Les dossiers de SinOptic :

2002

2002Sinoptic Admin2018-01-02T11:57:36+00:00

Articles et ouvrages spécialisés – 2002

DISP China
Barbara NAFZGER
et Beatrice KÜMIN
In den Strassen von Shanghai
Chinesisches und westliches Leben in Fotografien (1910-1930)
Robert H. GASSMANN Antikchinesisches Kalenderwesen
Die Rekonstruktion der chunqiu-zeitlichen Kalender des Fürstentums Lu und der Zhou-Könige
Ulrich von SCHROEDER Buddhist Sculptures in Tibet
Pierre HAGMANN Chine et OMC : Regards sur la mise en scène du discours officiel
Antoine KERNEN Quel avenir pour les ouvriers du secteur d’Etat
Eric MEYER Sois riche et tais-toi! Portrait de la Chine d’aujourd’hui
Térence BILLETER L’Empereur jaune: la réinvention nationaliste d’une tradition politique chinoise
Jean François BILLETER Leçons sur Tchouang-tseu
Pierre-Arnaud CHOUVY Les territoires de l’opium
Conflits et trafics du Triangle d’Or et du Croissant d’Or
Charis CHAN Chine
Judy BONAVIA Route de la Soie
QIN Mingrui Vom Aufbruch zum Verfall – Der Wandel eines chinesischen Dorfes
Georg STÖCKLI Shyness in Cultural Context – A Comparative Study of Correlates of Shyness in School Children in Switzerland and China
Werner BREITUNG Hongkong, die Globalstadt Chinas
Thoralf KLEIN Die Basler Mission in Guangdong (Südchina) 1859-1931
Nathalie MONNET Caractéristiques et développement de l’entrepreneuriat hongkongais
Une parenthèse dans la vocation tertiaire de Hong Kong?

DISP 151– 4/2002 – China

DISP est une revue scientifique pluridisciplinaire qui entend couvrir tous les aspects du développement urbain, de l’agencement de l’espace, du paysage et de l’environnement. Son numéro 151 est entièrement consacré à la Chine. Une dizaine d’articles en anglais aborde les questions du transport, de la consommation énergétique, de la réforme du hukou (permis de résidence), du développment durable, de l’aménagement urbain de Kunming, ainsi que du système de bus de cette ville et de la préservation de ses anciens quartiers.

Version pdf.

Adresse utile:
Redaktion DISP
ORL-Institut
ETH Hönggerberg
CH-8093 Zürich
TEL: +411 633 29 69 FAX +41 1 633 12 15
E-mail disp@orl.arch.ethz.ch

[Au sujet du développement de Kunming, voir également l’ouvrage en anglais et en chinois « The Kunming Project: Urban Development in China », présenté dans nos pages.]
DISP 151

In den Strassen von Shanghai
Chinesisches und westliches Leben in Fotografien (1910–1930)

Barbara NAFZGER et Beatrice KÜMIN
Zürich, VMZ, 2002. 135 p., 11 illustrations en couleur et 82 en noir et blanc. CHF 19.-
ISBN 3-909105-42-4

Cette publication se fait conjointement à la présentation d’une exposition sous le même titre au Völkerkundemuseum der Universität Zürich (31.10.2002-31.3.2003). »In den frühen Jahren des 20. Jahrhunderts galt Shanghai als „Paris des Ostens ». Die Stadt war bekannt für ihre prachtvollen Bauten am Bund, beliebt für die noblen Einkaufsläden entlang der Nanjing Road und berühmt für Ihre zahlreichen Restaurants, Nachtclubs, Kabaretts und Bordelle. Aber hinter der eleganten westlichen Fassade gab es auch ein reges chinesisches Stadtleben.

