Les dossiers de SinOptic :

1998

1998Sinoptic Admin2017-09-04T03:25:54+00:00

Articles et ouvrages spécialisés – 1998

Gilbert ETIENNE,
Claude AUBERT
et Jean-Luc MAURER
Feeding Asia in the next century
QIN Mingrui Partnerwahl und Heirat im gegenwärtigen China
Ellen HERTZ WERRO The Trading Crowd. An Ethnography of the Shanghai Stock Market
WANG Zhengyan,
Gérald BÉROUD,
CHENG Maojin
et CHEN Shirong
Drug Treatment and Public Security in the People’s Republic of China
Gérald BÉROUD Quand la Chine s’éveille à l’usage de drogue intraveineuse
– Problèmes de toxicomanie en République populaire de Chine
– Les guerres de l’opium dans la Chine du XIX e siècle
YUE Guoan,
Meinrad PERREZ et HAN Xiulan
Psychology at Chinese universities and in Chinese society
Jean François BILLETER Mémoire sur les études chinoises – à Genève et ailleurs
Barbara BARNOUIN
et YU Changgen
Chinese Foreign Policy during the Cultural Revolution
Michel HAMMER Au cœur de la politique chinoise : les débuts de l’ère DENG Xiaoping
Nicolas ZUFFEREY Discussions critiques – WANG Chong
Regula TRAUFFER Manger en Chine – Essen in China
Jean-François BLANC Suisse – Hong Kong : le défi horloger

Feeding Asia in the next century (lien avec le site de l’IUED)
Gilbert ETIENNE, Claude AUBERT et Jean-Luc MAURER
Macmillan Ed., 97 pages, 1998, CHF 15.-

Question principale de cet ouvrage: comment au siècle prochain nourrir les principaux pays d’Asie: Chine, Inde, Pakistan, Bangladesh?
Ce livre examine les potentialités et les limites de la production agricole, les investissements publics indispensables pour maintenir l’agriculture et les infrastructures hydrauliques.

Partnerwahl und Heirat im gegenwärtigen China [Choix du partenaire et mariage dans la Chine contemporaine]
QIN Mingrui
Regensburg, Roderer Verlag, 1998, 180 p. avec bibliographie et lexique.

M. QIN Mingrui est un sociologue chinois qui a fait une partie de ses recherches lorsqu’il se trouvait en Suisse. A côté de travaux sur la paysannerie chinoise(*), il s’est intéressé au mariage dans la Chine d’aujourd’hui ; il a publié, en 1998, une étude passionnante et remarquablement documentée.

Du même auteur :
Die einsamen Dörfer in Zentralchina – Gegenwartslage der chinesischen Landbevölkerung nach 18 Jahren Reform [Les villages isolés de Chine centrale, situation de la paysannerie chinoise après 18 années de réforme], Université de Trier, 1997, 25 p.
Vom Aufbruch zum Verfall – Der Wandel eines chinesischen Dorfes


The Trading Crowd. An Ethnography of the Shanghai Stock Market
Ellen HERTZ
Cambridge, Cambridge University Press, 1998, 238p. (avec un glossaire chinois-anglais, une abondante bibliographie et un index)

Depuis 2004, Mme Ellen HERTZ est professeure et directrice de l’Institut d’ethnologie de l’Université de Neuchâtel.
Auparavant, chercheuse à l’Institut d’anthropologie et de sociologie de l’Université de Lausanne.
Adresse de contact:
ellen.hertz@unine.ch« In 1992, there was an explosion of « stock fever » in Shanghai. « From the moment 1 set foot in Shanghai until my last day there, people from all walks of life wanted to talk to me about the market, » Ellen HERTZ writes. Her study sets the stock market and its players in the context of Shanghai society, and it probes the dominant role played by the state, which bas yielded a stock market very different from those of the West. A trained anthropologiste she explains the way in which investors and officiel.-, construct a « moral storyline » to make sense of this great structural innovation, identifying a struggle between three groups of actors – the big investors, the little investors, and the state – to control the market. »
(texte de présentation du livre)
Ellen HERTZ - The Trading Crowd. An Ethnography of the Shanghai Stock Market

Drug Treatment and Public Security in the People’s Republic of China
WANG Zhengyan, Gérald BÉROUD, CHENG Maojin et CHEN Shirong
in Drug Treatment Systems in an International Perspective, Thousand Oaks, SAGE Publications, 1998, pp. 253-262.

