Les dossiers de SinOptic :

Droits de l’homme

Accueil/Droits de l'homme
2 juillet 2020

27 pays, dont la Suisse, dénoncent la loi sur la sécurité imposée à Hongkong

Sinoptic Admin2020-07-02T07:28:57+02:002 juillet 2020|Catégories: Actualités, Droits de l'homme, Politique|

Publiée le 30 juin 2020 sur le site du Gouvernement du Royaume-Uni, une déclaration commune a été transmise à la Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Mme Michelle BACHELET, à l’occasion de la 44e session du Conseil des droits de l’homme à Genève. Elle contient notamment le passage suivant:
«Nous exhortons les gouvernements chinois et hongkongais à reconsidérer l’imposition de cette législation et à mobiliser le peuple, les institutions et le système judiciaire de Hongkong pour empêcher une nouvelle érosion des droits et libertés dont jouit le peuple de Hongkong depuis de nombreuses années.»
Les pays signataires sont, en plus de la Suisse, les suivants: Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Belize, Canada, Danemark, Estonie, Finlande, France, Islande, Irlande, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Îles Marshall, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Palaos, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et le Royaume-Uni.

24 avril 2020

Pétition contre la nomination de la Chine au groupe consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations unies

Sinoptic Admin2020-04-24T19:09:26+02:0024 avril 2020|Catégories: Actualités, Droits de l'homme, Politique|

82 organisations et associations, principalement d’Europe centrale et orientale, ont déposé une pétition conjointe contre la nomination de M. JIANG Duan, ministre auprès de la Représentation permanente de la République populaire de Chine à Genève, au groupe consultatif du Conseil des droits de l’homme du 1er avril 2020 au 31 mars 2021.
La Société d’amitié suisse-tibétaine et 34 autres organisations et associations de Suisse ont également fait part de leur profonde préoccupation concernant cette nomination dans une lettre adressée au conseiller fédéral Ignazio CASSIS, chef du Département fédéral des affaires étrangères.

1 avril 2020

Pétition pour la renégociation de l’accord de libre-échange avec la Chine

Sinoptic Admin2020-04-01T11:44:07+02:001 avril 2020|Catégories: Actualités, Droits de l'homme, Politique|Mots-clés : |

Au travers celle-ci, la Société pour les peuples menacés (SPM), ensemble avec l’Association Ouïghours Suisse et l’organisation Campax demandent à la Suisse de renégocier l’accord de libre-échange avec la Chine. Selon ses initiants, ce dernier n’offre aucune garantie que les produits qui parviennent sur le marché suisse ne soient pas issus du travail forcé, produits qui bénéficient en outre d’allégements douaniers.
Informations de la SPM et pétition en ligne.

29 novembre 2019

Chine et droits de l’homme: appel conjoint à une plus grande implication de la Suisse

Sinoptic Admin2019-11-29T16:16:25+02:0029 novembre 2019|Catégories: Actualités, Droits de l'homme, Politique|Mots-clés : , |

À l’unisson avec les organisations de Ouïghours et Tibétains de Suisse, la Société pour les peuples menacés et la Société d’amitié tibéto-suisse font le constat que la situation de droits de l’homme s’est détériorée au Tibet et au Xinjiang. Dans un communiqué conjoint, elles exigent des autorités politiques suisses de ne plus contribuer au projet « Une ceinture, une route », de garantir en Suisse aussi la liberté d’expression au sujet de la situation dans ces deux régions, de s’engager pour la fermeture des camps d’internement au Xinjiang et d’agir contre la surveillance et pour le respect des droits de l’homme des Tibétains et des Ouïghours.
Communiqué en allemand du 28 novembre 2019.

28 novembre 2019

Déclaration de l’Ambassade de Chine en réponse au communiqué du DFAE sur la situation au Xinjiang

Sinoptic Admin2019-11-28T18:40:23+02:0028 novembre 2019|Catégories: Actualités, Droits de l'homme, Politique, Relations bilatérales|Mots-clés : |

Le 26 novembre 2019, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a publié un communiqué exprimant sa préoccupation quant à la situation au Xinjiang. L’Ambassade de Chine déclare qu’«une telle approche au microphone de la part de la diplomatie suisse constitue une ingérence flagrante dans la politique intérieure chinoise».
Lire la déclaration complète en chinois du 27 novembre 2019 et en allemand du 28 novembre 2019 dans le site de l’Ambassade.

