Romans, essais et divers

Isabelle GENDRE Wilde Gräser
Alain CAMPIOTTI La Rue Longue
Matthias GNEHM Die kopierte Stadt
Philippe RAHMY Béton armé
François DEBLUË Une certaine Chine
Daniel GLINZ L’Ombre Jaune
WANG Shuo Vous êtes formidable !

Wilde Gräser
Isabelle GENDRE
Dakami, Gelnhausen (DE), 2019, 474 p., € 12,90
ISBN 978-3-946881-18-6

Présentation tirée du site de l’éditeur :
«Mandschurei im 16. Jahrhundert: Yarha und Gintaisi gehören verschiedenen Clans an. Und doch verbindet sie eine tiefe Vertrautheit. Sie sind Blutsbrüder – fest entschlossen immer loyal füreinander einzustehen. Indessen wird die Freundschaft der jungen Männer auf eine harte Probe gestellt. Denn die politische Situation verändert sich nach dem Tod von Gintaisis Vater, dem Clanführer Yangginus, dramatisch: Yarhas Unterstützer und Weggefährte Nurhaci lässt nichts unversucht, um die Vorherrschaft über die Mandschurei zu erlangen. Inmitten des rauen, von Kämpfen und Zwietracht beherrschten Lebens, versucht Yarha seinem Freund Gintaisi treu zu bleiben, seinen Wohltäter Nurhaci nicht zu enttäuschen und seine Liebe zu einer vergebenen Frau zu bezähmen. Zerbricht er daran oder findet er einen Weg aus dem scheinbar aussichtslosen Konflikt? In ihrem historischen Roman entführt Isabelle GENDRE den Leser in die wilde Landschaft der Mandschurei, beherrscht vom gnadenlosen Ringen um Macht, von Hass, Missgunst und Verrat. Aber auch von der Hoffnung auf Liebe, Freundschaft und Frieden.

Isabelle GENDRE, geboren 1955, wuchs in Zürich auf. Dreißig Jahre lang lebte sie mit ihrem damaligen Mann und ihren zwei Töchtern in neun verschiedenen Ländern in Europa, Afrika, Amerika und Asien. Seit 2005 wohnt sie wieder in Zürich und arbeitet als freischaffende Schriftstellerin, Korrektorin und künstlerische Gestalterin. Inspiriert durch ihren vierjährigen Aufenthalt in Nordchina und mehrere Reisen durch dieses Land, studierte sie Sinologie und die mandschurische Sprache. 2017 veröffentlichte sie den historischen Roman Die Leibwache des Kaisers, der die Geschichte des mandschurischen Kaisers Kangxi erzählt. Außerdem sind von der Autorin folgende Romane erschienen: Grenzwinde huschen kalt über den Palast, Der Kreuzgang, Zarathustras Lüge, Ignaz, Auf dem Berg, Carte Blanche, sowie das Sachbuch Si Miao, wo Buddha und Mao sich treffen und das Kunstbuch Tusferi, ein Bilderbuch, mit Collagen und Fotos.»

[traduction et adaptation de SinOptic]
« La Mandchourie au XVIe siècle: Yarha et Gintaisi appartiennent à des clans différents. Et pourtant, ils vivent une familiarité profonde. Ce sont des frères de sang – déterminés à être toujours loyaux l’un envers l’autre. Toutefois, avec le temps, l’amitié des jeunes hommes est mise à l’épreuve. La situation politique change radicalement après la mort du père de Gintaisi, le chef du clan Yangginus: partisan et compagnon de Yarhas, Nurhaci, ne ménage aucun effort pour assurer sa domination sur la Mandchourie. Au milieu de rudes combats et de discordes, Yarha tente de rester fidèle à son ami Gintaisi, de ne pas décevoir son bienfaiteur Nurhaci et d’apprivoiser son amour pour une femme pardonnée. Brisera-t-il ou trouvera-t-il un moyen de sortir de ce conflit apparemment sans espoir? Dans son roman historique, Isabelle GENDRE emmène le lecteur au cœur du paysage sauvage de la Mandchourie, dominé par la lutte sans merci pour le pouvoir, par la haine, le ressentiment et la trahison. Mais aussi par l’espoir de l’amour, de l’amitié et de la paix».