Die faszinierenden Aufnahmen aus einer im Ostasiatischen Seminar der Universität Zürich entdeckten Fotosammlung widerspiegeln einerseits das Leben der ausländischen Stadtbewohner, ihre Aktivitäten in den zahlreichen Clubs und die Ausflüge zu den umliegenden Sehenswürdigkeiten, andererseits erzählen sie von der Alltagskultur der Chinesen hinter den Prachtstrassen in den engen Gassen, auf den schwimmenden Behausungen und in den düsteren Fabrikräumen. »
Barbara NAFZGER et Beatrice KÜMIN - In den Strassen von Shanghai

Antikchinesisches Kalenderwesen.
Die Rekonstruktion der chunqiu-zeitlichen Kalender des Fürstentums Lu und der Zhou-Könige

[Le système du calendrier dans l’Antiquité chinoise. La reconstruction du calendrier Printemps et Automnes sous la principauté de Lu et les rois des Zhou]
Robert H. Gassmann
Berne ; Francfort, Peter Lang, 2002, 454 p.
(série Schweizer Asiatische Studien/Études asiatiques suisses, n° 16)
ISBN 3-906768-07-4

Voir aussi le site du Osiatisches Seminar – Sinologie Abteilung de l’Université de Zurich.

Buddhist Sculptures in Tibet
Ulrich von SCHROEDER, Visual Dharma Publications, Ltd, 2 volumes (I:India & Nepal, 655 pages et 766 illustrations, II: Tibet & China, 675 pages et 987 illustrations), US$ 1’400.-

Présentation de l’ouvrage et de la table des matières dans le site de Visual Dharma Publications.

Un ouvrage de poids (12 kgs) et de référence.

Adresse de contact en Suisse:
Visual Dharma Publications, Ltd.
c/o Zürcher Freilager AG
Freilagerstrasse 47
P.O. Box
8043 Zurich
E-mail visualdharma@freesurf.ch

Ulrich von SCHROEDER - Buddhist Sculptures in Tibet

Chine et OMC : Regards sur la mise en scène du discours officiel
Pierre HAGMANN, Perspectives chinoises, n° 69, Spécial Chine-OMC première partie, janvier-février 2002, pp. 30-38

Résumé (transmis par l’auteur que nous remercions très sincèrement)
A travers l’analyse du discours officiel sur l’adhésion de la Chine à l’OMC, de la gestion médiatique dont il en a été fait et enfin du traitement réservé aux discours dissidents, cet article essaye de montrer comment le régime en place continue à gérer la transition chinoise, soit en s’adaptant aux transformations d’un environnement socio-économique en rapide mutation pour mieux rénover les assises de son pouvoir et son contrôle sur la société.

Dans un premier temps, la teneur du discours officiel destiné à vendre aux Chinois l’adhésion chinoise à l’OMC est étudiée. Une recomposition de la rhétorique officielle est ainsi identifiée. Le darwinisme social, qui imprègne les discours chinois depuis le début du 20e siècle, et la représentation de la mondialisation au moyen de la dialectique des avantages et des inconvénients, méthode typiquement marxiste de saisie de la réalité, constituent l’ossature du discours officiel. Sur ce fond structurel hérité de la Chine communiste vient se greffer une argumentation évacuée de toute idéologie révolutionnaire. Elle est essentiellement conçue en termes économiques : le néo-libéralisme prônant la mondialisation triomphante y est brandi comme nouveau dogme.

Dans un second temps, le rôle politique des médias est mis en lumière. Contrôlés, ils fonctionnent comme courroie de transmission entre le pouvoir et le peuple. Orientés par des directives de propagande très fermes, les médias imposent un discours officiel incontestable censé éduquer le peuple en le mettant en conformité avec la Weltanschauung du Parti. Outre cette fonction légitimante pour un régime qui veut se porter garant de la stabilité du pays, l’imposition du discours officiel remplit une fonction négative. En saturant tous les canaux d’expression disponibles, elle empêche l’émergence d’un débat critique et donc la formulation d’une alternative à la politique officielle.

L’instrumentalisation des médias, relativement bien acceptée par la population chinoise, se doit pourtant d’être nuancée. Il convient effectivement de relever une certaine souplesse des contrôles sur l’information. La dernière partie de l’article se met ainsi à l’écoute de voix dissidentes qui, plus ou moins audibles, sont parvenues à s’exprimer de manière conjoncturelle. Un débat sur l’OMC a donc eu lieu et se poursuit encore. Evacué des médias de masse, il est confiné dans les arènes plus discrètes que sont les publications spécialisées, l’Internet, les milieux académiques et les administrations. Malgré ce cloisonnement, il s’avère que, les discours dissidents honnis officiellement, trouvent des oreilles attentives jusqu’au sommet de l’appareil du Parti.

