui est le caractère propre du chinois, et qui n’a pas été aperçu jusqu’ici : dans cette langue, dont les mots sont monosyllabiques et invariables, la phrase naît de gestes intérieurs qui les relient comme la phrase musicale naît du geste intérieur par lequel le musicien lie les notes de la partition. L’auteur montre que toutes les phrases que l’on forme en chinois naissent de cinq gestes et de leurs combinaisons. Il apprend au lecteur­­­­­ à les exécuter, sur des exemples, car ce n’est qu’en les exécutant soi-même qu’on les comprend – comme en musique.
Les Gestes du chinois s’adresse à plusieurs catégories de lecteurs: ceux qui apprennent cette langue et qui l’apprendront mieux; à ceux qui l’enseignent et l’enseigneront mieux; à ceux qui, sans l’apprendre ni l’enseigner­­­­­, désirent s’en faire une idée, par goût pour les langues; enfin à ceux qui s’interrogent sur le phénomène extraor­dinaire qu’est le langage humain.»Il poursuit par ailleurs ses réflexions avec un autre ouvrage intitulé Le Propre du sujet, qui porte notamment sur la « reconnaissance de notre besoin et désir le plus fondamental, qui est de devenir sujets ».»

Jean François BILLETER, professeur honoraire de l’Université de Genève et fondateur des études chinoises dans cette université.
Jean François BILLETER - Les Gestes du chinois

Chinajahre
Chinesische Entwicklung und persönliche Erfahrungen

Hans J. ROTH
Münster, éditions agenda, 2021, 258 p., € 19,90
ISBN: 978-3-89688-703-0

Présentation tirée du site de l’éditeur:
«Der vorliegende Band fasst die persönlichen Erlebnisse des Autors in seinen verschiedenen Chinaaufenthalten in Beijing, Shanghai und Hongkong während der letzten vierzig Jahre zusammen. Begonnen beim Studium in Beijing im Herbst 1978 führt der Text mit den beruflichen Aufhalten des schweizerischen Diplomaten durch die chinesischen Entwicklungen seit der politischen Öffnung vom Dezember 1978. Der Autor begleitet seine Schilderungen immer wieder mit Erklärungen, die das heutige China auf einem breiteren Hintergrund verständlich machen und versucht damit, eine Brücke zwischen der Chinamode des Spätbarocks und dem Chinabashing der Moderne zu bauen. Der Autor möchte den Leser mit dem vorliegenden Band an dieser Entwicklung Chinas vom Drittweltland zur neuen Weltmacht teilnehmen lassen, um das Land besser verstehen zu lernen.
Hans J. ROTH hatte die grosse Chance, die Öffnung Chinas im Dezember 1978 noch als Student in Beijing selbst zu erleben und die Entwicklungen später beruflich als schweizerischer Diplomat begleiten zu können. Seine Aufenthalte in Beijing, Shanghai und Hongkong haben ihn die innen- und aussenpolitischen Folgen der chinesischen Fortschritte einschätzen lassen, eine Aufgabe, die er seit seiner Pensionierung nun aus Südostasien wahrnimmt. Der Autor wohnt seit Januar 2019 in Yangon, Myanmar.»

«Cet ouvrage résume les expériences personnelles de l’auteur lors de ses différents séjours en Chine à Beijing, Shanghai et Hongkong au cours des quarante dernières années. Partant de ses études dans la capitale à l’automne 1978, le texte suit les séjours professionnels du diplomate suisse à travers les développements du pays depuis l’ouverture politique de décembre 1978. L’auteur accompagne toujours et encore ses descriptions d’explications qui rendent la Chine d’aujourd’hui compréhensible en donnant un arrière-plan plus large. Il tente d’établir un pont entre la mode chinoise de la fin de la période baroque et le matraquage anti-chinois de l’ère moderne. L’auteur souhaite que le lecteur saisisse ce développement de la Chine d’un pays du tiers monde à une nouvelle puissance mondiale, afin d’apprendre à mieux comprendre ce pays.
Hans J. ROTH a eu la grande chance de vivre l’ouverture de la Chine en décembre 1978 en tant qu’étudiant à Beijing, puis de manière professionnelle en tant que diplomate suisse. Ses séjours à Beijing, Shanghai et Hongkong lui ont permis d’évaluer les conséquences en politique tant intérieure qu’extérieure des progrès réalisés en Chine, tâche qu’il accomplit depuis l’Asie du Sud-Est après avoir pris sa retraite. L’auteur vit à Yangon, au Myanmar, depuis janvier 2019.»
[Traduction SinOptic]

Autres ouvrages de l’auteur:
Managing China, 2007
Leitfaden China, 2008
Hans J. ROTH - Chinajahre

Hong Kong Neon
Pascal GRECO
Gollion, éditions infolio, 2021, 288 p., CHF 49,–
ISBN: 9782884744911