Née en 1955, Isabelle GENDRE a grandi à Zurich. Pendant trente ans, elle a vécu avec son mari et ses deux filles dans neuf pays différents en Europe, en Afrique, en Amérique et en Asie. Depuis 2005, elle vit à Zurich et travaille en tant qu’écrivaine, correctrice et designer artistique indépendante. Inspirée par son séjour de quatre ans dans le nord de la Chine et par plusieurs voyages dans le pays, elle a étudié la sinologie et le mandchou. En 2017, elle a publié le roman historique Die Leibwache des Kaisers, qui raconte l’histoire de l’empereur mandchou Kangxi. En outre, l’auteur a publié les romans suivants: Grenzwinde huschen kalt über den Palast, Der Kreuzgang, Zarathustras Lüge, Ignaz, Auf dem Berg, Carte Blanche, sowie das Sachbuch Si Miao, wo Buddha und Mao sich treffen et le livre d’art Tusferi, ein Bilderbuch, avec des collages et des photographies.»

Isabelle GENDRE - Wilde Gräser

La Rue Longue
Alain CAMPIOTTI
Éditions de l’Aire, Lausanne, 2015, 284 p., 30,–
ISBN 9782940537440

Présentation tirée du site de l’éditeur :
« Que vient faire Antoine à Pékin ? Il espère trouver la trace d’un homme d’affaires disparu dans les archives chinoises. Sans trop y croire. Ces portes-là ne s’ouvrent guère. Pas plus que celles du mur rouge derrière lequel, au-delà des lacs fascinants, se protège la toute puissance corrompue. Quand il rencontre Marianne, par hasard, Antoine n’en revient pas : elle vit près du mur infranchissable. Dès lors, aux Collines Parfumées, à Shanghai ou sur le Grand fleuve, cette femme surgie d’un passé douloureux et de la mélancolie devient sa seule raison d’être en Chine. Est-ce un piège ?

Alain CAMPIOTTI est journaliste. « La Rue Longue » est son premier roman. En 2012 avait déjà paru « Fontaine Blanche », un récit dans lequel Myriam MEUWLY et Alain CAMPIOTTI racontaient à quatre mains l’histoire de leur couple entre fusion, fuite et destruction. »

Alain CAMPIOTTI - La Rue Longue

Die kopierte Stadt
Matthias GNEHM
Edition Hochparterre, Zurich, 2014, 64 p, Fr. 39,– / € 33,–
ISBN 978-3-909928-26-2

Présentation tirée du site de l’éditeur :
« Im Comic von Matthias GNEHM wird in der Millionenstadt Kunming, China, eine exakte Kopie der Stadt Zürich nachgebaut – Lebensraum für 300 000 Menschen. Die Grossbaustelle am Dian-See ist Schauplatz des kometenhaften Aufstiegs des Schweizer Architekten Leo Lander, der den Pfad der Legalität verlässt, um endlich erfolgreich zu werden. Der in Pastellkreide gezeichnete Architektur-Comic ist eine Komödie voller Verwechslungen, Täuschungen und Intrigen in einer Welt der globalisierten Architektur und des zügellosen Städtebaus. »

[traduction et adaptation de SinOptic]
Dans la bande dessinée de Matthias GNEHM, une copie exacte de la ville de Zurich est érigée à Kunming, chef-lieu de la province du Yunnan. Elle devrait accueillir 300’000 personnes. Le chantier de construction au bord du lac Dian est le lieu de l’ascension fulgurante de l’architecte suisse Leo LANDER, qui délaisse la voie de la légalité pour être enfin couronné de succès. Cette bande dessinée architecturale, qui privilégie les tons pastels, sert à illustrer une comédie pleine de confusion, de tromperies et d’intrigues dans un monde marqué par l’architecture globalisée et un développement urbain effréné.

Né en 1970 à Zurich, Matthias GNEHM est architecte diplômé de l’École polytechnique fédérale de Zurich. Il travaille actuellement en tant qu’artiste comique indépendant et architecte.

Matthias GNEHM - Die kopierte Stadt

Béton armé
Philippe RAHMY, Paris, La Table Ronde, 2013, 208 p.,
Préface : Jean-Christophe RUFIN
ISBN : 9782710370734

Extrait de la préface de Jean-Christophe RUFIN, de l’Académie française :
« La vision qu’il nous livre de Shanghai est celle d’un homme pour qui cette ville représente non pas un lieu parmi d’autres, mais un nouveau monde. C’est qu’il lui en a coûté pour l’atteindre ! En notre siècle de vitesse et de facilité, RAHMY nous restitue un attribut qui fut longtemps propre au voyage : la difficulté. Il est plus près, à sa manière contemporaine, d’un Marco Polo que de nous. Les dangers que RAHMY a dû affronter ne sont pas les mêmes, mais ils sont aussi nombreux. Il en résulte un appétit de voir multiplié par le long jeûne de l’immobilité. »Extrait du site de l’éditeur :
« Lorsque l’Association des écrivains de Shanghai l’invite en résidence, à l’automne 2011, Philippe RAHMY saisit cette chance, synonyme de péril. Fragilisé par la maladie, il se lance dans l’inconnu. Son corps-à-corps intense avec la mégapole chinoise, « couteau en équilibre sur sa pointe », « ville de folle espérance et d’immense résignation » donne naissance à un texte de rires et de larmes, souvent critique, toujours tendre, mêlant souvenirs d’enfance, rêves et fantasmes à la réalité. Bien plus qu’un récit de voyage, Béton armé est un flot d’images et de pensées que seule l’écriture a le pouvoir de contenir et de restituer. »