Voir le mémoire de Pierre HAGMANN: L’adhésion de la Chine à l’OMC: de différents discours tenus dans le monde chinois

Perspectives chinoises, n° 69

Quel avenir pour les ouvriers du secteur d’Etat
Antoine Kernen, Perspectives chinoises, n° 69, Spécial Chine-OMC première partie, janvier-février 2002, pp. 23-29

Résumé transmis par l’auteur que nous remercions :
Cet article s’interroge sur le coût de l’adhésion de la Chine à L’OMC pour les différentes catégories d’ouvrier. Ce processus sera-t-il socialement supportable ? Ou à coup de «petites adaptations progressives», n’est-ce pas finalement l’ensemble des équilibres précaires sur lesquels repose le consensus de la transition qui sera remis en cause ? Ces questions ne font pas aujourd’hui l’objet de réponses tranchées, mais chacun sent bien que, depuis quelques années, le soutien populaire aux réformes s’affaiblit à mesure que les rangs des perdants de la transition s’étoffent. En outre, à l’heure où se construit un marché du travail plus unifié, les manifestations ouvrières sont de plus en plus fréquentes. Depuis trois à quatre ans, leur nombre ne cesse de croître : 60 000 en 1998, 100 000 en 1999 et 135 000 manifestations en 2000 et davantage encore en 2001.

Autres références:
Quelques autres de ses publications déjà référencées dans le site :
Les stratégies chinoises en Afrique : le pétrole et les bassines en plastique
Politique africaine, 2007
The Reemergence of Street Protests : 50 State Workers Challenge the Chinese State
in Exploring Social (In-) Securities in Asia, 2005
La Chine vers l’économie de marché – Les privatisations à Shenyang
Paris, Karthala, 2004
Traitement social du chômage et nouvelle pauvreté. Le cas de Shenyang et du Liaoning,
Perspectives chinoises, no 56, novembre-décembre 1999
– Antoine Kernen, « Shenyang: des entreprises d’Etat, acteurs de la transition chinoise »
Cahiers du CERIA, série rouge, n° 5, octobre 1997

Perspectives chinoises, n° 69

L’Empereur jaune : la réinvention nationaliste d’une tradition politique chinoise
Térence BILLETER, 2 tomes, 970 p.
Thèse de doctorat soutenue le 14 décembre 2001 à l’Institut d’études politiques de Paris
[Directeurs de thèse: Jean-Luc Domenach (IEP-Paris), Yves Chevrier (EHESS-Paris); président du jury: Christophe Jaffrelot (CERI-Paris); membres du jury: Jean-Luc Domenach (IEP-Paris),Yves Chevrier (EHESS-Paris), Jean Levi (CNRS-Paris)]Térence BILLETER a choisi un sujet d’une grande actualité, puisque les analyses des spécialistes portent souvent sur les relents nationalistes des discours tenus par un certain nombre de ténors du pouvoir chinois. Alors que l’actuelle classe dirigeante est en voie de passer la main, du moins officiellement, les recherches de Térence Billeter offrent des vues éclairantes sur les transformations idéologiques en cours.

Voici le résumé qu’il nous a fait parvenir:
«  Cette thèse étudie la propagande nationaliste du régime de Pékin depuis le lancement de la politique de réforme en 1979, et plus particulièrement depuis la répression du mouvement étudiant de 1989. A travers l’étude d’un symbole particulier – la figure de l’Empereur jaune – cette thèse montre comment le PCC tente de se légitimer à l’heure où son pouvoir est érodé par l’ouverture du pays, la mondialisation de l’économie et les bouleversements sociaux. Construisant un contre-modèle de modernité à opposer aux tenants des droits de l’homme et de la démocratie, le PCC élabore un discours de légitimation cohérent quoique flou destiné à rallier la nouvelle base sociale du pouvoir chinois: la bourgeoisie urbaine émergente. Mais au-delà d’une réinvention nationaliste de la tradition somme toute assez classique, cette thèse permet également d’avoir accès à certaines représentations fondamentales du politique en Chine. En remontant aux origines du symbole, cette thèse montre que la figure de l’Empereur jaune n’a pas été choisie par hasard par les idéologues du régime, mais bien au contraire avec la volonté de capitaliser sur une symbolique ancienne qu’il importe de connaître pour comprendre la nature du politique dans la Chine contemporaine. »

Térence BILLETER a également écrit « Un ancêtre légendaire au service du nationalisme chinois »
Perspectives chinoises, n° 47, mai – juin 1998.

