Les dossiers de SinOptic :

Politique

Accueil/Politique
7 novembre 2022

Déclaration conjointe de 50 pays devant la 3e Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies au sujet du Xinjiang

Sinoptic Admin2022-11-07T07:12:10+01:007 novembre 2022|Catégories: Actualités, Droit et justice, Droits de l'homme, Organisations internationales, Politique|Mots-clés : |

Dans cette déclaration lue par le Canada le 31 octobre 2022, 50 pays, dont la Suisse, «[sont] gravement préoccupés par la situation des droits de la personne en République populaire de Chine, notamment par les violations persistantes des droits des Ouïghours et d’autres membres de minorités à prédominance musulmane au Xinjiang.
La publication récente, par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), de l’Évaluation des préoccupations relatives aux droits de l’homme dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang […] corrobore de manière impartiale et objective le bien-fondé de ces préoccupations. […]
Compte tenu de la gravité de ces conclusions, nous déplorons que la Chine refuse jusqu’ici d’en discuter. À ce titre, nous exhortons le gouvernement chinois à respecter ses obligations internationales en matière de droits de la personne et à donner pleinement suite aux recommandations du HCDH.»
Le texte de la déclaration du 31 octobre 2022 est disponible en anglais et en français sur le site du Gouvernement canadien.
Le même jour, Cuba a prononcé une déclaration conjointe au nom de 66 pays, soulignant que «les questions liées au Xinjiang, à Hongkong et au Tibet relèvent des affaires intérieures de la Chine.»
Voir la prise de position en anglais et en chinois datée du 31 octobre 2022 de la Mission permanente de la RPC auprès des Nations unies à New York.

29 octobre 2022

Rencontre entre MM. WANG Shiting et Guy PARMELIN

Sinoptic Admin2022-10-29T16:40:48+02:0029 octobre 2022|Catégories: Actualités, Economie, Politique, Relations bilatérales|

L’ambassadeur de la République populaire de Chine a reçu le conseiller fédéral et chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) le 27 octobre 2022 à Berne.
Bref compte rendu en langue chinoise du 29 octobre 2022 sur le compte WeChat de l’Ambassade de Chine.

24 octobre 2022

Nouvelle composition des instances du Parti communiste chinois

Sinoptic Admin2022-10-24T11:48:59+02:0024 octobre 2022|Catégories: Actualités, Politique|

Lors de son 20e Congrès, qui s’est tenu du 16 au 23 octobre 2022 à Beijing, le PCC a renouvelé ses instances dirigeantes, dont le Bureau politique et son Comité permanent, le Secrétariat du Comité central, la Commission militaire centrale.
Une page vous en donne une présentation résumée.

6 octobre 2022

L’ambassadeur Jürg BURRI rencontre le premier ministre LI Keqiang

Sinoptic Admin2022-10-06T07:59:39+02:006 octobre 2022|Catégories: Actualités, Politique, Relations bilatérales|

Cette entrevue a eu lieu le 30 septembre 2022 lors de la réception marquant le 73e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine au Grand Palais du Peuple. M. l’ambassadeur Jürg BURRI a transmis les bons vœux de la Suisse pour la fête nationale chinoise.
Gazouillis en anglais du 6 octobre 2022 sur le compte Twitter de l’Ambassade de Suisse en Chine.

2 septembre 2022

Le DFAE réagit à la publication du rapport sur la situation au Xinjiang

Sinoptic Admin2022-09-02T06:29:43+02:002 septembre 2022|Catégories: Actualités, Droit et justice, Politique, Relations bilatérales|Mots-clés : |