Né à Genève en 1965 de père franco-égyptien et de mère allemande, Philippe RAHMY est atteint de la maladie des os de verre. Égyptologue, licencié en philosophie, il collabore au site www.remue.net. Il a publié deux recueils de poésie aux Éditions Cheyne : Mouvement par la fin, avec une postface de Jacques DUPIN (2005), couronné par le Prix des Charmettes/Jean-Jacques Rousseau et Demeure le corps (2007).
Philippe RAHMY - Béton armé

Une certaine Chine
François DEBLUË, Éditions d’Orzens, 2013, 135 p., CHF 32,–
EAN13:9782884527422

« Ce livre ne prétend donc pas à l’exhaustivité ni à l’objectivité d’un guide, mais il nous propose des méditations sur le voyage et sur l’expérience de la différence. »François DEBLUË est poète et en écrivain.
François DEBLUË - Une certaine Chine

L’Ombre Jaune
roman
Daniel GLINZ, Genève, Editions Métropolis, 2001, 251 p., glossaire français/japonais/chinois
ISBN 2-88340-111-X, CHF 29.50

Pour celles et ceux qui avaient suivi les aventures du commissaire Yamakawa dans Le Russe et la Poupée (chez le même éditeur en 1998), L’Ombre Jaune, deuxième roman de Daniel Glinz, sera l’occasion de le retrouver: « Yamakawa, directeur du groupe STARS de l’agence nationale de police à Tokyo, n’avait pas pu se dérober au voyage en Chine organisé par les anciens du lycée. Arrivé à Hongkong au terme du périple, l’agent spécial rompu aux subtilités de la guerre de l’ombre, avait tout imaginé, sauf le vol de ses papiers d’identité et son propre enlèvement…

Si le premier roman de Daniel GLINZ, Le Russe et la Poupée, avait été l’occasion d’une balade guidée dans un Tokyo au-delà des stéréotypes touristiques, poursuit notre initiation, cette fois dans les milieux japonais d’extrême-droite et dans le Hongkong nouvelle rattaché à la Chine.

Daniel GLINZ, né à Genève, a étudié le sanskrit et l’art indien avant de s’initier au chinois à l’université de Nanjing (Nankin). Sa connaissance intime de l’Asie est le fruit d’une longue expérience de guide-conférencier, de correspondant de presse et de chargé de missions pour le Comité international de la Croix-Rouge. »

Vous êtes formidable !
WANG Shuo, Lausanne, 1999, 107 p., traduit du chinois par Maité Aragonés Lumeras
ISBN 2-8251-1123-6

En voici le texte de présentation fait par les Éditions l’Âge d’Homme:
« Dans la Chine contemporaine «en pleine mutation», un groupe de jeunes gens désintéressés et pleins de bonne volonté fonde une entreprise dont le but sera d’élever sur un piédestal les individus insignifiants, les «Monsieur Tout-le-monde». Par une suite de péripéties rocambolesques ou grinçantes, entrecoupées de dialogues absurdes, cette association de flagorneurs met à nu les travers et les tabous d’une société profondément enracinée dans un conformisme aveugle et dans le mépris des droits de l’individu. Mais Wang Shuo ne se contente pas du reportage pour faire évoluer ses personnages, il pousse son travail littéraire aux confins de l’histoire et tire sur les ficelles de l’homme façonné par un environnement culturel désarçonnant et inimaginable.Essai philosophique, nouvelle, dénonciation ou scénario? Illustre pour ses écrits satiriques, Wang Shuo est l’écrivain le plus populaire de la Chine contemporaine. Son œuvre à fort caractère politique, emprunte d’humour équivoque et de rire jaune, est très prisée des cinéastes, qui ont traduit pratiquement tous ses livres à l’écran. Vous êtes formidable vient d’être adapté par Zhang Yimou.
Son film Baba a remporté le Léopard d’or lors du 53ème festival du film de Locarno.
Palmarès de l’édition 2000.

Pour mieux connaître les oeuvres de Wang Shuo en chinois:
http://www.shuku.net/novels/mulu/dangdai.html