Leçons sur Tchouang-tseu
Jean François BILLETER
Paris, Éditions Allia, 2002, 153 p.

Avec ce livre, le professeur BILLETER poursuit ses recherches sur Tchouang-tseu (~-370 – -300, Zhuangzi en pinyin), lequel est aussi bien le nom du philosophe que le nom de l’ouvrage qu’on lui attribue. Jean François Billeter a publié plusieurs articles sur lui (cf. ci-dessous). Invité fin 2000 au Collège de France, il reprend les 4 leçons présentées et fait le point sur les travaux qu’il mène.Voici un de ses points de départ:
« Je m’inscris donc en faux contre une sorte d’accord tacite que les sinologues paraissent avoir établi entre eux. Le texte serait si difficile, son état si problématique, la pensée qui s’y exprime si éloignée de la nôtre que ce serait de la naïveté ou de l’outrecuidance de prétendre le comprendre exactement. Mon intention est de briser ce préjugé. Je ne le ferai pas en essayant d’imposer une lecture particulière, mais en exposant comment je m’y suis pris pour tenter de comprendre le Tchouang-tseu, en présentant quelques résultats que je tiens pour acquis, mais en faisant aussi état de mes doutes et des questions que je me pose. Je souhaite donner une idée des découvertes que l’on fait quand on entreprend d’étudier ce texte de façon à la fois scrupuleuse et imaginative.

Ecrits du professeur BILLETER sur Zhuangzi:

  • « Etude sur sept dialogues du Zhuangzi », Etudes chinoises, vol. XIII, n° 1-2, 1994, p. 295-343
  • « Ts’i wou-louen. Que tous les discours se valent », Philosophie, n° 44, Paris, Editions de Minuit, 1994, p. 5-51.
  • « Non-pouvoir et non-vouloir dans la Zhuangzi – un paradigme », Etudes asiatiques 50/4, Lang, Berne, 1996, p. 853-880.
  • « Un fragment philosphique du IVe siècle avant notre ère: le faisan de Zhuangzi », Etudes chinoises, 18/1-2, Paris, 1999, p. 59-78

Les territoires de l’opium
Conflits et trafics du Triangle d’Or et du Croissant d’Or

Pierre-Arnaud CHOUVY, Genève, Editions Olizane, 2002, 544 p.
ISBN 2-88086-283-3, FrS 49.-Cet ouvrage ne traite pas directement de la Chine. Il comporte toutefois un grand nombre d’informations et d’analyses qui retraçe l’histoire de l’opium dans cette région du monde: guerres de l’opium, rôle de la province du Yunnan, routes du trafic, campagnes anti-opium après la création de la RPC, proximité et influences du Triangle d’Or, etc. Plusieurs index, des cartes et une bibliographie complètent le texte.

Pierre-Arnaud CHOUVY est géographe et chargé de recherches au CNRS. Ses recherches portent sur l’Asie, ses territoires en crises et les activités illicites qui y ont cours, notamment l’économie de la drogue.
Pour contacter l’auteur: pachouvy@geopium.org
Son site Géographie et opium, géopolitique des drogues et géographie du développement:
http://www.geopium.org/
On y trouvera une page dédiée à cet ouvrage: table des matières, introduction, cartes en guise d’exemples, préfaces, compte-rendus et critiques. Le site fournit une foule d’autres ressources: articles, bibliographie, cartes, chronologie, liens, etc.
Pierre-Arnaud CHOUVY - Les territoires de l'opium
A signaler aussi la parution, sous la direction d’Alain Labrousse, du Dictionnaire géopolitique des drogues, La drogue dans 134 pays. Productions, trafics, conflits, usages. Bruxelles, De Boeck, 2002, 745 p. Dictionnaire géopolitique des drogues