Dans un gazouillis publié en anglais le 1er septembre 2022, le Département fédéral des affaires étrangères indique: « La Suisse salue la publication du rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme sur la situation au Xinjiang. Le rapport identifie de graves violations des droits de l’homme contre des personnes appartenant à des minorités ethniques et religieuses au Xinjiang, notamment la privation arbitraire de liberté à grande échelle des Ouïghours et de personnes appartenant à d’autres communautés à prédominance musulmane. Selon le rapport du Haut-Commissaire, certaines de ces violations constituent des crimes contre l’humanité.
La Suisse attend de la Chine qu’elle mette pleinement en œuvre les recommandations du HCDH, en particulier qu’elle cesse toutes les mesures coercitives et discriminatoires à l’encontre des minorités du Xinjiang et qu’elle libère toutes les personnes détenues arbitrairement. Il est crucial que les groupes de travail et les rapporteurs spéciaux des Nations Unies puissent effectuer sans restriction des visites en Chine. »

DFAE - Prise de position au sujet du rapport sur le Xinjiang - 1er septembre 2022

2 septembre 2022

L’Ambassade de Chine réfute la déclaration du DFAE au sujet du rapport sur le Xinjiang

Sinoptic Admin2022-10-01T19:04:37+02:002 septembre 2022|Catégories: Actualités, Droit et justice, Droits de l'homme, Politique, Relations bilatérales|Mots-clés : |

Son porte-parole déclare notamment: « Cette déclaration ignore complètement les faits fondamentaux et s’immisce sans raison dans les affaires intérieures de la Chine, laquelle exprime son vif mécontentement et sa ferme opposition.
Cette soi-disant évaluation est orchestrée et produite par les États-Unis et certaines forces occidentales. Elle est totalement illégale, nulle et non avenue. C’est un salmigondis de désinformation qui sert d’outil politique aux États-Unis et à certaines forces occidentales pour utiliser stratégiquement le Xinjiang afin de contenir la Chine. Le HCDH a fabriqué l’évaluation sur la base du plan politique de certaines forces anti-chinoises en dehors de la Chine.(…) Le fait que ce bilan, malgré son illégalité et sa crédibilité nulle, est allé jusqu’à amplifier de fausses allégations telles que «génocide», «travail forcé», «oppression religieuse» et «stérilisation forcée» montre que le mensonge du siècle concocté par les États-Unis et certaines forces occidentales s’est déjà effondré.(…) »
Voir les communiqués en chinois et en anglais du 2 septembre 2022 sur le site de l’Ambassade de la RPC en Suisse.

16 juin 2022

Déclaration conjointe au nom de 47 pays sur la situation des droits de l’homme en Chine

Sinoptic Admin2022-06-18T07:17:31+02:0016 juin 2022|Catégories: Actualités, Droits de l'homme, Politique|Mots-clés : |

Le 14 juin 2022, les Pays-Bas ont lu cette déclaration devant le Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Dans celle-ci, les Pays-Bas et un grand groupe de pays qui souscrivent à la déclaration ont exprimé leurs graves préoccupations concernant la situation des droits de l’homme en Chine, en particulier au Xinjiang. Compte tenu de la récente publication des dossiers de la police du Xinjiang, dans lesquels la répression systématique est présentée de manière très explicite, et de la visite de la haute commissaire aux droits de l’homme en Chine et au Xinjiang le mois dernier, le gouvernement néerlandais a estimé qu’il était très important d’attirer l’attention de la communauté internationale sur cette question. Les Pays-Bas en ont donc pris l’initiative.
La Suisse fait partie des 47 pays signataires.
Lire le texte intégral en anglais du 14 juin 2022 dans le site du Gouvernement des Pays-Bas.
Voir aussi le tweet publié le 14 juin 2022 sur le compte Swiss Peace and Human Rights.
Le 16 juin 2022, le site de la Mission permanente de la RPC auprès des Nations unies a reproduit une déclaration conjointe, datée du 14 juin 2022 et présentée par Cuba au nom de 69 pays, réaffirmant que « les questions liées au Xinjiang, à Hong Kong et au Tibet relèvent des affaires intérieures de la Chine » et « s’opposant à la politisation des droits de l’homme et aux doubles standards ».

Aller en haut