« Historical Background
Drug consumption in China is still a very sensitive issue. In the 19th century, the drug traffic imposed by outside forces caused two opium wars between the Qing dynasty and some Western countries and led to strong control of China by those powers. Opium addiction reached epidemic proportions, much more prevalent than today, and the Imperial Court, and afterwards the Republic of China, could not act effectively on what was a disastrous situation. Opium consumption was one of the main causes of the country’s poverty, weakness, and backwardness. Before the constitution of the People’s Republic of China in 1949, there were about 20 million drug addicts (Wang Z., 1995a, 1995b). The new government introduced new laws to stop the production, traffic, sale, and consumption of drugs and, within 3 years, almost completely stamped out these practices. However, drug abuse has been rising steadily since the late 1970s, owing to the economic reform and the open-door policy of the Chinese government, social and cultural changes, and the large amount of opium and heroin produced in the Golden Triangle (Myanmar, Thailand, Laos) and smuggled into the Chinese territory. Excluding industrial and agricultural loss, the annual cost of the drug problem is estimated to be more than 10 billion yuan (US$1.4 billion; Beijing Information, 1996). Today, the drug problem is one of the country’s most important social and political issues. »

Télécharger cet article au format PDF (17K)

Sur ce thème, voir aussi :

  • Quand la Chine s’éveille à l’usage de drogue intraveineuse, Gérald BÉROUD
    Transcriptase, no 51, décembre 1996
    Commentaire au sujet de la recherche:
    Risk factors for intravenous drug use and sharing equipment among young male drug users in Longchuan County, south-west China.
    Par Wu Zunyou, Detels Roger, Zhang Jiapeng, Duan Song, Cheng Hehe, Li Zhirong, Dong Lelong, Huang Sufen, Jia Manhong, Bi Xiuqiong. Aids, 1996, 10, 1017-1024.Une étude chinoise a tenté de déterminer les facteurs de risques d’un usage intraveineux de drogue et d’un partage de matériel chez les consommateurs masculins dans le sud-ouest de la Chine.

    Télécharger cet article au format PDF (17K)
  • Problèmes de toxicomanie en République populaire de Chine, Gérald BÉROUD
    Sciences sociales et santé, Vol. 13, no 2, juin 1995RÉSUMÉ
    En dépit de l’absence de données sur la période précédant l’ouverture économique, il est incontestable que les problèmes de toxicomanie sont devenus une réalité de plus en plus préoccupante pour le pouvoir central depuis le début des années quatre-vingt-dix. Semblant d’abord cantonnés dans les provinces du sud, la production, le trafic et la consommation se sont répandus dans la majeure partie du pays. Le présent article tente de décrire, sur la base des premières études épidémiologiques et d’autres sources chinoises, la situation actuelle. Si les recherches conduites restent lacunaires et approximatives, on peut malgré tout déterminer que les toxicomanes se recrutent surtout parmi les jeunes de sexe masculin, sans emploi avec un bas niveau de formation. Certaines régions présentent des particularités: autre mode de consommation, produit différent, âge plus élevé. L’auteur tente aussi de présenter les réponses que les instances officielles donnent à un phénomène qui leur semble attenter à la sécurité de l’Etat. Les mesures prises oscillent constamment entre une sévère répression et une approche plus préventive et thérapeutique. Entre des politiques souvent contradictoires et un développement dont les priorités sont essentiellement économiques, la voie reste étroite et sinueuse afin que les problèmes de toxicomanies reçoivent une réponse sociale et sanitaire.

    Télécharger cet article au format PDF (376K)
  • Les guerres de l’opium dans la Chine du XIXe siècle, Gérald BÉROUD
    Psychotropes, Vol. VI, no 3, hiver 1991RÉSUMÉ
    La politique de la canonnière décidée par l’Angleterre, en réponse à l’attitude hostile de l’Empire du Milieu, concrétise sa volonté d’imposer un produit dont la Chine ne veut pas. Bien que l’opium soit présent depuis plusieurs siècles, sa consommation à des fins toxicomaniaques ne date que du XVIIIe. La résistance manifestée par la Cour impériale et ses fonctionnaires ne peut rien face à la grande puissance du moment, qui lorgne tant sur son commerce que sur l’équilibre de son budget. La contrebande, le trafic et la corruption viennent s’ajouter à une situation interne marquée par de graves difficultés sociales, économiques et financières. Le développement de l’opiomanie s’accélérant et prenant des proportions alarmantes, sans commune mesure avec ce que nous connaissons aujourd’hui, le débat qui anime alors la Cour impériale va la conduire, après bien des hésitations, à durcir ses positions. L’affrontement militaire est inévitable. Battus, les Chinois se voient contraints d’accepter en plus de l’opium, des exigences territoriales considérables. La Chine devra œuvrer longtemps encore avant de pouvoir agir à nouveau sur le problème de l’opium. Cette conflagration se déroule entre deux mondes que tout oppose. Elle nous fournit une illustration particulièrement intéressante d’un certain nombre de problèmes liés à la gestion des substances psychotropes, problèmes qu’il nous faut bien qualifier de modernes.