Chine (3e édition)
Charis CHAN, Genève, Editions Olizane, Collection Guide Découverte, 2002, 320 p., plans et cartes, nombreuses photographies, € 23.-

« Héritière d’une civilisation plusieurs fois millénaire, la Chine exerce une grande fascination sur le voyageur étranger. Mais la taille du pays, la richesse de sa culture, la diversité de ses peuples et de ses provinces, ainsi que la complexité de son histoire peuvent aussi le dérouter.
Il fut un temps où le touriste étranger ne pouvait visiter la Chine qu’en se joignant à un groupe organisé par la CITS (China International Travel Service), l’agence officielle d’Etat. Aujourd’hui, bien qu’une grande majorité des touristes optent encore pour le voyage organisé, il est tout à fait possible de visiter le pays de manière indépendante. Et les possibilités offertes par les agences se sont multipliées.
Quelle que soit la solution choisie, ce guide facilitera l’approche du pays. Les chapitres consacrés à l’histoire, à la culture, à l’économie et à la cuisine apportent les éléments essentiels pour la compréhension de la Chine actuelle. Puis l’ouvrage décrit, une à une, les anciennes capitales impériales (Pékin, Xi’an, etc.), les grands centres économiques modernes (Shanghai, Canton), et enfin les villes artistiques telles Hangzhou, Suzhou ou Guilin. Les provinces et régions comme le Sichuan, le Fujian, la Route de la Soie, le Yangzi et le Tibet sont traitées séparément et de manière détaillée. La Grande Muraille n’a pas été oubliée et le visiteur trouvera dans ce guide les indications utiles pour en admirer les sections les plus impressionnantes… ou les moins courues.
Des encadrés sur des sujets spécifiques tels que la calligraphie ou la peinture, des cartes régionales et des plans de ville, ainsi qu’un index viennent compléter cette introduction à la Chine. »
Charis CHAN - Chine

Route de la Soie (3e édition)
Judy BONAVIA, Genève, Editions Olizane, Collection Guide Découverte, 2002, 320 p., plans et cartes, nombreuses photographies, € 23.-

« Dès le 2e siècle, de grandes caravanes marchandes tracèrent, par des cols redoutables, à travers de hautes montagnes et sur les pistes solitaires de déserts inhospitaliers, cette longue voie qui relie Xi’an, antique capitale de Chine, aux portes du monde occidental, à travers les oasis de l’Asie centrale : la Route de la Soie était née. Les échanges philosophiques, religieux, techniques et politiques qu’elle engendra bouleversèrent l’histoire des civilisations, tant de l’Orient que de l’Occident.
Ce guide Olizane vous emmène de Xi’an à Kashgar. Il met en lumière les sites enfouis récemment découverts, et présente les grands aventuriers et érudits qui ont exploré la région dès le début du 20e siècle. Il évoque également de nombreuses légendes, mais décrit surtout la vie quotidienne, si riche en traditions des différents peuples qui forment un kaléidoscope fascinant.
L’introduction présente les événements historiques et religieux qui ont fait la richesse de la Route de la Soie. Elle donne les repères nécessaires à la compréhension des nombreux sites présentés sur ce tronçon chinois de la Route de la Soie. Mettant en évidence les caractères essentiels des époques et sites visités, les nombreux thèmes particuliers traités séparément sauront captiver le lecteur : le bouddhisme, la fabrication de la soie, ou encore la période historique du Grand Jeu. »
Judy BONAVIA - Route de la soie

Vom Aufbruch zum Verfall – Der Wandel eines chinesischen Dorfes
QIN Mingrui, Berlin, Dietrich Reimer Verlag GmbH, 2002, 328 p., € 39.–
ISBN 3-496-02749-5

