Voici un survol des principaux événements survenus depuis l’établissement des relations diplomatiques:

 

2021
janvierfévriermarsavrilmaijuin
juilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
Janvier 7 : dans deux brèves publiées sur Twitter, en allemand et en anglais, le Département fédéral des affaires étrangères déclare: «L’arrestation de nombreux parlementaires et militants pour la démocratie remet en question le « haut degré d’autonomie » à Hongkong. La Suisse reste très préoccupée par l’application de la loi sur la sécurité nationale et appelle la Chine à respecter ses obligations internationales au titre du PIDCP [Pacte international relatif aux droits civils et politiques] à Hongkong.»

Hongkong - Prise de position du 7 janvier 2021Hongkong - Prise de position du 7 janvier 2021 - DE
Février 10 : le Grand Conseil de Bâle-Ville rejette par 51 voix contre 25 et 17 abstentions, une motion exigeant la résiliation du jumelage avec Shanghai. La politique en matière de droits de l’Homme est au centre des considérations développées par les motionnaires, lesquels proviennent majoritairement de l’UDC.
Ce partenariat a débuté en 2007.
17 : La Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) a examiné la question de la Chine de manière approfondie. En vue de la consultation sur la Stratégie Chine du Conseil fédéral, qui devrait être lancée au mois de mars, « [elle] a auditionné plusieurs experts actifs dans les domaines de la science, de l’économie et de l’environnement en vue d’examiner en détail certains points fondamentaux des relations avec la Chine. Elle a abordé, entre autres, la question du respect des droits de l’homme dans la région du Xinjiang, les relations politiques et économiques entre la Suisse et la Chine ainsi que les principaux aspects environnementaux. Par 13 voix contre 11 et une abstention, la commission a rejeté une proposition visant à ce que le Conseil national fasse une déclaration concernant la situation inacceptable dans le domaine des droits de l’homme au Xinjiang, notamment parce que l’instrument que constitue la déclaration ne lui paraissait pas approprié. La CPE-N poursuivra ses discussions à ce sujet lors de la consultation sur la Stratégie Chine. »
Voir les communiqués du 17 février 2021 en allemand, en français et en italien.
Mars 1er : M. ZHAO Qinghua, consul général de la RPC à Zurich, remet le «Friendship Award» au Dr Thomas WAGNER, président d’honneur de la Société Suisse-Chine. Cette distinction (中华人民共和国友谊奖) est la plus haute que le gouvernement chinois décerne à « des experts étrangers ayant apporté une contribution remarquable au progrès économique et social du pays ». Le Consulat général de Chine a organisé à Zurich cette cérémonie pour transmettre la médaille et le certificat correspondants à M. Thomas WAGNER, lequel n’avait pas pu se rendre à Beijing pour les recevoir le 30 septembre 2019.
L’événement a été suivi en ligne par quelques personnes conviées par le Consulat.
Voir le bref compte rendu en chinois dans le site du Consulat, le discours de M. le consul général ZHAO Qinghua et celui de M. le Dr Thomas WAGNER, ainsi que nos nos informations du 22 octobre 2019.
3 : dans le cadre d’une réunion virtuelle qui a eu lieu le 3 mars 2021, M. le conseiller fédéral Ueli MAURER s’est entretenu avec M. LIU He 刘鹤, vice-premier ministre, des marchés financiers. Le but de cet échange était de renforcer et d’étendre la coopération en la matière. Accompagnés de représentants de la banque centrale et de l’autorité de surveillance des marchés financiers de leur pays ainsi que, du côté suisse, de représentants du secteur financier, les deux ministres ont évoqué les défis actuels, les perspectives en matière de renforcement des relations bilatérales dans les domaines du négoce en bourse, des services financiers durables, de la gestion de fortune et de la monnaie électronique de banque centrale.
Ce dialogue financier avait été lancé en avril 2017.
Voir les communiqués du 3 mars 2021 en allemand, en français, en italien et en anglais du Département fédéral des finances, ainsi que la brève annonce en chinois du 4 mars 2021 dans le site de l’Ambassade de Chine.
10 : M. Ignazio CASSIS, chef du Département fédéral des affaires étrangères, s’entretient au téléphone avec M. WANG Yi 王毅, membre du Conseil des affaires de l’État et ministre des Affaires étrangères.
Compte rendu en chinois et en anglais du 12 mars 2021 dans le site de l’Ambassade de Chine.
11 : dans une brève publiée sur Twitter, en anglais, le Département fédéral des affaires étrangères déclare: « La Suisse s’inquiète de l’adoption ce jour d’une loi sur la réforme électorale de Hongkong, laquelle restreint fortement la participation démocratique. En plus de la loi sur la sécurité nationale, la décision de l’Assemblée nationale populaire sape encore davantage le « haut degré d’autonomie » accordé à Hongkong sur la base de sa loi fondamentale. »