Présentation tirée du site de l’éditeur:
«Les enseignes néon de Hongkong participent à l’identité visuelle et culturelle de la ville asiatique mythique depuis des décennies. Malheureusement, ces quinze dernières années, 90% des enseignes néon ont été retirées. Pour des raisons de normes de sécurité et d’économie d’énergie, elles sont remplacées par des enseignes LED. Ce projet est réalisé avec un format photographique qui, lui aussi, a pratiquement disparu: la photographie instantanée, en Polaroid & Fujifilm.
Ce livre, réalisé entre 2012 et 2019, rend un hommage exceptionnel à cet héritage visuel et aux gens qui ont créé et façonné ces enseignes néon ainsi qu’à Hongkong. Hongkong dont l’identité s’effrite peu à peu et qui entre dans un avenir incertain.

Photographe et cinéaste autodidacte, Pascal GRECO autoproduit et réalise avec Charles HIERONYMI deux documentaires entre 2003 et 2006: Swiss Fashion Design, documentaire sur la mode suisse ainsi que Tokyo Streets, film sur les tendances urbaines de la capitale japonaise, auquel on ajoutera aussi ces deux livres superbes: Kyoshu, nostalgie du pays (Infolio, 2007), Seoul Shanghai Tokyo (idpure, 2010). M. GRECO réalise en outre en 2008, Super 8, film poétique et psychédélique, et en 2013, son second film contemplatif Nowhere. En 2015, il termine et clôture la trilogie en co-réalisant le film Stun. Dans cet état d’esprit, il réalise Shadow (2019).»

Cet ouvrage constitue le second volume du diptyque photographique sur Hongkong.
Le 1er volume s’intitulait Hong Kong. Perspectives, Prospectives, Typologies, Infolio, 2018.
Pascal GRECO - Hong Kong Neon

Le Tao de papa
Pérégrinations chinoises d’un taoïste d’Occident

Laurent ROCHAT
Paris, éditions persée, 2021, 184 p., € 7,99
ISBN: 9782823131772

Présentation tirée du site de l’éditeur:
«“Le  Tao de papa  est un véritable carnet de voyage initiatique. Il relate les aventures rocambolesques de Laurent ROCHAT, musicien et professeur de taijiquan suisse, en recherche spirituelle sur le chemin du Tao en Chine.
Grâce à l’aide de sa chère épouse chinoise, des portes habituellement fermées aux occidentaux – en dehors des circuits du tourisme « martial-spirituel » – s’ouvrent progressivement, et des relations s’installent avec les Maîtres de différents courants de cette sagesse millénaire.
L’entreprise est jalonnée de nombreuses surprises et déconvenues mais, dans les murs des vieux monastères, finiront par lui être révélés assez des mystères de l’antique sagesse pour affirmer son engagement dans cette voie.
Après plusieurs initiations dans de multiples courants tant séculiers que monastiques, il finira par prendre la coiffe et l’habit dans l’école de « la clarté et quiétude » du courant monastique Quanzhen dans le monastère « de l’observatoire des mystères » au centre de la Chine.
Il dédie ce livre à ses 5 enfants.»
Laurent ROCHAT - Le Tao de papa

Die neue Seidenstrasse. Chinas Weg zur Weltmacht
Eine fotojournalistische Reise

Patrick ROHR
Zurich, Éditions Orell-Füssli, 2021, 248 p., CHF 44,90
ISBN: 978-3-280-05731-5

Présentation tirée du site de l’éditeur:
«China überrollt die Welt. Die « Belt and Road-Initiative », 2013 vom chinesischen Präsidenten XI Jinping lanciert, sieht vor, von China aus über ein Netz von Bahn-, Strassen- und Schiffsverbindungen Länder in Zentral- und Südostasien, Nord- und Ostafrika sowie Europa wirtschaftlich miteinander zu verbinden. Ein gigantisches Infrastrukturprojekt, in das China – auch in den angeschlossenen Ländern – Milliarden investiert. Die neue Seidenstrasse soll nicht nur China, sondern auch den Staaten entlang der verschiedenen Routen grossartige Handelsmöglichkeiten sowie Frieden und Prosperität bringen.
So sehr das Projekt in einzelnen Ländern auf Begeisterung stösst, so stark wächst auch die Skepsis: Was, wenn China nicht nur Handelswege eröffnet, sondern neben Konsumgütern auch sein Werte- bzw. sein politisches System exportiert? Was, wenn China sich mit der neuen Seidenstrasse nicht nur die wirtschaftliche, sondern auch die politische Macht auf der Welt sichern will? Die EU ist skeptisch und hält sich vorerst zurück. Die Schweiz hingegen sieht für sich grosse wirtschaftliche Möglichkeiten.
Als Fotojournalist ist Patrick ROHR vor allem an gesellschafts- und geopolitischen Zusammenhängen interessiert. Im Auftrag verschiedener NGO wie Ärzte ohne Grenzen, Helvetas oder Biovision bereist er Krisen- und Entwicklungsgebiete auf der ganzen Welt. Auch für seine eigenen Projekte taucht er immer wieder in fremde Lebenswelten ein: 2015 realisierte er eine Multimediaproduktion über die Ukraine, 2017 ein Buch mit Fotoreportagen über Japan (Japan – Abseits von Kirschblüten und Kimono). Vor seiner Ausbildung zum Fotojournalisten an der « Fotoacademie Amsterdam » arbeitete er als Zeitungs- und Radiojournalist und während 15 Jahren als Redakteur und Moderator verschiedener Sendungen des Schweizer Fernsehens (u.a. Schweiz aktuell, Arena, Quer). Patrick ROHR ist 1968 in der Schweiz geboren und lebt heute in Zürich und Amsterdam.»