Présentation issue du Catalogue des publications parues en 2002 avec l’appui du Fonds national suisse (pp. 13-14) :
« Das bäuerliche China ist heute durch soziale und ökologische Regression geprägt. Bisher ist die Verarmung weiter Teile Chinas in der Forschung jedoch kaum behandelt worden. In der Fallstudie von Mingrui Qin wird deutlich, dass die Probleme des ländlichen Raums durch eine übergeordnete soziale und politische Entwicklung verursacht werden. Der Autor zeigt dies anhand von 12 ausgewählten Themenkomplexen zu den verschiedenen Lebensbereichen der chi- nesischen Landbevölkerung – u. a. Agrikultur und Hauswirtschaft, Familien- und Klanorganisation, religiöses Verhalten und Festkultur. Mit seiner Feldforschung liefert Mingrui Qin eine detailgenaue und sachkundige Situationsschilderung von ausserordentlichem dokumentarischen Wert. Das Buch ist für alle Leser von Bedeutung, die den Wandel des modernen China verstehen wollen. »

Du même auteur
Partnerwahl und Heirat im gegenwärtigen China
Die einsamen Dörfer in Zentralchina – Gegenwartslage der chinesischen Landbevölkerung nach 18 Jahren Reform [Les villages isolés de Chine centrale, situation de la paysannerie chinoise après 18 années de réforme], Université de Trier, 1997, 25 p.

QIN Mingrui - Vom Aufbruch zum Verfall

Shyness in Cultural Context – A Comparative Study of Correlates of Shyness in School Children in Switzerland and China
STÖCKLI Georg, traduction de l’article Schuechternheit im kulturellen Kontext. Eine vergleichende Studie zu Korrelaten von Schuechternheit bei Schulkindern in der Schweiz und in China.
Psychologie in Erziehung und Unterricht, 49, 2002, pp 151-159.

Article (pdf, 10 p., 173 kb), résumé et tableaux (pdf, 107 kb, 6 p.).
Page dédié à ce projet.

Présentation dans le site de l’Institut de pédagogie de l’Université de Zürich :
« The main purpose of this research project was to investigate the correlates of shyness in samples of primary school children of two different cultural backgrounds (China vs. Western Europe). Connections among shyness and scholastic achievement, social popularity), and parental educational level of Chinese (Shanghai) and Swiss primary school children in the fourth grade were tested. In contrast to earlier findings this study revealed that teacher-rated shyness correlated negatively with scholastic achievement and polularity not only for Swiss girls and boys, but also for Chinese girls. No correlations were found for Chinese boys. However, the cultural context influenced the connection between shyness in children and their parents‘ levels of education. Whereas in Switzerland shyness in children decreased with increasing parental education, the opposite pattern was found in the Chinese sample. The negative connotations attributed to shyness leads to the assumption that shy children are disadvantaged scholastically especially in Western cultures. »


Hongkong : Die Globalstadt Chinas
Werner BREITUNG. In: SCHNEIDER-SLIWA R. (éd.): Städte im Umbruch. Globalisierung und Geographie in der Neustrukturierung von Berlin, Brüssel, Hanoi, Ho Chi Minh Stadt, Hongkong, Jerusalem, Johannesburg, Moskau, St. Petersburg, Sarajewo und Wien. Berlin, 2002, pp. 73-100, CHF 85.–.
ISBN 3-49601245-5

Résumé repris du site du professeur BREITUNG :
« Der Sammelband  » Städte im Umbruch  » untersucht das besondere Verhältnis von globalen und regionalen Kräften am Beispiel von elf Städten aus unterschiedlichen politischen und kulturellen Kontexten, deren sozio-politisches Umfeld in jüngster Vergangenheit grundlegenden Änderungen unterworfen war. Wie sich globale Prozesse auf lokaler Ebene manifestieren, hängt in entscheidendem Mass davon ab, welche Kräfte und Prozesse lokal wirken oder in Gang gesetzt werden, um mit neuen Rahmenbedingungen fertig zu werden. Die Kräfte, die auf diese Städte einwirken, werden in ihrer ganzen Komplexität analysiert: Einerseits sind es Kräfte, die sich auf Globalisierungsprozesse zurückführen lassen, und andererseits solche, die sich aus den jeweiligen geographischen Besonderheiten der Städte ergeben.