Prise de position sur Hongkong - 11 mars 2021 - EN

19 : le Conseil fédéral approuve sa première stratégie publique pour la Chine, qui définit les objectifs et les mesures prévues dans le cadre de la politique chinoise de la Suisse pour les années 2021-2024. Il reconnaît l’importance de la République populaire et entend renforcer, au moyen de cette stratégie, la cohérence des activités de la Suisse avec cet État.
Voir les communiqués du 19 mars 2021 en allemand, en français, en italien et en anglais, ainsi que la Stratégie Chine qui est disponible en allemand, en français et en italien.

Conseil fédéral - Stratégie Chine 2021-2024
22 : dans un tweet publié en anglais le 22 mars 2021, le Département fédéral des affaires étrangères communique: « La Suisse réitère sa profonde inquiétude face à la poursuite de la détention arbitraire des Canadiens Michael SPAVOR et Michael KOVRIG en Chine. Nous appelons la Chine à garantir des procès équitables et transparents, et à respecter ses obligations en matière de droits de l’homme. »
Avril 6 : l’inauguration d’un bâtiment modèle lié au projet Sino-Swiss Low Carbon Cities (SSLCC) 中国-瑞士低碳城市项目 a lieu dans le district de Wenjiang à Chengdu. M. Bernardino REGAZZONI, ambassadeur de Suisse en Chine, Mme Cornelia CAMENZIND, consule générale de Suisse à Chengdu, M. Felix FELLMANN, chef de la Division de la coopération internationale de l’Ambassade de Suisse, M. LIU Xingjun, secrétaire général adjoint de la Municipalité de Chengdu, participent à la cérémonie. Cette réalisation doit servir de modèle à des constructions à faible émission de carbone et axées sur la durabilité.
Voir le compte rendu en chinois du 6 avril 2021 sur le compte WeChat de l’Ambassade de Suisse en Chine.
16 : «La Commission de politique extérieure du Conseil des États (CPE-E) a auditionné plusieurs experts actifs dans les domaines de la science et de l’économie en vue d’examiner en détail certains points fondamentaux des relations avec la Chine. Elle a abordé, entre autres, la question du respect des droits de l’homme dans la région du Xinjiang ainsi que les relations entre la Suisse et la Chine dans les domaines géopolitique, économique et de l’éducation. À l’issue des auditions, elle a mené un débat approfondi sur la stratégie Chine du Conseil fédéral pour la période 2021-2024. La Commission se félicite de l’adoption d’une stratégie concernant les rapports avec l’un des pays prioritaires de la politique extérieure de la Suisse. Dans le cadre d’un échange avec le conseiller fédéral Ignazio CASSIS, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), la commission s’est surtout intéressée à la diversité des relations sino-helvétiques. Le débat a principalement porté sur les domaines de la politique, des droits de l’homme, de l’économie, de l’éducation, de la science et de la technologie. La Commission souhaitant faire entendre sa voix sur de nombreux points de la stratégie, elle examinera l’opportunité de déposer des interventions lors de sa prochaine séance.»
Voir les communiqués en allemand, en français et en italien du 16 avril 2021 de la CPE-E et nos informations du 19 mars 2021.
27 : à sa séance des 15 et 16 février 2021, la Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) avait approfondi certaines questions relatives à la Chine en auditionnant des experts de différents secteurs. Le 27 avril 2021, elle s’est penchée sur la « Stratégie Chine » du Conseil fédéral (voir nos informations du 19 mars 2021). Elle avait déjà plusieurs fois examiné en détail différents aspects centraux des relations sino-helvétiques. Elle a notamment analysé, dans le cadre de l’audition d’experts, certains points fondamentaux des relations avec la Chine dans les domaines de la science et de l’économie (voir nos informations du 17 février 2021). À sa séance du 27 avril 2021, la Commission s’est entretenue avec le chef du Département fédéral des affaires étrangères, le conseiller fédéral Ignazio CASSIS, au sujet de cette Stratégie. « Dans sa grande majorité, elle est favorable à l’adoption d’une stratégie concernant les rapports avec l’un des pays prioritaires de la politique extérieure de la Suisse. Elle estime que la stratégie proposée tient compte de la diversité des relations sino-helvétiques. La Commission a abordé un large éventail de thèmes, notamment les droits de l’homme, l’économie et l’influence internationale de la Chine.