27 novembre 2019

Préoccupations du DFAE au sujet de la situation au Xinjiang

Sinoptic Admin2019-11-28T07:55:50+02:0027 novembre 2019|Catégories: Actualités, Droits de l'homme, Politique, Relations bilatérales|Mots-clés : |

«C’est avec une vive inquiétude que le Département fédéral des affaires étrangères a pris connaissance des documents publiés récemment sur l’internement des Ouïghours et des membres d’autres minorités ethniques dans la région autonome du Xinjiang. Il appelle le gouvernement chinois à tenir compte des préoccupations de nombreux États et à garantir à l’ONU un libre accès à la région.
Le DFAE suit la situation des droits de l’homme dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang depuis de nombreuses années. Le respect des droits des minorités et les libertés d’opinion, de la presse et de religion sont une priorité de la politique suisse en matière de droits de l’homme en Chine.
Le 22 octobre 2019, à l’occasion du dialogue stratégique entre la Suisse et la Chine, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a exprimé son inquiétude face à la situation au Xinjiang. Par ailleurs, la Suisse et la Chine mènent depuis 1991 un dialogue sur les droits de l’homme au cours duquel sont également abordés les droits des minorités ethniques et religieuses au Xinjiang et au Tibet.
Dans le cadre de son engagement multilatéral en faveur du respect des droits de l’homme, la Suisse a déjà exigé la fermeture des camps d’internement au Xinjiang lors de l’examen périodique universel (EPU) de la Chine au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, le 6 novembre 2018. La Suisse a en outre appelé la Chine à garantir au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme un libre accès à la région autonome du Xinjiang et à autoriser l’ONU à y mener une enquête indépendante.»
Voir les communiqués du 26 novembre 2019 en allemand, en français, en italien et en anglais par le DFAE.

27 juillet 2019

Nouvelle lettre de soutien à la politique chinoise au Xinjiang

Sinoptic Admin2019-07-27T10:01:44+02:0027 juillet 2019|Catégories: Actualités, Droits de l'homme, Organisations internationales, Politique|Mots-clés : |

Le 8 juillet 2019, 22 pays avaient adressé une lettre aux plus hauts responsables de l’ONU en matière de droits de l’homme, afin d’exprimer leurs préoccupations face à la situation des Ouïghours et d’autres minorités du Xinjiang (nos informations du 11 juillet 2019). Le 10 juillet 2019, la Mission permanente de la RPC auprès des Nations unies à Genève avait publié une prise de position pour rejeter l’ensemble des allégations formulées (nos informations du 12 juillet 2019). Cette dernière fut suivie le 15 juillet 2019 par une première lettre de soutien à la position chinoise signée par 37 pays (voir article en anglais du même jour dans le site de l’agence Chine nouvelle).
Le 26 juillet 2019, ladite Mission a mis en ligne un texte signalant une deuxième lettre de soutien, paraphée cette fois par 50 pays. Le contenu de la lettre originale et la liste des pays signataires n’y figurent pas.

12 juillet 2019

Situation au Xinjiang – Réponse de la Mission permanente de la RPC auprès des Nations unies à Genève

Sinoptic Admin2019-07-12T10:32:37+02:0012 juillet 2019|Catégories: Actualités, Droits de l'homme, Organisations internationales, Politique|Mots-clés : |

En réaction à la lettre adressée par 22 pays aux hauts responsables en matière de droits de l’homme des Nations unies (nos informations du 11 juillet 2019), la Mission a publié une prise de position en anglais le 10 juillet 2019 et une version en chinois le 11 juillet 2019. Rejetant l’ensemble des allégations mentionnées dans cette missive, elle déclare notamment: « Certains pays occidentaux sont indifférents aux souffrances du Xinjiang causées par le terrorisme et l’extrémisme, tant rampants que violents. Au moment où les habitants du Xinjiang commencent à mener une vie harmonieuse et paisible, ils se présentent avec un visage hypocrite et font des remarques sans fondement et des déclarations incendiaires. (…) Aucune calomnie ne peut nier le fait que la Chine a réalisé des progrès significatifs dans le domaine des droits de l’homme au Xinjiang, en Chine, et que les mesures de lutte contre le terrorisme et de déradicalisation ont porté leurs fruits. »

11 juillet 2019

Lettre conjointe de 22 pays dénonçant la situation au Xinjiang

Sinoptic Admin2019-07-12T10:36:27+02:0011 juillet 2019|Catégories: Actualités, Droits de l'homme, Organisations internationales, Politique|Mots-clés : |

Cette déclaration a été adressée le 8 juillet 2019 aux plus hauts responsables de l’ONU en matière de droits de l’homme. Ses cosignataires expriment leurs préoccupations face aux informations crédibles qui font état de détentions arbitraires dans des lieux de détention de grandes dimensions, ainsi que d’une surveillance et de restrictions généralisées, visant notamment les Ouïghours et d’autres minorités du Xinjiang.
La Suisse fait partie des pays signataires, à savoir: Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Irlande, Islande, Japon, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pays-Bas, Suède, Royaume-Uni. La signature de M. l’Ambassadeur Valentin ZELLWEGER, représentant permanent de la Suisse auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, figure au bas de dudit document.

18 octobre 2018

Appel de 38 spécialistes de la Chine au sujet de la situation au Xinjiang

Sinoptic Admin2019-07-27T10:03:17+02:0018 octobre 2018|Catégories: Actualités, Droits de l'homme, Politique, Sinologie|Mots-clés : |

Ils demandent notamment aux autorités chinoises de libérer immédiatement tous les détenus des camps de détention au Xinjiang et de stopper la campagne de répression qui vise la population ouïghoure.
Les signataires viennent d’universités et de centres de recherche en France, en Belgique et en Suisse.
Cet appel a été publié le 10 octobre 2018 par Le Monde et repris le 17 octobre 2018 par Le Temps.