    Télécharger cet article au format PDF (69K)
Drug Treatment and Public Security in the People's Republic of Chin

Psychology at Chinese universities and in Chinese society
YUE Guoan (1), Meinrad PERREZ (2) & HAN Xiulan (1 et 2)
Journal suisse de psychologie, Volume 57, 1998, Cahier 3, Editions Hans Huber, Berne
1 Nankai University of Tianjin
2 Université de Fribourg, Suisse

Résumé
« The following contribution gives a short introduction to Chinese psychology, history, psychological research and teaching institutions and student selection for universities. After a brief overview of the theoretical traditions and contemporary trends in general and experimental psychology it focuses in more detail on the recent developments in clinical and medical psychology. Research domains, academic training in clinical psychology and its applications in modern China are discussed with special reference to psychotherapy and counselling. »

Mémoire sur les études chinoises – à Genève et ailleurs
Jean François BILLETER, Genève, Librairie du Rameau d’Or, 1998, 95 p., 15.-

Commentaires de SinOptic
Un bilan autant qu’un constat après une vie consacrée à enseigner la langue et la culture chinoise. Sa lecture vous éclairera sur les difficultés des études chinoises dans notre pays, sur les obstacles rencontrés et sur le persistant manque de moyens pour développer une formation plus complète et adéquate. Face à une domination de plus en plus criante de la logique marchande, le professeur BILLETER, sinologue et titulaire durant des années de la chaire d’études chinoises de l’Université de Genève, ne baisse pas les bras, mais propose diverses possibilités, car malgré qu’il a pris sa retraite, la suite lui importe…
Pour poursuivre la réflexion, voici plusieurs articles sur le même thème.


Chinese Foreign Policy during the Cultural Revolution
Barbara BARNOUIN et YU Changgen, Chinese Foreign Policy during the Cultural Revolution, Kegan Paul International, 1998, 252 p.
ISBN 0 7103 0480 X

Présentation de l’ouvrage dans le site de HEI :
« How did the Cultural Revolution influence the day-to-day functioning of the Chinese Ministry of Foreign Affairs? Which personalities struggled to play a major role in determining China’s diplomatic course? To what extent was China’s foreign policy steered by the years of internal factionalism, turmoil, and upheaval?
Barbara Barnouin and Yu Changgen explore the tortuous chains linking China’s internal policies to its external behavior. Focusing on the latter phase of the Cultural Revolution, the authors highlight the contradictions of a period that was marked by incendiary rhetoric about threats of the outside world and increasing concern over China’s isolation on the world stage. Playing close attention to China’s diplomatic ties with the United States, the Soviet Union, and Japan, the study examines the practical considerations that led China to open up relations with the West, even while increasing radicalization ran rampant at home. Balanced and comprehensive, Chinese Foreign Policy During the Cultural Revolution combines rich oral history with Chinese and Western sources. It is an important reassessment of a significant period in Chinese history. »

Mme BARNOUIN a été chercheuse au Centre de recherche sur l’Asie moderne (devenu le Centre d’études asiatiques). En 1993, elle a aussi publié avec YU Changgen, Ten Years of Turbulence: The Chinese Cultural Revolution, Kegan Paul International, 370 p., ISBN 0 7103 0458 7.

Au cœur de la politique chinoise : les débuts de l’ère Deng Xiaoping
Michel HAMMER, Genève, Institut universitaire de hautes études internationales, Working Papers #98/1, 1998, 114 p.

Suisse – Hong Kong : le défi horloger
Innovation technologique et division internationale du travail

Jean-François BLANC, Lausanne, Éditions d’En bas, Coll. Nord-Sud, 1988, 272 p. CHF 29.60
ISBN 2-8290-0096-X