La Commission souhaitant faire entendre sa voix sur de nombreux points de la stratégie, elle examinera l’opportunité de déposer des interventions lors de sa prochaine séance. »
Voir les communiqués en allemand, en français et en italien du 27 avril 2021 de la CPE-N.
Mai 11 : à sa séance des 15 et 16 avril derniers (voir nos informations du 19 avril 2021), la Commission de politique extérieure du Conseil des États (CPE-E) avait auditionné des experts issus de différents domaines pertinents pour les relations sino-helvétiques et débattu de la « Stratégie Chine » du Conseil fédéral pour la période 2021-2024 (voir nos informations du 19 mars 2021). Se fondant sur les informations reçues lors de ces auditions et du débat relatif à ladite Stratégie, elle a, lors de sa séance du 10 mai 2021, examiné et adopté diverses interventions concernant les relations entre la Suisse et la Chine:
– par 10 voix contre 0 et 2 abstentions, elle a déposé la motion 3591 «Protection de l’indication de provenance suisse – Stop aux contrefaçons chinoises»;
– par 6 voix contre 0 et 4 abstentions, elle a déposé la motion 3592 «Institutionnaliser les échanges entre les acteurs suisses et coordonner leurs actions dans les rapports avec la Chine (“Whole-of-Switzerland”)»;
– par 8 voix contre 3 et 2 abstentions, elle a adopté la motion 3595 «Permettre aux entreprises suisses de lutter à armes égales en leur garantissant la possibilité d’investir dans des entreprises chinoises (principe de réciprocité)».
Voir les communiqués en allemand, en français et en italien du 11 mai 2021 de la CPE-E.
26 : le Conseil fédéral reconnaît l’équivalence de l’autorité chinoise de surveillance de la révision. Dans le contexte mondial des autorités de surveillance de la révision, la Suisse poursuit l’approche du principe dit de surveillance par l’État d’origine. Le Conseil fédéral a reconnu cette équivalence pour la China Securities Regulatory Commission 中国证券监督管理委员会 (CSRC), facilitant ainsi la coopération entre la bourse suisse et les bourses chinoises.
Voir les communiqués en allemand, en français et en italien du 26 mai 2021 du Conseil fédéral.
Juin 25 : réunie en séance le 25 juin 2021, la Commission de politique extérieure du Conseil national a:
– décidé par 15 voix contre 10, de déposer une motion intitulée «Promotion des droits de l’homme en Chine» (3965), qui charge le Conseil fédéral de mettre en œuvre les mesures et les objectifs de la Stratégie Chine (nos informations du 19 mars 2021) en matière de droits de l’homme. Une minorité rejette la motion, jugeant que les considérations relatives aux droits de l’homme contenues dans la stratégie en question sont suffisantes.
– décidé, par 19 voix contre 0 et 6 abstentions, de déposer un postulat intitulé «Améliorer les relations avec Taïwan» (3967). Celui-ci charge le Conseil fédéral de présenter un rapport indiquant dans quels domaines les relations avec la République de Chine (Taïwan) pourraient être progressivement approfondies, dans l’intérêt de l’économie, de la politique, de la science et de la culture.
– adopté, par 13 voix contre 12, la motion «Modernisation de l’accord de libre-échange avec la Chine» (3966), qui charge le Conseil fédéral de négocier avec le gouvernement chinois l’intégration, dans l’accord de libre-échange signé entre nos deux pays, d’un chapitre contraignant visant au respect des standards internationaux en matière de droits humains et de droits du travail. Une minorité rejette la motion, lui préférant le dialogue qu’entretiennent actuellement les deux pays en matière de droits de l’homme.