«La Chine envahit le monde. L’initiative «Une ceinture, une route», lancée en 2013 par le président chinois XI Jinping, prévoit que les pays d’Asie centrale et du Sud-Est, d’Afrique du Nord et de l’Est et d’Europe seront économiquement liés depuis la Chine via un réseau de connexions ferroviaires, routières et maritimes. Un gigantesque projet d’infrastructures dans lequel la Chine – également dans les pays reliés – investit des milliards. La nouvelle Route de la soie devrait apporter de grandes opportunités commerciales ainsi que la paix et la prospérité non seulement à la Chine mais aussi aux États situés au long des routes concernées.
Autant le projet est accueilli avec enthousiasme dans certains pays, le scepticisme grandit également: et si la Chine ouvrait non seulement des routes commerciales, mais exportait également ses valeurs et son système politique en plus des biens de consommation? Et si la Chine voulait assurer non seulement le pouvoir économique mais aussi politique dans le monde avec cette nouvelle Route de la soie? L’UE est méfiante et se retient pour le moment. La Suisse, en revanche, y voit de grandes opportunités économiques pour elle-même.
En tant que photojournaliste, Patrick ROHR s’intéresse avant tout aux contextes sociaux et géopolitiques. Pour diverses ONG, telles que Médecins sans frontières, Helvetas ou Biovision, il se rend dans des zones de crise et de développement dans le monde entier. Pour ses propres projets également, il s’est immergé à plusieurs reprises dans des univers inconnus: en 2015, il a réalisé une production multimédia sur l’Ukraine, en 2017 un photoreportage sur le Japon (Japan – Abseits von Kirschblüten und Kimono). Avant sa formation de journaliste photo à la « Fotoacademie Amsterdam », il a travaillé comme journaliste de presse et de radio, puis pendant 15 ans comme rédacteur et présentateur de divers programmes à la télévision suisse (dont Schweiz aktuell, Arena, Quer). Patrick ROHR est né en Suisse en 1968 et vit aujourd’hui à Zurich et Amsterdam.»
[Traduction SinOptic]
Patrick ROHR - Die neue Seidenstrasse. Chinas Weg zur Weltmacht

Maîtriser la culture des affaires chinoise
Devenir un·e expert·e de la Chine

ZOU Qingshun, Genève, Sino Swiss Business Alliance Development Sàrl, 2021, 203 p.
ISBN: ISBN 978-2-9701499-8-9

Présentation tirée du site de l’autrice:
«Nous vivons une époque de changements multiples et de bouleversements dramatiques. Le monde vit un tournant historique et le secteur économique occidental est confronté à des défis sans précédent. Dans ce contexte, comprendre la Chine avec justesse s’avère urgent, alors que le pays est à l’aube d’une influence grandissante. Maîtriser la culture des affaires chinoise doit en cela être une priorité; assimiler la stratégie d’affaires chinoise, enseignée dans l’ouvrage L’Art de la guerre et grâce au jeu de stratégie du weiqi, est primordial. Pour les entreprises occidentales, mettre en œuvre ces connaissances dans leurs relations avec leurs partenaires chinois est plus que jamais la clé pour atteindre un succès commercial sur le long terme en Chine.

Ce guide pratique révèle de nombreuses réalités chinoises souvent inconnues ou ignorées. Il invite ses lecteurs à percevoir la Chine du point de vue culturel. Les principaux sujets abordés sont: la Chine d’aujourd’hui, la gestion interculturelle dans la mise en œuvre commerciale, l’étiquette chinoise des affaires et l’impact du confucianisme. Cet ouvrage fournit des informations, analyses et recommandations dans l’espoir de contribuer à une meilleure compréhension entre l’Ouest et l’Est, entre l’Occident et la Chine.»

Mme ZOU Qingshun, autrice et conseillère en affaires internationales
ZOU Qingshun - Maîtriser la culture des affaires chinoise