Der Beitrag zu Hongkong untersucht die Auswirkungen der Rückgabe der früheren britischen Kolonie an China und der gleichzeitigen Globalstadtbildung. Er untersucht die verschiedenen Aspekte dieses Wandels, die einzelnen Globalstadtfunktionen, räumliche Veränderungen und stadtplanerische Implikationen. Mit dem Ausbau der Infrastruktur und sozio-kulturellen Anpassungsprozessen hat sich die Stadt erfolgreich auf den grundlegenden Wandel vorbereitet, der ihr durch exogene Entscheidungen und Entwicklungen abverlangt wurde. »

Werner BREITUNG est professeur associé en géographie au Département des sciences environnementales de l’Université de Bâle. Il a publié de nombreux articles sur Hongkong, Macao, le delta de la rivière des Perles, etc. Voir sa page.

SCHNEIDER-SLIWA R. (éd.) - Städte im Umbruch

Die Basler Mission in Guangdong (Südchina) 1859-1931 : Akkulturationsprozesse und kulturelle Grenzziehungen zwischen Missionaren, chinesischen Christen und lokaler Gesellschaft
Thoralf KLEIN, München, Iudicium, 2002, 605 p.
ISBN ISBN 3-89129-782-3 | 978-3-89129-782-7

Texte remanié de : Dissertation, Philosophische Fakultät, Freiburg im Breisgau, Albert-Ludwigs-Universität, 2000

In der Missionstätigkeit der evangelischen Basler Mission in der südchinesischen Provinz Guangdong zeigt sich beispielhaft, wie mehrdeutig europäisch-überseeische Kulturkontakte verlaufen: Der Absicht der Missionare, europäische Kultur und christliche Normen rigoros durchzusetzen, entsprachen die chinesischen Christen nur teilweise, um ihre kulturelle Eigenständigkeit zu behaupten. Die nichtchristliche Mehrheit der Chinesen wiederum schwankte zwischen Widerstand und Kooperation. Die vorliegende Studie zeichnet im Detail nach, welche komplexe Kette von Akkulturations- und kulturellen Abgrenzungsprozessen durch die christliche Mission ausgelöst wurde.

  1. Die Hakka in Nordostguangdong im 19. und frühen 20. Jahrhundert: Kulturelle Praxis und Transformation einer chinesischen Lokalgesellschaft
  2. Die Basler Mission: Struktur und kulturelle Praxis eines pietistischen Missionsunternehmens
  3. Hakka-Gemeinden zwischen missionarischem Anspruch und kultureller Eigenständigkeit
  4. Mission und lokale Gesellschaft im Konflikt: Auseinandersetzungen und Wandlungsprozesse in der späten Qing-Zeit
  5. Chinesischer Nationalismus und die Selbständigkeit der Hakka-Kirche
  6. Mission und Kirche im Zeitalter von Nationalismus, Revolution und Bürgerkrieg
Thoralf KLEIN - Die Basler Mission in Guangdong (Südchina) 1859-1931

Caractéristiques et développement de l’entrepreneuriat hongkongais
Une parenthèse dans la vocation tertiaire de Hong Kong?

Nathalie MONNET, Université de Genève, Institut universitaire d’études du développement, mémoire de DES, 2002, 167 p.

Version pdf (1,3M)

Ce travail retrace le développement formidable qu’a connu Hongkong depuis les années 1950 jusqu’à sa rétrocession à la République populaire de Chine en 1997. La prise en considération du rôle joué par les petits et moyens entrepreneurs locaux dans le processus de développement a très souvent été ignoré dans les analyses faites sur le sujet. Il s’agissait donc de se baser sur les quelques recherches ayant introduit une théorie de l’entrepreneuriat dans leur explication du succès de cette ancienne colonie et de reconstituer les différentes phases de ce parcours.

L’intérêt de comprendre le passé industriel de Hongkong permet de saisir les stratégies suivies ces dernières années et d’échafauder des hypothèses quant à son devenir.

Nathalie MONNET (nmonnet@hotmail.com), née en 1976, a fait un doctorat en ethnologie à l’Université de Neuchâtel. Ses recherches portaient sur les petits et moyens entrepreneurs chinois et leurs relations avec des entrepreneurs suisses établis à Hongkong.