26 : déclaration commune sur la situation des droits de la personne au Xinjiang. Lors de la 47e session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, Mme Leslie E. NORTON, ambassadrice et représentante permanente du Canada auprès des Nations Unies à Genève, a présenté le 22 juin 2021 une déclaration commune au nom de 44 pays, dont la Suisse.
Ses signataires expriment notamment être « gravement préoccupés par la situation des droits de la personne dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang », ainsi que « par la détérioration des libertés fondamentales à Hongkong en vertu de la loi sur la sécurité nationale, et par la situation des droits de la personne au Tibet ».
Lire le texte en français, en anglais et en chinois dans le site du gouvernement canadien.
La République populaire de Chine a réfuté les griefs formulés et diffusé une déclaration commune soutenue par 65 pays.
Lire le texte en anglais du 22 juin 2021 dans le site de la Mission permanente de la RPC auprès des Nations Unies.
26 : reconnaissance implicite des vaccins chinois à l’entrée en Suisse. Le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) publie une directive en allemand, en français et en italien, laquelle indique: « sont autorisées à entrer en Suisse munies d’un document correspondant […] les personnes qui apportent la preuve qu’elles sont vaccinées contre le SRAS-CoV-2, conformément à l’annexe 1a de l’ordonnance 3 COVID-19. » Cette dernière précise: « Sont considérées comme vaccinées les personnes ayant reçu un vaccin: […] c. autorisé selon la liste des situations d’urgences de l’OMS et complètement administré, conformément aux prescriptions ou aux recommandations de l’État dans lequel la vaccination a été effectuée. »
Se référer aussi à la page dédiée du site du SEM.
Juillet 13 : la 2e édition du Sino-Swiss Sustainability Forum 第二届中瑞地方可持续发展论坛 se déroule à Zurich. Son thème principal est la gestion de l’eau en milieu urbain. Organisée conjointement par Swiss Re, la Société Suisse-Chine (SSC) et l’Association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger (China People’s Association for Friendship with Foreign Countries, CPAFFC), elle réunit des représentants et des experts tant suisses que chinois.
The 2nd Sino-Swiss Sustainability Forum 第二届中瑞地方可持续发展论坛
Voir le compte rendu du 16 juillet 2021 en allemand et en français de la SSC, ainsi que le résumé de l’intervention de M. l’ambassadeur WANG Shiting en chinois, en allemand et en français dans le site de l’Ambassade de la RPC.
Août 10 : par une intervention datée du 10 août 2021 en anglais et en chinois sur Tweeter, l’Ambassade de Suisse en Chine signale que les soi-disant informations publiées par un certain Wilson EDWARDS au sujet de l’origine du Covid-19 étaient parfaitement infondées. Aucun citoyen suisse ne répond à ce nom. Nulle trace non plus de ses publications académiques en la matière.
Ambassade de Suisse - Gazouillis11 : dans un gazouillis en anglais daté du 11 août 2021 et publié sur son compte Tweeter, le Département des affaires étrangères écrit: « La Suisse condamne fermement le caractère arbitraire de la détention, du procès et de la condamnation de Michael SPAVOR. La Suisse s’oppose catégoriquement à la peine de mort en toutes circonstances et s’oppose ainsi également au maintien de la condamnation à mort de Robert SCHELLENBERG. Nous appelons la Chine à garantir des procès équitables et transparents, et à respecter ses obligations en matière de droits humains. »

DFAE - Tweet 11 août 2021

Pour en savoir plus, explorez les liens suivants:

Autres références et sources utilisées pour rédiger cette page:


Cérémonie officielle marquant le 50ème
anniversaire des relations entre la Suisse et la RPC
Beijing, 13 septembre 2000
document SinOptic